C'est le sondage du jour ! L'institut Respondi a demandé aux internautes sur sa plateforme d'opinions Mingle Trend ce qu'ils pensaient de la décision de la Commission générale de terminologie et de néologie, qui demande à ce que l'on ne dise plus "hashtag" en France en parlant des mots clés utilisés sur Twitter, mais de "mot-dièse" (alors qu'en réalité # n'est même pas un dièse, mais un croisillon).

Or, étonnement voire stupeur, il semble qu'une partie non négligeable des internautes trouvent que cette idée n'est pas si ridicule que ça. Ou alors, c'est qu'ils prennent le sondage à la dérision.

En effet, selon les résultats publiés par mingle-respondi, à partir d'un échantillon de "360 personnes connaissant Twitter et choisies de façon représentative", 33 % des internautes affirment qu'ils utiliseront désormais la dénomination "mot-dièse", contre 67 % qui continueront de dire "hashtag".

Dans le détail, plus l'internaute est âgé, plus il accepte d'utiliser la terminologie francophone officielle. Chez les 60-69 ans, 62 % des internautes assurent qu'ils diront "mot-dièse", contre 39 % des 40-59 ans, et 23 % des 30-39 ans. C'est chez les jeunes de 20 à 29 ans que l'acceptation est la plus faible, avec 11 % seulement (mais c'est encore énorme) d'internautes prêts à dire "mot-dièse".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés