Sony a signé un accord stratégique avec Orange, qui permettra aux abonnés de l'opérateur de bénéficier de temps de latence plus faibles dans le jeu multijoueurs et les services de streaming, grâce à l'exploitation d'un routage optimisé des données.

Faudra-t-il bientôt choisir sa console de jeux vidéo en fonction de son fournisseur d'accès à Internet ? Clubic rapporte que lors de la conférence Gamescon à Cologne, Sony a annoncé une série de partenariats avec des opérateurs télécoms pour le lancement de sa PS4, parmi lesquels figurait Orange. Or l'accord aurait plusieurs composantes, dont l'une risque de faire polémique.

En effet, si l'accord permettra aux clients d'Orange d'utiliser certains services de l'opérateur directement sur la console (par exemple le Replay TV) sans avoir à passer par la Livebox, le partenariat a aussi un volet réseau qui flirte, sans la dépasser, avec la ligne rouge de l'atteinte à la neutralité du net.

Ainsi selon Clubic, Orange n'ira pas jusqu'à donner la priorité sur son réseau aux flux de données des joueurs de la PS4, mais l'opérateur promet "une qualité suffisante aux joueurs ainsi qu'une latence faible". Il l'assurera par le déploiement d'une architecture réseau optimisée pour les besoins de Sony et des éditeurs de jeux vidéo, avec des serveurs placés le plus près possible de l'abonné, et des tables de routage optimisées. Un service contre lequel Free, SFR ou Bouygues ne pourront pas rivaliser, sauf à conclure le même type de partenariats avec Sony pour leurs propres abonnés — à moins que ces derniers préfèrent signer un accord avec Microsoft, pour privilégier la Xbox One.

En novembre 2012, Orange avait annoncé une alliance stratégique avec le spécialiste des CDN Akamai, pour "répondre à la croissance exponentielle du trafic sur Internet, en particulier en ce qui concerne les services de vidéo HD et de e-commerce".

"Les systèmes CDN utilisent un large réseau de serveurs pour diffuser des contenus évitant ainsi le stockage de ces données uniquement dans quelques serveurs. Cela permet d’améliorer l’efficacité du réseau tout en apportant un meilleur niveau de sécurité et de qualité de service pour les utilisateurs finaux grâce à une disponibilité accrue, à des accès plus rapides, et à des vitesses de téléchargement plus élevées", expliquait alors l'opérateur.

Selon @Nkgl, l'accord pourrait aussi consister, inversement, en un accord de peering privé qui permet une connexion directe entre Orange et le réseau de serveurs de Sony.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés