La conférence de presse est-elle dépassée ? Ce jeudi, Najat Vallaud-Belkacem répondra directement sur Twitter aux questions que lui adresseront les internautes sur l'action du Gouvernement.

Le Gouvernement tente de mettre au goût du jour l'exercice très compassé de la conférence de presse, en prenant pour fait acquis la désintermédiation permise par Internet. A l'heure où les réseaux permettent à chacun de discuter d'égal à égal avec un tiers, il n'y a plus nécessairement besoin de passer par le filtre des journalistes pour s'adresser au public. 

L'on avait vu le Gouvernement profiter de cette possibilité technologique de façon très curieuse, lorsque le site internet de Matignon avait publié en début d'année sa propre "interview exclusive" de la ministre du droit des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, dans laquelle celle-ci déclarait vouloir bannir le sexisme sur Internet. Depuis, l'interview semble avoir été supprimée du site du Gouvernement, les services de communication ayant peut-être réalisé l'absurdité de l'exercice et son côté ORTF post-moderne.

Mais Najat Vallaud-Belkacem reviendra ce jeudi à 19h, cette fois-ci en qualité de porte-parole du Gouvernement, pour répondre directement aux questions des internautes, comme elle le ferait avec des journalistes. Une idée directement inspirée par les pratiques américaines, avec un Barack Obama qui avait lui-même répondu aux internautes sur Reddit.

"Depuis juin 2012, Najat Vallaud-Belkacem organise de manière régulière des porte-parolats décentralisés. Le principe de ces rencontres de proximité est simple : une réunion publique ouverte aux habitants lui permet de revenir sur l'action du Gouvernement et de répondre en direct aux questions", rappelle Matignon. "Pour la première fois, la ministre vous invite à participer à un porte-parolat décentralisé sur internet".

Les internautes qui souhaitent poser des questions à la porte-parole du Gouvernement devront le faire exclusivement sur Twitter, en s'adressant à @najatvb, avec le hashtag #PPnum

Avantage suprême par rapport aux conférences de presse : le Gouvernement aura le luxe de choisir les questions auxquelles il décide de répondre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés