Amazon a présenté son tout premier smartphone, dont la principale caractéristique se situe au niveau de l'écran. Bardé de caméras et de capteurs, il peut générer un effet relief en suivant le regard de l'usager.

C'est donc sur un écran avec effet relief que le géant du e-commerce Amazon compte s'appuyer pour faire son entrée dans le marché des smartphones. Au cours d'une conférence de presse qui s'est déroulée mercredi soir, la firme de Seattle a présenté son tout premier mobile, baptisé Fire Phone. Celui-ci est doté de quatre caméras et de cinq capteurs infrarouge et pour obtenir une impression de profondeur grâce à la parallaxe.

L'écran

Évoqué subrepticement dans une vidéo diffusée au début du mois, l'écran avec effet relief est le véritable atout du Fire Phone, les autres caractéristiques techniques (diagonale d'écran de 4,7 pouces, 2 Go de mémoire vive,  processeur quadricœur cadencé à 2,2 GHz, capteur photo de 13 mégapixels, batterie de 2400 mAh, O.S. Android modifié (Fire OS)) étant presque secondaires tant le point fort du mobile est ailleurs.

Sans avoir besoin de porter des lunettes spéciales, le Fire Phone se distingue en effet par sa capacité à suivre les mouvements du regard et du visage pour adapter ensuite l'affichage à l'écran grâce à ses caméras et capteurs. C'était ce dispositif qui était évoqué en filigrane dans la vidéo promotionnelle et qui permettait de pressentir l'arrivée imminente d'un smartphone auto-stéréoscopique. Comme la Nintendo 3DS.

Firefly

Le Fire Phone aura évidemment accès à la plateforme de téléchargement d'Amazon, qui regroupe plus de 240 000 applications gratuites et payantes. Un programme en particulier s'est particulièrement distingué lors de la présentation du téléphone : il s'agit de Firefly, un logiciel similaire dans le principe à Shazam ou SoundHound sauf qu'il ne se limite pas aux chansons.

Firefly est présenté comme un outil de reconnaissance complet, puisqu'il couvre la musique, les films, les séries télévisées, les livres ou encore les objets. Bien entendu, l'application s'appuie ici principalement sur les nombreuses caméras du Fire Phone afin d'ausculter l'œuvre sous toutes ses coutures et tenter de trouver une correspondance dans sa base de données.

L'outil n'est évidemment pas neutre. Il s'agit ensuite de diriger l'usager vers le site de e-commerce du géant américain et lui proposer de commander le produit. Outre cette incitation à l'achat, d'autres options sont de la partie, en fonction de la nature de l'œuvre qui a été analysée par Firefly.

Pas d'annonce pour la France

En l'état actuel des choses, le Fire Phone n'a pas été annoncé pour le marché français. Les précommandes sont pour l'instant réservées aux États-Unis ; la commercialisation et la livraison débuteront à partir du 25 juillet.

Et le prix ? Le Fire Phone coûte cher : nu, c'est-à-dire sans abonnement, il faudra débourser entre 649 ou 749 dollars selon l'espace de stockage choisi (32 ou 64 Go). Le mobile est également proposé en exclusivité chez AT&T, qui le propose à 199 ou 299 dollars. Mais cela implique de se lier à l'opérateur pendant une durée de deux ans.

Les caractéristiques détaillées (cliquez sur l'image pour la voir en grande taille) :

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos