Alors que les ventes d'ordinateurs sont en chute libre, Dell prépare la commercialisation grand public d'ordinateurs à 50 dollars, qui se présenteront sous la forme d'une simple clé USB. Toute la puissance sera déportée vers un système d'exploitation distant, accessible sur "le cloud". 

Dell prépare une révolution de son modèle économique équivalente à celle opérée par IBM, lorsque l'entreprise avait décidé avec succès de miser son avenir sur les services plutôt que sur la fourniture de matériel informatique. Interrogé par Quartz, le vice-président de Dell responsable des activités Cloud, Tarkan Maner, indique que la société se prépare à commercialiser un mini ordinateur de la taille d'une clé USB. Baptisé Orphelia, l'appareil est issu des technologies de Wyse, une entreprise spécialisée dans les clients légers, rachetée par Dell l'an dernier.

Le principe est simple. Plutôt que d'embarquer des processeur, carte graphique, et autres disques durs de dernière génération, nécessaires à l'exécution des logiciels et jeux vidéo les plus modernes, la clé USB se limitera à la puissance que peut avoir un smartphone. Equipée du système Android de Google, elle donnera en revanche accès à une machine virtuelle hébergée sur une solution en cloud de Dell, sous l'OS de son choix : Windows, Mac OS, Chrome OS (à l'image de ce que propose par exemple Microsoft avec Windows Azure). Il suffira ainsi de brancher la clé USB sur un écran de téléviseur, de paramétrer l'accès WiFi pour accéder au cloud, et l'ordinateur paraîtra avoir une puissance normale.

Vendu autour de 50 dollars seulement, Orphelia permettra à Dell de migrer sa valeur ajoutée de l'assemblage des PC, dont les ventes déclinent, vers les offres de services en ligne, qui seront proposées sur abonnement. 

Technologiquement, le projet de Dell n'a en tout cas rien d'irréaliste ni même d'innovant. Déjà en mai dernier, nous avions en effet rapporté que Zero Devices proposait des ordinateurs en forme de clé USB à 60 euros, équipés d'Android 4.0. Elles embarquaient 512 Mo de RAM, 4 Go de stockage interne, et un processeur 1,5Ghz. L'idée pourrait être même être transposée dans de futures consoles de jeux vidéo nouvelle génération, qui arrêteront la surenchère de puissante embarquée, mais miseront sur le cloud gaming

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos