Les mobinautes en déplacement régulier à l'étranger connaissent bien le problème de l'itinérance ("roaming"), qui peut rapidement alourdir la facture téléphonique. Les opérateurs proposent depuis quelques temps des options ou des formules dédiées, évidemment payantes. T-Mobile s'inscrit dans cette logique, avec un forfait roaming à 50 dollars couvrant 100 pays (SMS & data).

En Europe, la commissaire responsable de la politique numérique de l'Union plaide depuis plusieurs années maintenant en faveur de la suppression définitive les frais d'itinérance ("roaming"). Si le coût des communications baisse de temps à autre, Neelie Kroes vise la disparition de cette facturation au nom du marché unique. Mais les choses traînent en longueur.

Concernant les données mobiles, leur coût depuis l’étranger varie fortement d'un pays à l'étranger. Concernant Free Mobile, comptez (.pdf) 0,51 euro le Mo (donc 1530 euros les 3 Go du forfait). Orange facture (.pdf) plus cher : 0,54 euro le Mo (soit 1620 euros les 3 Go). Et il ne s'agit là que du prix pour les pays européens. Dans certains pays le prix de l'itinérance est élevé (plus d'une dizaine d'euros le mégaoctet).

Cette situation a favorisé l'émergence d'offres et d'options destinées aux mobinautes se rendant régulièrement à l'étranger et ayant une utilisation importante de leur forfait voix & data. SFR propose par exemple depuis le début de l'année une option à 5 euros par jour pour 100 Mo de consommation quotidienne de données en Europe et dans les DOM. Une offre depuis étendue aux États-Unis pour la clientèle professionnelle.

À titre de comparaison, un volume de 100 Mo de données mobiles en itinérance depuis l'étranger serait facturé d'ordinaire une cinquantaine d'euros (les variations demeurent minimes entre opérateurs). Le voyageur soucieux de faire des économies a ainsi tout intérêt à considérer ce type d'offre, qui existe sous diverses déclinaisons chez la concurrence.

Aux États-Unis, l'opérateur T-Mobile s'inscrit dans cette logique. Il propose un nouveau forfait facturé à partir de 50 dollars (environ 37 euros) par mois qui inclut les SMS et les données Internet sur mobile depuis l'étranger sans surcoût. Et l'offre couvre une centaine de pays, dont ceux de l'UE, le Canada, Le Mexique et la Chine. Les appels téléphoniques, en revanche, seront facturés 0,20 dollar maximum la minute.

Mais comme le pointe Mashable, l'offre a ses faiblesses : le transfert des se fera au minimum à 128 kbps, soit un débit équivalent à la 2G / 2,5G. Ces limites (volume mensuel, vitesse du téléchargement) empêcheront certains usages (télévision sur mobile) mais n'entraveront pas ceux ne nécessitant pas une puissante connexion (navigation, courrier électronique).

Les abonnés ayant besoin d'un volume plus grand pourront demander une extension de leur forfait (15 dollars pour 100 Mo dans la journée ou 50 dollars pour 200 Mo sur deux semaines). Il n'est pas clair si le taux de transfert prévu avec ce forfait est volontairement limité pour éviter une trop grande consommation data à l'étranger. Auquel cas, T-Mobile ne prend pas trop de risques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés