Suite à l'arrêt du support de Windows XP, la Chine - qui utilise encore massivement cet O.S. - a essayé de convaincre Microsoft de continuer à publier des correctifs. Devant son refus, des initiatives ont été prises avec certaines entreprises chinoises (comme Lenovo et Tencent) pour sécuriser Windows XP. Il est aussi question de patcher directement Windows XP.

Après douze ans de support, Microsoft a donc arrêté de s'occuper de Windows XP. Depuis le 8 avril, la firme de Redmond ne propose officiellement plus aucun correctif, estimant en avoir assez fait avec son système d'exploitation. Les utilisateurs sont donc invités à migrer sans délai vers une solution plus moderne, afin de ne pas se retrouver face à des vulnérabilités qui ne seront pas traitées.

Le problème, c'est que l'usage de Windows XP dans le monde demeure important. Si l'on regarde les statistiques de StatCounter, on remarque que la part de marché de l'O.S. est un peu supérieure à 17 % pour la période de janvier à mars 2014, faisant de lui la 2ème plateforme la plus utilisée, derrière Windows 7. Mais ce n'est rien face à la Chine, puisque la part de marché de Windows XP grimpe à plus de 47 %.

L'abandon du support de Windows XP est donc un vrai problème pour les usagers chinois. Mais d'après les informations de Sky, les autorités vont s'efforcer de développer elles-mêmes les correctifs qui seront nécessaires au bon fonctionnement du système d'exploitation, qui est notamment utilisé dans les administrations, mais aussi par la population.

Microsoft est pourtant disposé à fournir un support spécial, en échange d'une forte rémunération. Des accords ont ainsi été passés avec la Basse-Saxe, certains établissements bancaires, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Il s'agit la plupart du temps de fournir du temps aux administrations et aux banques afin qu'elles achèvent (ou parfois démarrent…) leur plan de migration vers un O.S. plus récent.

La BBC indique que les autorités chinoises ont demandé officiellement à Microsoft d'allonger la période de support de Windows XP, sans succès. L'entreprise américaine n'a visiblement pas voulu faire une exception pour un pays en particulier et le gouvernement central n'a manifestement pas retenu l'option d'un support spécial, qui est facturé au prix fort par l'entreprise américaine.

Si Microsoft reste fidèle à sa décision de ne pas étendre le support de Windows XP, la BBC et Voice of America indiquent que certaines entreprises chinoises (Lenovo et Tencent notamment) se sont entendues avec le groupe américain pour fournir des services et des logiciels de sécurité à destination des utilisateurs de Windows XP en Chine, dans certains cas gratuitement et sous certaines conditions

En Chine, la majorité des versions de Windows XP en circulation est piratée parce que le coût d'acquisition d'une licence est trop élevé aux yeux des locaux. Le niveau de vie, s'il s'améliore, ne permet pas toujours de s'offrir une version légale du système d'exploitation (ce qui explique aussi pourquoi Internet Explorer 6 demeure aussi vigoureux dans le pays).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés