Publié par Julien L., le Mardi 19 Février 2013

Le gérant italien d'un site de liens condamné à 6,4 millions d'euros d'amende

De l'autre côté des Alpes, la lutte contre le piratage ne fait pas dans dentelle. Un gérant d'un site de liens a été condamné à payer une amende de 6,4 millions d'euros pour avoir proposé, à travers ses différents sites, des liens menant vers des contenus protégés par le droit d'auteur. Il est en outre accusé d'avoir engrangé beaucoup d'argent avec la publicité et la revente de données personnelles à des annonceurs.

6,4 millions d'euros. C'est le montant de l'amende que devra payer l'administrateur d'ItalianShare, un site web qui comptait plus de 300 000 usagers au faîte de sa gloire. L'Italien de 49 ans, connu sous le pseudonyme de Tex Willer, gérait tout un réseau de sites web dont les noms ne laissaient guère de doute quant aux contenus que l'on pouvait trouver : MusicShare, FilmShare et ItalianSexy.

Arrêté en juillet 2012 par les services financiers et douaniers de la police italienne (GDF), Tex Willer aurait engrangé plus de 580 000 euros grâce à la publicité diffusée sur les différents portails qu'il administrait et aux campagnes de dons qu'il lançait, sollicitant ainsi la générosité des membres. Toujours selon les autorités, Tex Willer aurait soustrait 83 000 euros à l'impôt et aurait fait pour 100 000 euros de fausses factures.

En outre, selon Torrentfreak, Tex Willer n'avait pas une grande considération pour les données personnelles des membres de ses sites web. Celui-ci aurait vendu des informations confidentielles à des publicitaires, en piochant dans la base de données regroupant les renseignements des usagers. Interrogé par nos confrères, le président de la FIMI a expliqué comment le montant de l'amende a été fixé.

"La législation italienne en matière de propriété intellectuelle prévoit des amendes administratives supplémentaires basées sur le nombre d'œuvres illégalement distribuées. Au regard de l'énorme quantité de fichiers en question, l'amende est devenue très vite très importante", a expliqué Enzo Mazza. ItalianShare listait près de 31 000 liens avant sa fermeture, selon les autorités.

Et si Tex Willer ne peut pas payer son amende, alors c'est l'administration fiscale italienne qui prendra le relais en engageant une procédure à son encontre.

Publié par Julien L., le 19 Février 2013 à 16h45
 
4
Commentaires à propos de «Le gérant italien d'un site de liens condamné à 6,4 millions d'euros d'amende»
Inscrit le 03/10/2011
6620 messages publiés
Et si Tex Willer ne peut pas payer son amende, alors c'est l'administration fiscale italienne qui prendra le relais en engageant une procédure à son encontre.
Je ne vois pas ce que ça change, si il ne peut pas payer, c'est qu'il ne peut pas payer.
Inscrit le 31/01/2011
994 messages publiés
et ça change quoi que l'administration fiscale prenne le relais? il les **** les 6 millions?
Inscrit le 26/04/2005
367 messages publiés
En fait il est obligé de recréer des sites pirates pour payer l'amende...
Inscrit le 10/01/2008
466 messages publiés
On est en faillite, y'a pas de travail, la mafia est toujours là, mais au moins on punit les méchants (pirates).
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Février 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10