Le comparateur de prix britannique Foundem a porté plainte contre Google au Royaume-Uni pour concurrence déloyale. L'entreprise anglaise demande la fin des pratiques anticoncurrentielles du moteur américain et des dommages et intérêts suite à son déclassement lors des mises à jour de l'algorithme de recherche.

C'est ce qui s'appelle avoir de la suite dans les idées. L'entreprise britannique Foundem, spécialisée dans la comparaison des prix sur le web, a déposé plainte contre Google au Royaume-Uni pour concurrence déloyale. C'est cette même société qui a été à l'origine de l'action en justice contre le moteur de recherche américain devant la Commission européenne, en 2010.

La plainte, déposée en octobre dernier mais dont le contenu n'est connu qu'aujourd'hui, affirme que les pratiques anticoncurrentielles de Google dans la recherche en ligne ont entraîné une perte de revenus. Foundem réclame donc des dommages et intérêts et le rétablissement d'une concurrence saine et non faussée. Car depuis, le site a perdu des visiteurs suite aux modifications de l'algorithme du groupe.

L'action de Foundem au Royaume-Uni survient dans un contexte général où Google se trouve dans la ligne de mire de Bruxelles. Dans une interview donnée cette semaine, le commissaire en charge de la concurrence s'est montré très direct vis à vis de la firme de Mountain View, l'accusant de réorienter le trafic web vers ses propres services et l'invitant à modifier instamment sa politique sous peine d'être sanctionnée.

Derrière la plainte de Foundem se joue aussi un autre combat entre Google et Microsoft. Le comparateur de prix britannique est membre de la coalition européenne I-COMP, qui compte notamment dans ses rangs Microsoft. Le géant de Redmond édite lui aussi un moteur de recherche, Bing, dont l'existence et la part de marché ennuieraient suffisamment Google pour que ce dernier entrave son rival.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés