Le 20 août dernier, Sony a annoncé un partenariat avec Orange, qui prévoit de proposer des offres haut débit avec une "partie du tuyau réservée aux jeux vidéo". Si Orange dément toute discrimination entre les flux, il se refuse pour le moment à donner le moindre détail sur la traduction technique d'un tel accord, qui concernera aussi bien la fibre que l'ADSL.

Jeudi, nous rapportions que Sony avait conclu une série d'accords avec des opérateurs télécoms pour assurer une vitesse optimale aux services en ligne de la future Playstation 4. En France, c'est Orange qui a signé un accord de partenariat avec la firme japonaise. Mais il est bien difficile de savoir en quoi consiste précisément l'accord, qui crée un risque inédit de distorsion entre deux consoles de jeux vidéo rivales, la Xbox One et la PS4. Le discours des deux partenaires reste en effet très flou.

Le 20 août dernier, lors de la conférence Gamescon, Sony avait parlé d'une "partie du tuyau réservée aux jeux vidéo", suscitant des inquiétudes sur le respect de la neutralité du net par ses partenaires.

"L'Europe est un endroit super où vivre, mais comme nous le savons tous, la bande passante peut être un problème dans beaucoup de parties du continent, avec une vitesse de bande passante moyenne d'environ 5 Mbps. Pour donner aux joueurs en ligne la meilleure expérience possible, Playstation a noué un partenariat stratégique avec certains des principaux opérateurs télécoms européens", avait expliqué Sony (voir à partir de 57:00). "Notre intention est de proposer un ensemble d'offres de bande passante à tous les joueurs PS4, qui incluent une partie du tuyau réservée au jeu vidéo", avait ajouté la firme, en annonçant des accords avec Deutsche Telekom, Orange, Virgin Media et Ono.

Serveurs au plus proche de l'abonné et peering privé

De son côté, Orange a voulu rassurer sur le fait que l'accord n'impliquait pas de violation de la neutralité du net. "Il n’y a pas de discrimination entre les différents flux et l'objectif du partenariat entre Sony et Orange est d’assurer une qualité de service exemplaire sur l’utilisation de la PS4 avec la fibre Orange", nous a affirmé l'opérateur. "L’un des atouts de la fibre est bien une capacité de débits plus importante ainsi qu’une rapidité et un temps de latence plus réduits". En accédant à la fibre Orange, les clients bénéficieront notamment d'une capacité d'upload largement supérieure, pour streamer leurs parties en live.

Cependant, Orange précise que "cet accord concerne l'ensemble des clients Orange internet", y compris donc les clients ADSL, qui restent les plus nombreux. Le partenariat ne consistera pas seulement à proposer des offres packagées comprenant à la fois la Livebox Play fibre et la console PS4, à l'instar des packs avec Xbox, mais aussi à intervenir sur le réseau lui-même.

"A date, nous n'avons pas d'autres éléments à communiquer", nous a fait savoir Orange, à qui nous demandions des détails techniques.

Selon des bruits de couloir, l'accord prévoirait à la fois du peering privé, c'est-à-dire une connexion directe entre les réseaux d'Orange et ceux de Sony, et l'optimisation des routes vers les CDN où seront stockés les contenus du Playstation Network. Il pourra s'agir de serveurs du CDN d'Orange, ou de prestataires tiers.

Impossible, toutefois, de savoir s'il s'agira d'un avantage tel qu'un abonné d'Orange sera bien mieux servi qu'un abonné de Free ou SFR lorsqu'il jouera sur sa PS4, ou s'il s'agit surtout d'un discours marketing qui arrange les deux partenaires.

Sony a promis de donner des détails supplémentaires dans les prochaines semaines. A suivre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés