Nintendo n'envisage de baisser le prix de la Wii U, sortie fin novembre. Plus chère au lancement que la Wii ou la GameCube, la dernière console de salon du groupe nippon pourrait néanmoins voir son prix fondre comme neige au soleil au cours de l'année, lorsque seront annoncées la PlayStation Orbis et la Xbox Durango...

Sortie fin novembre, la Wii U connaît un succès mesuré. Selon les chiffres fournis par Nintendo France, 118 000 consoles se sont vendues dans l'Hexagone en un mois et demi. L'entreprise estime qu'il s'agit d'une bonne performance, car le modèle précédent "continue de se vendre et bien". Du coup, le succès durable Wii vampirise quelque peu les ventes de la Wii U.

Derrière le discours marketing de la firme, qui dit être contente de l'engouement autour de la console, la réalité est toutefois moins rose. Les revendeurs interrogés par Gameblog constatent que l'intérêt du public est limité, du fait notamment du positionnement particulier de la console. Les stocks peinent à s'écouler, et la période de Noël n'a pas donné un franc coup d'accélérateur au niveau des ventes.

Ces signaux vont-ils conduire Nintendo à réagir ? Interrogé sur la perspective d'une baisse du prix de vente, le PDG de l'entreprise a catégoriquement écarté cette option. "Avec la Wii U, nous avons fait le choix de prendre une posture résolue en fixant un prix inférieur à son coût de fabrication, dont nous ne prévoyons pas de procéder à une réduction du prix", a-t-il indiqué, dans des propos repris par Games Industry.

La Wii U est vendue 299, 349 ou 389 euros selon le pack choisi. C'est un prix plus élevé que d'ordinaire. Ainsi lors de leur lancement, les packs de la Wii et de la GameCube étaient vendus 249 euros. Toutefois, les deux précédentes consoles de salon ont connu des baisses de tarif successives au fil des mois qui ont suivi leur arrivée sur le marché. La Wii U n'y échappera pas.

On peut raisonnablement penser que Nintendo préfère retarder le moment où il devra baisser le prix de sa console. Sans doute préfère-t-il attendre l'arrivée de la PlayStation Orbis et de la Xbox Durango, noms supposés des prochaines consoles de Sony et Microsoft ? L'entreprise pourrait alors baisser le prix de la Wii U et pour contrarier les plans des deux géants en leur volant (un peu) la vedette.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés