Officiellement, l'acquisition des activités de Nokia dans le mobile ne changera pas les relations de Microsoft avec les rivaux de la firme finlandaise. Le géant américain compte toujours sur eux pour propager Windows Phone. Toutefois, leur rôle est toutefois très limité par rapport à celui de Nokia.

Microsoft a donc pris le contrôle des activités de Nokia dans le mobile et signé par la même occasion un accord de licence sur dix ans concernant la propriété intellectuelle du groupe finlandais. L'entreprise américaine achève ainsi son repositionnement dans les appareils portables, dont l'une des étapes décisives fut la signature d'un partenariat stratégique avec Nokia en 2011.

Mais si Microsoft s'offre aujourd'hui les smartphones de son allié, le géant de Redmond n'a pas pour autant l'intention de briser ses liens avec les autres constructeurs proposant des terminaux sous Windows Phone. La firme souhaite maintenir ses relations avec eux, même s'ils s'avèrent être de redoutables rivaux de Nokia… et donc des obstacles certains à ses ambitions dans le mobile.

Microsoft n'a en effet aucunement l'intention de cesser la propagation de Windows Phone 8. À l'image de la stratégie de Google, le groupe américain s'efforce de proposer son système d'exploitation mobile à un maximum de fabricants (outre Nokia, WP8 peut compter sur HTC, Samsung et Huawei) pour améliorer sa part de marché face aux omniprésents Android et iOS.

"Notre mission collective avec cet OS est de permettre les innovations de nos partenaires d'étinceler à travers la plateforme Windows", peut-on ainsi lire sur le billet de blog publié ce mardi par l'un des cadres de Microsoft. Officiellement, l'achat d'une partie de Nokia pour 5,4 milliards d'euros ne changera donc rien. Toutefois, l'acquisition d'une partie  des forces de Nokia et le maintien en l'état des relations avec les rivaux de ce dernier risquent de se télescoper.

Reste les faits : même si Microsoft a des liens avec Samsung, HTC et Huawei, leur rôle dans le succès de Windows Phone reste secondaire. C'est surtout Nokia qui s'en charge et Microsoft n'a pas acheté ses activités dans le mobile par hasard : le constructeur finlandais représente 80 % des ventes de terminaux sous Windows Phone.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés