L'Open Data est l'une des grandes mesures du gouvernement dans le domaine du numérique. Alors que le mouvement est appelé à progresser, la CNIL annonce une consultation publique afin d'évaluer les incidences éventuelles de l'ouverture des données publiques sur la protection des données personnelles.

Jeudi dernier, le gouvernement a dévoilé les dix-huit mesures qu'il mettre en œuvre dans le numérique. Parmi l'éventail des actions qui se dérouleront pendant le quinquennat de François Hollande, il est notamment question de "faire de l'ouverture des données publiques le levier de la modernisation de l'action publique et de soutien au dynamisme économique".

Alors que le gouvernement s'engage davantage dans l'open data, dont le principe a été inclus dans la charte déontologique signée par les ministres, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) annonce de son côté la tenue d'une consultation afin de déterminer les "éventuelles incidences" de ce mouvement sur la protection des données personnelles.

Cette consultation impliquera des acteurs publics et privés. La CNIL espère "avoir une meilleure perception de ce mouvement et de ses développements à moyen terme" au terme de ce travail. En fonction des conclusions, la Commission arrêtera une position collégiale et contribuera "à la construction d'un Open Data durable".

Sur la question de l'impact de l'Open Data sur les données personnelles, la première équipe composant le Conseil national du numérique avait émis un avis relatif à l’ouverture des données publiques où plusieurs propositions étaient avancées. Les membres suggéraient "l'anonymisation dès la collection et la conception des données" et d'éviter la récupération des "données personnelles superflues".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés