Publié par Julien L., le Vendredi 01 Février 2013

Google et la presse négocient toujours leur arrangement financier

Les discussions entre les éditeurs de presse français et Google peinent à aboutir. Alors qu'un accord a été trouvé avec les médias belges, les négociations en France se poursuivent. Mais les échanges porteraient essentiellement sur le montant de l'accord financier plutôt que son principe, qui serait d'ores et déjà acquis.

Les discussions entre Google et les éditeurs de presse se poursuivent toujours ce vendredi matin, alors que  François Hollande avait annoncé son intention de faire adopter une Lex Google par le parlement dès le mois de janvier 2013, créant un droit supérieur aux droits d'auteur sur les contenus de la presse, si aucun accord n'était trouvé d'ici la fin de l'année.

Depuis, les négociations se poursuivent. La médiation a d'abord été prolongée une première fois d'un mois fin décembre, afin d'encourager l'entreprise américaine et les médias français à s'entendre, ce qui éviterait ainsi au gouvernement de présenter un projet de loi qui aboutirait à un nouveau droit voisin pour la presse, afin de la rémunérer sur la base des contenus indexés par le moteur de recherche.

L'AFP précise aujourd'hui que le mois supplémentaire accordé aux négociations n'a pas suffi. Les discussions se poursuivent encore ce vendredi, signe qu'un nouveau a été accordé. Selon les derniers éléments apparus dans la presse, l'accord prévoirait un arrangement à l'amiable à l'image de ce qui a été conclu en Belgique.

Google a en effet proposé aux éditeurs de journaux belges une série d'accords commerciaux qui remplacent le paiement de droits d'auteur. En France, ce scénario tient la corde. Les discussions porteraient essentiellement sur le montant de cet accord financier. Le Monde a évoqué la somme de 50 millions d'euros, depuis démentie par Google.

Cependant, il apparaît que le cœur de l'accord devrait être un partenariat commercial au travers duquel Google paiera la presse française pour y placer ses services plutôt que de le payer en droits d'auteur. De cette façon, le moteur de recherche écartera les autres sites, et notamment les blogueurs référencés dans Google News, qui seraient alors concernés dans le cas contraire.

Publié par Julien L., le 1 Février 2013 à 12h10
 
7
Commentaires à propos de «Google et la presse négocient toujours leur arrangement financier»
Inscrit le 28/11/2008
3161 messages publiés
Je suppose que Numerama ne pourrait même pas être payé par Google contre placement de services, entre Analytics, Adsense, +1, Apps, serveurs MX, OS mobile et sans doute la synchro de contacts et agenda (et Talk pour coordonner l'équipe ?), Numerama a déjà la panoplie complète
Inscrit le 01/02/2013
1 messages publiés
"De cette façon, le moteur de recherche écartera les autres sites, et notamment les blogueurs référencés dans Google News, qui seraient alors concernés dans le cas contraire."

ces négociation entre éditeur de presse et Google, çà ressemble furieusement à la petite lutte sectorielle qui ne promet pas de faire avancer d'un pouce la question de la redistribution de l'argent généré par la production en ligne.

d'ailleurs la mise la mise hors-jeu des électrons libres de la toile, c'est vraiment pas le dernier de souci des éditeurs de presse.
Inscrit le 13/08/2010
8314 messages publiés
La toile (d'araignée) s'étend... à la demande de la presse elle-même !
A mourir de rire...
'sont discrets, les braves gens de notre presse

"il creusa lui-même sa tombe,
en faisant vite, en se cachant..
pour ne pas déranger les gens..."

Georges Brassens

Image IPB
[message édité par mosquito33 le 01/02/2013 à 13:45 ]
Inscrit le 01/02/2013
10 messages publiés
Il y a quelques jours, dans un article publié par Comment à‡a Marche (http://www.commentcamarche.net/news/5861904-onemoretab-creer-son-propre-portail-d-actualites), je découvrais onemoretab.com une plateforme de news 100% française très sympa.
Aujourd’hui, je me demande si nous ne sommes pas en train de nous tromper de débat ? La « Lex Google » montre encore l’incapacité du gouvernement à définir une politique industrielle du numérique capable de soutenir l’innovation de nos startups. Pendant que nous fustigeons Google, la loi de finances 2013 passe inaperçue. Encore un beau subterfuge... Il faudra plus d’efforts qu’une simple loi de régulation fiscale pour que la France retrouve sa souveraineté dans le numérique. Pour peser face à Google News soutenons les startups, commençons par soutenir les « Google News français ».
Inscrit le 13/08/2010
8314 messages publiés
Ca a l'air pas mal, merci pour l'info.
Une sorte d'agrégateur de flux RSS évolué, avec de la valeur ajoutée dans les sélections par thèmes/support.
Je vais tester.
Le lien : http://www.onemoretab.com/
Inscrit le 03/12/2012
22 messages publiés
"Il faudra plus d’efforts qu’une simple loi de régulation fiscale pour que la France retrouve sa souveraineté dans le numérique."
Hum, REtrouve ?
Inscrit le 13/08/2010
8314 messages publiés
*********************************************************************************************Alerte infoVendredi 1er février | 18h54
Un accord a été signé entre Google et l'Etat français sur la rémunération des éditeurs de presse
On en ignore encore le contenu, mais un accord a été signé vendredi 1er février entre l'Etat français et le patron du moteur de recherche américain Google, Eric Schmidt. Il porte sur la rémunération des éditeurs français par les moteurs de recherche, a annoncé l'Elysée. On en saura plus dans la soirée car François Hollande et Eric Schmidt doivent faire dans la soirée une déclaration sur cet accord.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Février 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10