La Wii U traverse une bien mauvaise passe. Les ventes de la dernière console de salon de Nintendo sont médiocres, à des années-lumière des performances enregistrées six ans plus tôt par la Wii. L'image de la console, dont le contrôleur est effectivement particulier, serait l'une des causes majeures du désintérêt du public pour la Wii U.

La Wii U a manifestement un problème. Lancée au cours du quatrième trimestre 2012, la dernière console de salon de Nintendo ne parvient pas à réitérer l'exploit de sa grande soeur. Les dernières statistiques livrées par le groupe japonais à l'occasion de la publication de ses résultats consolidés pour la période 31 mars 2012 – 31 mars 2013 révèlent même un désintérêt du public.

À la fin du mois de mars, 3,45 millions de consoles Wii U ont été vendues dans le monde. Or, c'est clairement en dessous des objectifs fixés en début d'année par Satoru Iwata, le PDG du groupe. Il était question à l'époque d'atteindre 5,5 millions de consoles vendues à la fin du premier trimestre 2013. Quelles sont les raisons qui ont empêché Nintendo d'atteindre ses objectifs ?

Dans son bilan (.pdf), l'entreprise pointe la responsabilité des studios. "La Wii U n'a pas été en mesure de maintenir son rythme d'acquisition initial après le début de l'année 2013 en raison d'un retard dans le développement de jeux vidéo", lit-on. Les clients, constatant un catalogue insuffisant, se seraient donc détournés de la console ou auraient, dans le meilleur des cas, retardés leur achat.

Dans son bilan, Nintendo relève également que les ventes de la Wii demeurent très élevées alors que la console est sortie il y a plus de six ans. Elles dépassent même celles de la Wii U : 3,98 millions de consoles ont été vendues entre le 31 mars 2012 et le 31 mars de cette année. Il faut toutefois noter que la Wii U n'est disponible que depuis novembre 2012.

Elle n'a donc pas bénéficié de la même période de temps, puisque sa mise en vente a débuté 8 mois après le début de l'exercice fiscal 2012 – 2013. Mais cela n'excuse pas tout, pas plus que la faible ludothèque actuelle n'explique pas tout. L'image de la console est un problème, à en croire les témoignages de revendeurs. Le contrôleur, mi-manette, mi-tablette, est sans doute l'élément le plus perturbant.

À court terme, Nintendo pourrait décider d'un réajustement du prix de vente de la console de salon. Cette politique n'est pour l'instant pas à l'ordre du jour, mais les mauvais résultats de la Wii U et l'arrivée de nouveaux compétiteurs dans les prochains mois (PlayStation 4, nouvelle Xbox) vont inévitablement pousser Nintendo à réagir. Surtout que les studios le lui demandent.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés