Le scandale PRISM aura au moins fait un heureux : DuckDuckGo. Le moteur de recherche indépendant connaît en effet une popularité croissante depuis cet été. Il gère deux fois plus de requêtes qu'avant les révélations d'Edward Snowden. Mais DuckDuckGo est encore à des années-lumière de Google.

Mise à jour – Fléchissement passager ou baisse d'engouement pour DuckDuckGo ? Après avoir atteint la barre des 4 millions de recherches quotidiennes, le moteur de recherche connaît un relatif passage à vide depuis fin novembre. S'il ne s'agit pas d'un affrontement dans les requêtes, le creux de la vague est bien là.

Sujet du 25 octobre – DuckDuckGo est encore insignifiant face à l'omnipotent Google, mais le moteur de recherche étend petit à petit son influence. Depuis cet été, le nombre de requêtes gérées par le service a été multiplié par deux. Jamais le moteur de recherche n'avait connu une telle progression depuis son lancement, en 2008. Aujourd'hui, DuckDuckGo est en passe de franchir la barre des 4 millions de recherches quotidiennes.

DuckDuckGo, que nous avions présenté l'an dernier comme une alternative possible à Google, se démarque par une politique de confidentialité très stricte. Le site ne récupère aucune donnée personnelle et ne stocke aucun cookie sur l'ordinateur. Il affirme également ne pas pister les internautes ni les enfermer dans une "bulle filtrante".

Cependant, DuckDuckGo peut afficher une publicité lors d'une requête, qui est, selon le site, discrète et non-intrusive. Le site explique que sa présence peut être désactivée dans les réglages du moteur ou bloquée via des modules particuliers (comme Adblock Plus). Mais le site justifie l'usage de la publicité pour financer une partie de ses activités.

Incontestablement, l'explosion du scandale de la NSA, qui dispose d'une galaxie d'outils pour surveiller les communications électroniques du monde entier, a été très utile à la visibilité de DuckDuckGo. Les liens entre l'agence de renseignement américaine et le moteur de recherche de Mountain View ont convaincu de nombreux internautes de passer à autre chose.

Faites-vous partie de ces internautes qui ont modifié leurs habitudes en ligne depuis les révélations d'Edward Snowden ? Si oui, qu'avez-vous changé ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés