Jugeant le prix de la Wii U trop élevé, Ubisoft invite Nintendo à reconsidérer sa grille tarifaire. L'éditeur français, qui propose plusieurs titres au catalogue de la console, ne cache pas que cette demande sert aussi ses intérêts : une console moins chère se vendra mieux, augmentant du même coup les ventes de ses jeux.

Trop chère, la Wii U ? Mise en vente en Europe depuis le 30 novembre, la dernière console de salon de Nintendo se décline en deux versions : le pack de base, vendu autour de 250 euros, et le pack premium, facturé 320 euros. Mais cette grille tarifaire est inadaptée, selon Ubisoft. Aux yeux du studio français, Nintendo doit donner un coup de fouet à sa console en baissant significativement son prix.

Invité à préciser sa pensée, le responsable chargée de la zone Europe au sein de l'entreprise a reconnu que ce conseil n'était pas tout à fait désintéressé. Ubisoft sait qu'une console plus abordable connaîtra une meilleure carrière commerciale, qui se répercutera ensuite sur les ventes de jeux vidéo. Or, l'éditeur propose plusieurs titres au catalogue de la console, comme Assassin's Creed 3, ZombiU ou les Lapins Crétins.

"Nous tenons systématiquement à ce que le matériel soit vendu à un prix abordable, parce que nous voulons qu'un maximum de fans puisse acheter nos jeux, c'est très clair. Nous pensons que la Wii U va finir par trouver son public à un moment ou à un autre. Certains s'attendaient à des ventes plus rapides, mais nous demeurons optimistes", a déclaré Alain Corre à Edge Online.

Si Ubisoft clame toujours publiquement sa confiance dans la capacité de Nintendo à faire de la Wii U un succès, l'éditeur reste néanmoins lucide. L'entreprise modifie ses plans en fonction des retards internes et des opportunités qui se dégagent chez les autres constructeurs. Ainsi, le jeu Rayman Legends, initialement annoncé comme une exclusivité de la Wii U, sera désormais porté sur la PS3 et la Xbox 360.

Si Ubisoft a choisi de développer Rayman Legends sur d'autres consoles, c'est évidemment un avantage en moins par la Wii U. Cette première alerte pourrait néanmoins en entraîner d'autres par la suite, et dont les conséquences seraient plus graves pour l'avenir de la console. Si les ventes de la Wii U restent mitigées, les éditeurs pourraient notamment reconsidérer leurs plans et décider d'annuler certains projets.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés