Déçu par les mauvaises performances de Surface, Microsoft cherche toujours la bonne formule pour percer sur le marché des tablettes tactiles. À la fin du mois, le groupe organisera une conférence à New York. L'occasion de présenter une nouvelle génération de son produit ?

Depuis l'automne dernier, Microsoft tente de faire son trou dans le marché des tablettes tactiles. L'entreprise américaine a conçu son propre produit, qu'elle a décliné en deux versions : la Surface RT et la Surface Pro. Bien évidemment, une campagne de publicité a été lancée pour accompagner son arrivée. Mais force est de constater que l'offre de Microsoft n'a pas convaincu le public.

Les ventes sont trop faibles pour inquiéter les parts de marché obtenues des dernières années par Apple, Samsung ou Asus. En mars dernier, il n'y aurait eu que 1,5 million de tablettes Surface effectivement vendues. Soucieux de relancer son produit, le géant de l'électronique s'est résolu à casser son prix… ce qui a fortement dégradé son dernier bilan trimestriel.

Si l'échec de Surface est patent, Microsoft n'a pas dit son dernier mot. Le groupe compte organiser à la fin du mois de septembre un évènement à New York relatif à sa tablette. L'AFP laisse entendre que cette conférence serait l'occasion pour la société de présenter une nouvelle version de la Surface, avec des caractéristiques techniques renouvelées. Un an après la sortie de la Surface, c'est une hypothèse qui est crédible.

L'évènement annoncé par Microsoft survient dans un contexte nouveau au sein de la firme. Cet été, une réorganisation interne d'envergure a été conduite autour de quatre grands pôles. Fin août, Steve Ballmer a annoncé sa retraite à venir. Le PDG de Microsoft ne partirait pas de gaieté de cœur, mais paierait en réalité les mauvaises performances de l'entreprise dans certains domaines, dont celui des tablettes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés