Motorola met le cap sur les mobiles d'entrée de gamme. Lors d'une interview, le PDG de l'entreprise américaine a laissé entendre que son groupe allait élaborer un mobile à moins de 50 dollars. Il s'agit pour le constructeur de partir à la conquête d'un secteur négligé mais aux perspectives commerciales gigantesques.

Depuis son rachat par Google en 2011, Motorola a choisi de concurrencer les mobiles d'entrée et de moyen de gamme. Le constructeur américain a d'abord mis en vente le Moto X, qui arrivera en Europe au prix de 429 euros, puis le fabricant s'est tourné vers les budgets plus modestes en lançant le Moto G, qui coûte moins de 170 euros. Mais l'industriel pourrait aller plus loin encore.

Au cours d'un entretien avec le magazine Trusted Review, le PDG de Motorola a confié son souhait de proposer un mobile encore plus abordable, autour de 50 dollars. Pour Dennis Woodside, il s'agit-là d'un objectif évidemment très ambitieux, mais aussi incontournable pour conquérir rapidement le secteur des téléphones d'entrée de gamme et, à travers lui, les pays émergents.

"Dans la plupart des pays, un montant de 179 dollars représente beaucoup d'argent", a-t-il expliqué. Faute de moyens, il existe un immense marché qui est ignoré par l'industrie, qui vend la plupart du temps des téléphones dont le prix atteint plusieurs centaines de dollars. D'où la réflexion du groupe américain sur téléphone à très bas coûts. "Pourquoi ne proposerions-nous pas des mobiles à 50 dollars ?".

Une percée dans les pays émergents à travers une offre d'entrée de gamme aurait des répercussions positives pour Motorola.

Outre la conquête d'une importante part de marché à travers la vente de nombreux terminaux, le fabricant américain constituerait une excellente plateforme de lancement pour Android. L'O.S. gagnerait en visibilité et marquerait des points importants dans la guerre stratégique qui est livrée dans le domaine des systèmes d'exploitation pour terminaux mobiles.

Cependant, l'ambition de Motorola devra s'accorder la réalité. La faisabilité d'un tel téléphone est-elle possible ? Même en optant pour des caractéristiques techniques limitées, en choisissant une finition modeste et en mettant en place un processus industriel économique, c'est loin d'être acquis. D'autant que le constructeur américain compte aussi gagner de l'argent à chaque exemple vendu.

Une chose est sûre, les industriels à proposer des mobiles à un prix aussi faible ne sont pas nombreux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés