Microsoft annonce sa tablette Surface Pro 3 sous Windows 8.1, la plus grande de la gamme, équipée d'un écran 12 pouces.

On attendait une tablette Surface mini, mais Microsoft aura réussi à prendre tout le monde à contre-pied. Alors que la firme de Redmond avait invité la presse à un "petit rassemblement",  corroborant les rumeurs du lancement d'une tablette de 7 pouces, c'est finalement une tablette Surface Pro 3 de 12 pouces que Microsoft a présenté mardi.

L'appareil réduit plus encore que ses aînés la frontière entre tablette et ordinateur portable, avec une puissance équivalente à celle d'un ordinateur (processeur Intel Corei3, i5 ou i7 selon les versions), et une nouvelle couverture/clavier qui vient se clipper pour former un ensemble aussi rigide qu'un laptop.

Mais Microsoft propose également un stylet au design très proche d'un crayon, qui permet d'écrire naturellement sur la tablette. Lorsque l'utilisateur appuie sur sommet du crayon, comme s'il voulait en sortir la mine, la tablette s'allume immédiatement pour afficher OneNote, l'application qui permet de prendre des notes manuscrites. Lorsqu'il "rentre la mine", la note est immédiatement sauvegardée et envoyée "dans le cloud".

Plus grande que toutes les autres Surface de Microsoft, cette nouvelle Surface Pro 3 est néanmoins la plus fine pour un appareil équipé d'un processeur Intel Core i7, avec seulement 9,1mm d'épaisseur. Pesant 800 grammes, elle est également plus légère qu'un Mac Book Air, avec lequel il se compare en terme de performances brutes, mais tout de même près de deux fois plus lourd qu'un iPad air.

La tablette Surface Pro 3 sera commercialisée dès demain, à un prix annoncé à partir de 799 dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos