Amazon commercialise à partir de cette semaine son tout premier smartphone, le Fire Phone. Plusieurs sites spécialisés, qui ont pu le tester en avant-première, lui ont réservé un accueil poli mais ont toutefois pointé certaines lacunes. De façon générale, Amazon est invité à faire mieux à l'avenir. Revue de presse.

Le mois dernier, Amazon a levé le voile sur son tout premier smartphone après plusieurs années de spéculation. Équipé de cinq capteurs infrarouge et disposant en outre de quatre caméras, le terminal – baptisé Fire Phone – se distingue surtout par son écran : en effet, celui-ci est capable d'afficher une impression de profondeur sans que l'utilisateur ait besoin de porter des lunettes spéciales.

Pour l'instant réservé au marché américain, le Fire Phone était en précommande jusqu'à cette semaine. Amazon prévoit en effet de le commercialiser dans les toutes prochaines heures (la date du 25 juillet avait été annoncée lors de la conférence de presse, mais c'est désormais le 24 juillet qui est indiqué sur la page du marchand électronique).

D'ores et déjà, plusieurs sites spécialisés ont pu obtenir un exemplaire avant l'heure et le tester. De façon générale, le Fire Phone a reçu un accueil poli, la majorité des examinateurs considérant que ce premier mobile est de facture honnête, mais qu'Amazon devra faire davantage d'efforts avec les générations suivantes pour rivaliser véritablement avec les champions du genre que sont Samsung et Apple.

Un accueil poli, mais qui pointent des faiblesses

Ainsi, Re/Code écrit que le mobile d'Amazon "est parfaitement adapté aux personnes qui ont investi beaucoup dans l'écosystème de la société […] Mais pour surpasser Apple et Samsung, Amazon doit faire mieux". De façon générale, le site salue l'effort d'Amazon de vouloir changer l'interface et l'ergonomie du mobile, mais que le Fire Phone n'est qu'une "première étape intéressante".

De son côté, Business Insider juge que "c'est un portable pour les gens qui veulent seulement vivre dans le monde d'Amazon et n'ont pas besoin de l'accès aux applications et services les plus récente", qui précise toutefois que le mobile n'est pas mauvais. L'essentiel est là, avec quelques fonctionnalités en plus, pour un prix cohérent avec ce qu'on trouve déjà sur le marché.

Plus critique, Engadget admet que les particularités du mobile "sont amusantes" mais qu'elles sont "accessoires" et paraissent avoir été conçues pour valoriser Amazon. Le Fire Phone n'est pas nul, mais n'est pas mémorable non plus. Pour le site, mieux vaut attendre la suite et des options un peu plus utiles (la perspective dynamique étant rarement utile et jamais indispensable).

The Verge, qui lui attribue la note de 5,9 / 10, a salué en particulier la qualité des photos que le mobile peut prendre, la bonne autonomie du terminal et les idées appréciables qui accompagnent le mobile. Le look du mobile, la complexité de l'interface ont en revanche été pointés du doigt. Pour The Verge, le Fire Phone est un bon appareil commercial pour faire des achats, mais ce n'est pas un bon mobile.

Pour GigaOM, l'interface du Fire Phone "cache la complexité d'Android avec une application simple d'Amazon et un riche écosystème". Mais là encore, le Fire Phone n'est pas conseillé à des usagers acharnés du mobile, mais plutôt pour un usager dont le profil est un client du service Amazon Prime. Berf, le Fire Phone est surtout un terminal d'achat.

Quant à Ars Technica, les mêmes points forts que The Verge sont cités. L'impression de profondeur que permet le Fire Phone au niveau de l'affichage est une technologie de qualité, mais dont l'intérêt pratique est assez limité pour le moment. Au niveau de l'écosystème, Amazon est encore loin de ce que fournissent iOS et Android. Et ce ne sont pas les quelques bonnes idées du Fire Phone qui permettent de combler cet écart.

Le téléphone

Les caractéristiques détaillées (cliquez sur l'image pour la voir en grande taille) :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés