Visé par une procédure de blocage, EZTV se fait pédagogue. Le site de liens BitTorrent redirige les visiteurs concernés sur une page consacrée aux proxys et aux VPN pour leur expliquer comment contourner ce type d'obstacle.

La semaine dernière, la justice britannique a ordonné aux principaux opérateurs de l'île de procéder au blocage de EZTV. Le site de liens BitTorrent est considéré par l'industrie du divertissement comme une plateforme favorisant la contrefaçon de biens culturels. C'est la raison pour laquelle la Motion Picture Association (MPA) et la Federation Against Copyright Theft (FACT) ont engagé une action judiciaire contre EZTV.

La victoire des deux organismes risque toutefois d'être de courte durée. Les administrateurs de la plateforme P2P sont déterminés à contrer ce blocage. Mais plutôt que de créer un proxy permettant aux internautes britanniques d'accéder sans restriction à EZTV, les responsables préfèrent opter pour une autre approche : enseigner aux usagers la manière de contourner une mesure de blocage.

L'approche de EZTV est en quelque sorte la mise en application d'une célèbre citation de Confucius : "quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson". Autrement dit, mieux vaut lui apprendre les stratagèmes pour être autonome plutôt que d'exécuter cette tâche à sa place. De cette façon, il sera en mesure de chercher et configurer seul un autre proxy si cela s'avère nécessaire.

À cette fin, les internautes en provenance du Royaume-Uni sont redirigés vers une page spéciale (landing page) sur laquelle EZTV livre des informations sur le rôle des serveurs mandataires et des réseaux privés virtuels (VPN). Une liste est également fournie, afin d'aider les usagers à mettre le pied à l'étrier.

EZTV n'est sans doute pas un précurseur en la matière. Mais la voie suivie, au-delà de toutes les considérations que l'on peut avoir sur la finalité du contournement, est la plus efficace à long terme, car elle autonomise les internautes et leur donne les clés pour se débrouiller. Si EZTV avait conçu son propre proxy, celui-ci aurait fini par se trouver à son tour sur la liste des adresses bloquées.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés