Microsoft marche dans les pas de Samsung et Google. L’entreprise américaine prépare une mise à jour de son navigateur web, Edge, pour inclure une nouvelle fonction basée sur l’IA. Le principe ? Entourer quelque chose à l’écran avec le curseur de la souris pour générer des informations correspondantes.

Les bonnes idées sont-elles faites pour être copiées ? En tout cas, il semble que Microsoft soit sensible à une fonctionnalité qui se propage petit à petit dans l’écosystème Android. En effet, la presse américaine vient de signaler des travaux du côté du géant des logiciels pour déployer l’option appelée « entourer pour chercher » sur Edge.

C’est le site ZDNet qui fait état de ce chantier, dans son édition du 13 février. De premiers indices avaient été repérés plus tôt ce mois-ci par Windows Report. Pour l’heure, cette caractéristique n’est pas fonctionnelle, y compris dans les versions les plus avancées et expérimentales d’Edge, le navigateur web de Microsoft.

Entourer pour chercher existe sur le Pixel 8 et le Galaxy S24

« Entourer pour chercher » est une nouveauté apparue initialement dans le Samsung Galaxy S24 et dans ses autres déclinaisons (comme le Galaxy S24 Ultra). Elle a ensuite été reprise par Google pour son dernier mobile haut de gamme, le Pixel 8. On peut s’attendre à ce que d’autres modèles finissent, eux aussi, par sauter le pas.

Sur mobile, le principe de fonctionnement est fort simple : il suffit de toucher le bouton d’accueil quelques secondes, puis d’entourer sur l’écran l’élément de son choix, afin de lancer une recherche inversée d’image — cela, sans avoir besoin de lancer une application spécifique. C’est comme Google Lens, mais étendu au système.

Edge Microsoft navigateur
Le navigateur web de Microsoft, Edge, doit aussi recevoir bientôt une fonction pour chercher un élément sélectionné à l’écran. // // Source : Microsoft

Du côté d’Edge, il apparaît que la fonctionnalité sera capable de troquer le doigt pour le curseur de la souris (en tout cas, sur la version de bureau du navigateur web). L’internaute n’aura en principe qu’à cliquer et à entourer un élément dans la page pour retrouver des informations pertinentes avec ce qui a été mis en exergue.

Pour Samsung comme pour Google, l’outil mobilise des capacités en IA. En l’espèce, Galaxy AI pour Samsung et Gemini pour Google, qui existe en plusieurs déclinaisons, et qui a fait ses premiers pas en Europe au début du mois de février. Microsoft suit la même trajectoire en convoquant Copilot, son assistant en intelligence artificielle.

L’actualité de l’IA vous intéresse ? Rejoignez notre newsletter, rédigée par IA !


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !