Publié par Guillaume Champeau, le Mardi 04 Juin 2013

Fleur Pellerin veut toujours négocier la censure avec Twitter

La liberté d'expression est une liberté fondamentale garantie par la constitution, qui ne connaît que les limites fixées par la loi. Mais Fleur Pellerin, ministre de l'économie numérique, souhaite que l'exercice de cette liberté puisse être négocié avec une société privée.

Mise à jour : Alors que la polémique paraissait s'éteindre, 01net rapporte que Fleur Pellerin a renouvelé lors d'une visite de Twitter à la San Francisco son souhait de "trouver une solution négociée avec Twitter" pour "construire ensemble des règles et un référentiel de comportements".

Article du 9 janvier 2013 - 

La liberté d'expression est-elle négociable ? C'est ce que pense la ministre de l'économie numérique Fleur Pellerin, qui a fait savoir que le gouvernement souhaitait "négocier avec Twitter le fait de pouvoir retirer les contenus, les hashtags qui sont litigieux". Mme Pellerin prend ainsi la suite de la ministre des droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem, qui avait appelé de ses voeux "la mise en place de procédures d'alerte et de sécurité" pour éviter que ne se reproduise sur Twitter la propagation de messages racistes ou homophobes. Le gouvernement est aussi en droite ligne avec le Parti Socialiste, qui à la mi-décembre avait demandé à Twitter de faire la police sur son réseau social.

Mais la liberté d'expression n'est pas une liberté négociable. Elle a bien sûr des bornes, mais elles sont fixées par la loi, pas par la négociation. Par le pouvoir législatif, pas par le pouvoir réglementaire.

Même si comme le dit Fleur Pellerin il existe une différence de culture entre les Etats-Unis et la France, il est un point commun entre les deux pays qu'il ne faut jamais perdre de vue : c'est toujours à la justice de dire si des propos qui ont été tenus doivent être condamnés. Empêcher par avance que des propos puissent être tenus, parce qu'ils contiendraient tel ou tel mot (en l'espèce un hashtag), c'est s'en remettre à la censure arbitraire, et non à la justice.

Un gouvernement n'a pas à demander au fournisseur d'un espace d'expression publique d'imposer ce qui a droit de cité, et de supprimer des propos qui seraient présumés "litigieux", et non jugés illégaux.

La censure, pire que le mal ?

Sur un plan plus pragmatique, on peut (et l'on doit) s'interroger sur le bien-fondé d'une censure des propos homophobes, racistes, xénophobes, anti-islamiques ou antisémites. Censurer l'expression d'une idée, aussi néfaste soit-elle, ce n'est pas la combattre, c'est uniquement la cacher. C'est prétendre qu'elle n'existe pas parce qu'elle ne doit pas exister. Et parce qu'on la cache, on s'interdit de la combattre, et d'en mesurer l'ampleur.

Il n'y avait pas Twitter en 1933 lorsque le régime nazi a adopté la première loi antisémite, et que le peuple allemand fut versé dans un discours nauséabond désignant les juifs comme responsables de tous les maux, relayé de foyers en foyers, de bouches à oreilles. Mais s'il y avait eu Twitter et plus globalement s'il y avait eu Internet, peut-être ceux qui relayaient ces messages de haine auraient pu lire des réponses et comprendre qu'ils faisaient fausse route, et le faire savoir autour d'eux. Si l'on avait tenté de censurer leurs messages antisémites à l'époque, peut-être auraient-ils eu le sentiment d'avoir raison, puisque l'on "cherche à cacher la vérité". On ne sait que trop bien que la haine se nourrit de la paranoïa, et la censure ne fait que la renforcer.

Enfin, lorsque l'entreprise américaine Twitter dit qu'elle doit d'abord en référer à un juge américain avant d'accepter de livrer l'identité d'auteurs de tweets antisémites à la France, elle a parfaitement raison de le faire. N'importe qui trouverait choquant qu'une entreprise française éditant un site internet accepte sans coup férir de livrer les données personnelles de ses utilisateurs à une justice étrangère. La situation sera sans nul doute différente lorsque Twitter aura officiellement des bureaux en France, mais pour le moment ce n'est pas le cas. 

Publié par Guillaume Champeau, le 4 Juin 2013 à 11h30
 
84
Commentaires à propos de «Fleur Pellerin veut toujours négocier la censure avec Twitter»
Inscrit le 19/10/2009
6474 messages publiés
Quand on veut négocier, il faut avoir quelque chose à négocier...

Qu'a t-elle ?

' Filtrer ' l'accès par décret de l'intérieur transmit à l' armée de terre dans le cadre de LOPPSI 2 ?

Même pas en rêve.
Inscrit le 07/01/2013
51 messages publiés
Négocier !?

Les abrutis qui sont à l'origine de ces messages s'ils ont fait ça depuis la France, peut importe que les machines de Twitter sont aux USA, ces gens sont hors la loi et Twitter doit cracher les adresses IP.

Ou sinon faut savoir quelle loi est applicable, celle du pays ou se trouve les serveurs ou celle du pays ou est l'internaute ?
Et ca aura des consequences sur les achats sur Internet pour des sites comme Amazon ... qui ont des filiales en France.
Inscrit le 28/08/2004
6908 messages publiés
La bêtise de ce gouvernement me dépasse...ces deux "ministres" bien-pensantes se transforment peu à peu en police du politiquement correct. On veut cacher la poussière sous le tapis, au lieu de suivre le bon sens: 1) voir si nos lois sont correctes et 2) si elles sont correctement appliquées, en prenant en compte l'aspect international du Net.

Le reste n'est que de l'agitation, au mieux inutile, au pire une cause directe de la montée de la haine par ricochet prévisible.

Dire qu'on a viré Sarkozy pour en arriver là. De Charybde en Scylla!
[message édité par Elisheva le 09/01/2013 à 13:21 ]
Inscrit le 06/04/2011
3967 messages publiés
Inscrit le 08/12/2009
14 messages publiés
DocteurX : OK sur le principe tant que c'est un JUGE qui demande les IP !
Inscrit le 07/01/2013
51 messages publiés
On est d'accord c'est à un juge de faire çà.

Vu qu'il y'a eu plainte ça ne devrait pas tarder. Mais faut que la ministre arrête d'aller négocier vu qu'il n'y a rien a négocier mais uniquement la LOI à faire appliquer et le cas échéant si elle n'est bien, la changer.
Inscrit le 12/04/2012
91 messages publiés
C'est plutôt les idées à la con de Fleur Pellerin qu'il faudrait censurer.
Inscrit le 07/03/2006
2123 messages publiés
Guillaume, il est question de censure dans ton titre mais il aurait été préférable de parler d'auto censure ou même de modération.

Le gouvernement n'a pas pour but (j'espère !) de donner une liste quotidienne d'articles, de twits à censurer par Twitter sous peine d'interdiction de travailler.

Il s'agit de sensibiliser cette société des USA à la particularité du droit français. Ensuite, libre à elle ou pas d'agir en conséquence.

C'est ce que font toutes les sociétés et éditeurs actuellement pour ne pas subir de procès, non ?

Comme tu l'écris, Twitter n'a pas de bureaux français, il faut bien que quelq'un leur explique la situation. S'ils ne font rien, ils ne pourront pas dire qu'ils n'étaient pas au courant.

Après, que la ministre en rajoute en prétendant "négocier"... ça me parait une illusion.
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
Mais s'il y avait eu Twitter et plus globalement s'il y avait eu Internet, peut-être ceux qui relayaient ces messages de haine auraient pu lire des réponses et comprendre qu'ils faisaient fausse route, et le faire savoir autour d'eux.


C'est bien connu, dialoguer avec des extrémistes (personnes aux idées extrêmes) et les convaincre qu'ils font fausses route est tellement facile de nos jours. Surtout en 140 caractères.
Il faut aussi rajouter que les gens sont tout le temps calme et rationnel, et qu'ils répondent toujours aux insultes et autres provocations par des discours de paix et des arguments de poids...
Oh wait... !

Si l'on avait tenté de censurer leurs messages antisémites à l'époque, peut-être auraient-ils eu le sentiment d'avoir raison, puisque l'on "cherche à cacher la vérité". On ne sait que trop bien que la haine se nourrit de la paranoïa, et la censure ne fait que la renforcer.


Ah parce que laisser des gens parler publiquement sans aucune retenue ça va tout simplement résoudre tous les problèmes de racisme ?
Tout le monde n'a pas la même abnégation et ne supporte pas de se voir insulter sans réagir. L'incitation à la haine est une des limites de la liberté d'expression, il faut pas l'oublier !
Inscrit le 12/04/2012
91 messages publiés
@Jed: Personne ne dit ici qu'il faut laisser les racistes produire des messages haineux sur Twitter en toute impunité. Il serait bon d'ailleurs de rappeller la loi à certains et de mettre une ou deux de ces personnes en tôle pour l'exemple.

Je crois que le sujet est plutôt: Est-ce à Twitter, ou à d'autres personnes de façon indirecte, de réguler la liberté d'expression, et en cela décider ce qu'on a le droit de dire?
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
Est-ce à Twitter, ou à d'autres personnes de façon indirecte, de réguler la liberté d'expression, et en cela décider ce qu'on a le droit de dire?


En fait, le problème n'est pas là.
Par les moyens classique, l'action judiciaire est presque inefficace car trop longue !
Twitter (entreprise americaine) refuserait de donner des accès privilégiés à la police qui pourrait, en suivant des procédures propre et bien établi, modérer le site sur les tweets français. (je mets au conditionnel car quand le FBI demande un accès à gmail ou facebook ça fait scandale).

Donc si les moyens normaux sont inefficaces, si on ne peut convaincre les boite privée de laisser la modération à une autorité judiciaire. Il ne reste qu'une solution. Ou sinon on avancera jamais !
Inscrit le 12/04/2012
91 messages publiés
Je te cite : "Laisser la modération à une autorité judiciaire".
On a un problème de sens là. Un juge ne censure pas a priori, il rend un jugement à l'issue d'un procès (qui peut déboucher sur une censure, soit...)

La question que tu dois te poser, c'est bien de savoir si la liberté, avec tous ces excès potentiels, est un droit inaliénable, ou si on peut s’autoriser quelques exceptions, comme le souhaiterais certains ministres.
[message édité par Carmite le 09/01/2013 à 14:59 ]
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
Je me suis mal exprimer.
Le but étant de créer une sorte de police du net. La liberté d'expression est un droit inaliénable, on ne t'empêchera jamais de t'exprimer. Mais il faut assumer les conséquences après.

Tu peux aller poster des tweets diabolisant les juifs, les homosexuels, les chinois, et les lapins nains de californie. Mais dans ce cas, tu ne respecte pas leur dignité (qui est pourtant un droit aussi fondamentale que la liberté d'expression).

Est ce que l'exercice d'un droit peut en annuler un autre ? Est ce que tu trouve juste que sous prétexte de l'exercice d'un droit d'une seule personne, la dignité d'une autre (ou d'un groupe) s'en trouve bafouée ! Qui serait dans le tord ?
Celui qui a commencé ? Ou ceux qui veulent juste obtenir réparation pour ?
Inscrit le 28/08/2004
6908 messages publiés
Guillaume, il est question de censure dans ton titre mais il aurait été préférable de parler d'auto censure ou même de modération


Si on bloque des mots ou des idées au lieu de suivre la voie judiciaire, on peut parler de censure. Sur Internet, on appelle cela modération, mais cela revient au même, que ce soit fondé ou pas.

Et quid de l'humour?

C'est bien connu, dialoguer avec des extrémistes (personnes aux idées extrêmes) et les convaincre qu'ils font fausses route est tellement facile de nos jours. Surtout en 140 caractères.
Il faut aussi rajouter que les gens sont tout le temps calme et rationnel, et qu'ils répondent toujours aux insultes et autres provocations par des discours de paix et des arguments de poids...


Ironique?

Parce que si c'est le cas, tu n'as pas compris ce qu'est la liberté d'expression, et pas compris non plus qu'elle est la meilleure réponse à la haine. Alors non, on ne change pas l'opinion de quelqu'un en 140 caractères...mais je préfère savoir où en est ma société plutôt que de cacher le problème. Cela permet d'ouvrir le débat, de faire le nécessaire si un dérive commence.

Ah parce que laisser des gens parler publiquement sans aucune retenue ça va tout simplement résoudre tous les problèmes de racisme ?
Tout le monde n'a pas la même abnégation et ne supporte pas de se voir insulter sans réagir. L'incitation à la haine est une des limites de la liberté d'expression, il faut pas l'oublier !


Ah non, pas ironique, irréfléchi.

Le problème que je pose souvent ici: poser une limite, oui mais où? Qui va dire quelle opinion est exprimable (et je parle bien d'opinion, pas d'appel au meurtre)? Toi, moi, un gouvernement, un lobby...?

Si tu veux la limiter, soit, tu as le droit de le dire, mais admets que c'est absurde.

Regarde depuis quelques années: à force d'interdire le moindre mot supposé (par certains) haineux, on fait des procès d'intentions, on condamne des humoristes, on n'ose plus dire certains mots de peur de se faire taxer de raciste. Le résultat est une société encore plus divisée.
Au contraire, les haines montent car le sentiment est qu'il y a des minorités intouchables et que certains en profitent ouvertement. Cela tape sur les nerfs de gens qui se foutent pourtant de l'origine/la vie/la couleur de leur voisin.
[message édité par Elisheva le 09/01/2013 à 13:56 ]
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
Ironique?

Parce que si c'est le cas, tu n'as pas compris ce qu'est la liberté d'expression, et pas compris non plus qu'elle est la meilleure réponse à la haine. Alors non, on ne change pas l'opinion de quelqu'un en 140 caractères...mais je préfère savoir où en est ma société plutôt que de cacher le problème. Cela permet d'ouvrir le débat, de faire le nécessaire si un dérive commence.


Oui ironique !
J'ai très compris ce qu'étais la liberté d'expression, merci. Mais là n'est pas mon propos.
Ce que je dis c'est que raisonner des extrémistes est une tache ardue qui est pratiquement irréalisable via écran interposé.
La meilleure réponse à la haine ? C'est pas de ça dont je parle. Mais de la réponse la plus courante à la haine. Quand les gens sont attaqués sur des choses qui leurs sont chère, la plupart n'ont plus leur sang froid.
Savoir ou en est la société ne la fera pas avancé pour autant. Elle te fera grandir toi, mais c'est tout
Le débat ? Pourquoi quelqu'un dont la seule motivation est de diffuser sa haine irait débattre ?

Ah non, pas ironique, irréfléchi.

Le problème que je pose souvent ici: poser une limite, oui mais où? Qui va dire quelle opinion est exprimable (et je parle bien d'opinion, pas d'appel au meurtre)? Toi, moi, un gouvernement, un lobby...?

Si tu veux la limiter, soit, tu as le droit de le dire, mais admets que c'est absurde.


A partir du moment où tu vis en communauté tu te dois de restreindre certaines de tes libertés pour ne pas nuire à celle des autres (la c'est mon avis).
Si demain quelqu'un publie des affiches dans ta ville disant que tu es pedophile (oui je voulais échapper au cliché du nazi ), tu va faire quoi ?
Applaudir des deux mains car c'est un exemple flagrant de la liberté d'expression ?
Rager comme un p*rc au fond de toi même, mais traiter cela par l'indifférence même si tu ne peux plus mettre un pied dehors sans que le gens ai peur de toi ?
Porter plainte au commissariat pour faire retirer ces affiches ?
Arracher toi même ces affiches ?
Obi Wan Kenobi ?

Maintenant supposons que tu es rempli de sang froid et que tu arrive a vivre avec cela. Tu peux comprendre que d'autre soient blesser par ces fausses accusations et décide de les faire enlever ?
Pour répondre à ta première question, à partir du moment ou tu vis avec dans la même société que d'autres personne, tu te dois de les respecter et vice versas. Ca inclus bien évidemment respecter leur liberté de parole.
Mais à un moment où quelqu'un use de cette liberté pour manquer de respect, il doit en supporter les conséquences (conséquences proportionnelles à sa faute, hein ?)

Regarde depuis quelques années: à force d'interdire le moindre mot supposé (par certains) haineux, on fait des procès d'intentions, on condamne des humoristes, on n'ose plus dire certains mots de peur de se faire taxer de raciste. Le résultat est une société encore plus divisée.


C'est un autre problème.
Mais si quelqu'un est choqué des propos d'une personne il a droit de se plaindre. S'il s'avère que les plainte sont trop exagérée il n'y aura pas de suite et c'est tout.
Mais toi qui est pour la liberté d'expression, tu peux comprendre que des gens expriment leurs plaintes contre des propos qui les ont choqué ! (c'est aussi ça la liberté d'expression)

Au contraire, les haines montent car le sentiment est qu'il y a des minorités intouchables et que certains en profitent ouvertement. Cela tape sur les nerfs de gens qui se foutent pourtant de l'origine/la vie/la couleur de leur voisin.


C'est également un autre problème !
Le fait que certaines communauté soit beaucoup plus réactive et médiatisé que d'autre est un réel problème qui contribue plus à leurs détracteurs qu'à eux.
Inscrit le 06/04/2011
3967 messages publiés
@Elisheva, Je remarque que depuis que toutes ces assoces ont pignon sur rue, jamais il n ' a eu autant de propos injurieux de toutes sortes.( antisémites, racistes , homophobes etc.... ) dans les lieux et réseaux privés.....quoique , une minorité ne fait pas une majorité.

Tout cela a été improductif.

En tout cas, dans la rue , je n 'ai jamais entendu ce type d ' injures - j ' ai 60 berges - ( peut-être que je n ' habite pas le bon quartier ou la bonne ville ).

Qu'il y en ait , je ne dis pas ( des cons et des coléreux et des impulsifs, y en aura toujours ) mais une avalanche comme on voudrait nous le faire croire , j ' y crois pas.

Mais ces assoces ont besoin de monter au créneau pour justifier leurs subventions.
[message édité par dannyel le 04/06/2013 à 14:00 ]
Inscrit le 30/10/2008
181 messages publiés
La censure, c'est la base de la méfiance des peuples face aux gouvernements...
Car qui dit censuré, dit caché.

Comme le dit si bien Guillaume, ce n'est pas en cachant qu'on efface le mal.

Mais c'est bien ce que croit notre gouvernement
autre exemple, vouloir supprimer le mots "race" de la constitution, ça supprimera pas le racisme.
Il faut lire ou relire 1984, le novlangue c'est une belle invention pour asservir les peuples...
Inscrit le 11/03/2009
1708 messages publiés
Bon mais est-ce que je vais encore avoir le droit de faire des blagues anti-catho, anti-père-noël ou anti-con ?
Inscrit le 05/10/2009
28 messages publiés
Retour aux basiques : Twitter est une société américaine, basée aux Etats-Unis.
Question : Au nom de quoi sont-ils redevables de la loi et de la justice Française ?
A ma connaissance et au regard de la loi Américaine, aucun délit n'a été commis, donc Twitter n'a pas à donner des informations sur leurs clients/utilisateurs.
Inscrit le 07/01/2013
51 messages publiés
Hmmm ! Pas si sur que ça, Twitter ayant une filiale en France donc soumise aux lois de notre pays, ça complique un peu les choses.

Les gens ayant saisie la justice ont du assigner cette filiale pour obtenir les adresses IP des abrutis.
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
Si les utilisateurs n'étaient pas français ni en France lors des faits, tu aurais raison !
Mais étant donné que ce sont des français qui sont mis en cause, la france à parfaitement le droit de les juger pour avoir "violer" la loi française sur le territoire français (leur adresse IP faisant foi de preuve de résidence).
Inscrit le 28/08/2004
6908 messages publiés
Melpheos, le 09/01/2013 - 13:56
Bon mais est-ce que je vais encore avoir le droit de faire des blagues anti-catho, anti-père-noël ou anti-con ?


Tu peux, et c'est un aspect du problème: sur certains groupe, on peut dire n'importe quoi, ça passe.
.
Sur d'autres, même une simple prise de position, avec des arguments, est d'office mise dans une case précise (genre actuellement "contre le mariage homo = homophobe"). Pas de recul ni de réflexion.
Je doute que cela aide qui que ce soit cette frilosité ambiante.
.
.
Mais on dévie: comme le rappelle Carmite, la question est avant tout d'ordre juridique. Peut-on demander à Twitter d'appliquer sur son réseau, américain et d'étendue internationale, d'appliquer la loi française? Le Net peut-il est catégorisé en zones géographiques (et dont autant de juridictions)?

edit: Grillée par Fjanvier sur la question géographique!
[message édité par Elisheva le 09/01/2013 à 14:05 ]
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Le Net peut-il est catégorisé en zones géographiques (et dont autant de juridictions)?


Le Net (enfin le Web) non mais les internautes oui. Ainsi il est très dur de fermer et/ou censurer un site hébergé dans un autre pays, mais bien plus facile de condamner des internautes de son pays qui y interviennent, la seule difficulté est l'identification par rapport à l'IP.
La seule question est : les sites web doivent ils coopérer avec les justices des différents pays pour identifier les internautes ? Pour la pédopornographie il y a un consensus pour le oui, pour la France et l'antisémitisme on serait tenté de dire oui, mais quid de part exemple un internaute saoudien qui afficher son homosexualité sur tweeter ? Quid du syrien qui critique Bashar ? Et surtout qui pourrait trancher ?

C'est pas si simple.
[message édité par tass_ le 09/01/2013 à 14:26 ]
Inscrit le 24/03/2009
918 messages publiés
Peut-on demander à Twitter d'appliquer sur son réseau, américain et d'étendue internationale, d'appliquer la loi française?
Oui.
Pas besoin d'argumenter plus que ça. Lorsqu'une entreprise officie dans un pays, elle doit se conformer à sa législation. C'est comme ça, c'est tout.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Donc t'es d'accord pour que Twitter donne l'identité de tous les syriens anti Assad ? Qu'un homo saoudien puisse se faire condamner à mort parce qu'il l'a affiché sur Tweeter ?

Drôle de conception de la dignité humaine.
Inscrit le 24/03/2009
918 messages publiés
Donc toi, tu serais d'accord pour qu'une entreprise s'achète une île paumée du pacifique, y installe son siège fasses ses propres lois et ne soit jamais inquiétée ni soumise à quelque législation que ce soit autre que la sienne ?

Stop de voir le monde en noir et blanc.
Il y a des limites et exceptions, et évidemment que s'il y a des cas où cela met des vies en danger, il y a une certaine retenue à avoir vis-à-vis de ces "demandes gouvernementales"...

C'est chiant les gens qui sortent toujours du contexte pour aller dans les extrêmes.
...

Si je suis obligé de préciser que non, ce que je dis ne s'applique évidemment pas aux pays en dictature où on pend les gens à tour de bras juste pour avoir dit que la moustache du dirigeant avait un poil qui dépassait, c'est qu'il y a un problème dans le débat.
[message édité par Warp le 09/01/2013 à 17:04 ]
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
C'est toi qui voit le monde en noir et blanc.
Selon toi il y aurait les gentilles démocratie dont il faut respecter toutes les lois et des méchantes dictatures pour lesquelles on pourrait s'en passer ?
Qui fixe qui sont les gentils ou qui sont les méchants ? Il n'y a pas de régime entre les deux avec certaines lois "bonnes" et d'autres "mauvaises" ?
Je prend l'aspect moral volontairement pour montrer que c'est un mauvais angle, car trop suggestif.
La seule manière objective est de soit se plier à toutes (donc aussi les plus extrêmes) soit à aucune.
Inscrit le 22/12/2009
6 messages publiés
Juste pour signaler une petite erreur : "sans coup ferrer". On dit "sans coup férir".
Inscrit le 23/09/2008
1907 messages publiés
Bon bah on se demandait qui elle était...

Maintenant on sait.
Inscrit le 28/08/2004
6908 messages publiés
tass_, le 09/01/2013 - 14:22

Le Net peut-il est catégorisé en zones géographiques (et dont autant de juridictions)?


Le Net (enfin le Web) non mais les internautes oui. Ainsi il est très dur de fermer et/ou censurer un site hébergé dans un autre pays, mais bien plus facile de condamner des internautes de son pays qui y interviennent, la seule difficulté est l'identification par rapport à l'IP.
La seule question est : les sites web doivent ils coopérer avec les justices des différents pays pour identifier les internautes ? Pour la pédopornographie il y a un consensus pour le oui, pour la France et l'antisémitisme on serait tenté de dire oui, mais quid de part exemple un internaute saoudien qui afficher son homosexualité sur tweeter ? Quid du syrien qui critique Bashar ? Et surtout qui pourrait trancher ?

C'est pas si simple.


Très bon résumé de la situation.

Qui démontre à la fois le problème de la loi applicable (on dépend de quelle loi sur le net, puisque ce n'est pas un "pays"?) et du risque de vouloir l'y appliquer en fonction du pays d'origine (le cas de ton Saoudien) ou de nos valeurs et opinions d'occidentaux (voire de Français, puisque les USA par exemple fonctionnent autrement).
[message édité par Elisheva le 09/01/2013 à 14:41 ]
Inscrit le 04/04/2008
1492 messages publiés
ca va finir en hastag #BaffeUneCorenne :-) cette histoire ....
Inscrit le 28/08/2004
6908 messages publiés
Ce que je dis c'est que raisonner des extrémistes est une tache ardue qui est pratiquement irréalisable via écran interposé.


Je ne dis pas que c'est facile, je dis que si on fait comme eux, en interdisant, en fustigeant, on ne crée qu'une guerre de tranchées. Et le risque est que certains s'en servent (cf. le FN ou d'autres qui se victimisent en permanence).


Le débat ? Pourquoi quelqu'un dont la seule motivation est de diffuser sa haine irait débattre ?

Je veux dire par là pour la majorité de la population: au lieu de décréter une opinion comme "juste", on laisse les arguments venir.

Ainsi, les extrêmes indéfendables ne pourront pas répondre sur ce terrain. Ce qui permettra de montrer aux hésitants qu'il ne faut pas tomber dans leur piège. Cela permet de déjouer leur séduction sur des êtres plus fragiles ou en recherche de repères.

A partir du moment où tu vis en communauté tu te dois de restreindre certaines de tes libertés pour ne pas nuire à celle des autres (la c'est mon avis).
Si demain quelqu'un publie des affiches dans ta ville disant que tu es pedophile (oui je voulais échapper au cliché du nazi ), tu va faire quoi ?


Ce n'est pas une opinion, c'est une diffamation, voire une injure publique. Et qui n'a aucune base tant qu'un tribunal ne l'a pas établi. Donc là oui, il faut une limite.

Je n'ai pas dit le contraire, juste que fixer la limite est délicat. Et ne doit jamais se faire en fonction d'opinions préjugées comme "meilleures" ce qui est un peu la dérive contre-productive actuelle.

Il faut bien distinguer l'opinion posée de l'insulte, et j'admets que certains jouent sur la nuance pour faire passer des messages douteux.


Tu parles du respect qu'on se doit les uns aux autres, et je plussoie. Mais le respect ne doit pas interdire la critique constructive du voisin.

EDIT: quote de mes deux!!!
[message édité par Elisheva le 09/01/2013 à 15:14 ]
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
Je veux dire par là pour la majorité de la population: au lieu de décréter une opinion comme "juste", on laisse les arguments venir.
Ainsi, les extrêmes indéfendables ne pourront pas répondre sur ce terrain. Ce qui permettra de montrer aux hésitants qu'il ne faut pas tomber dans leur piège. Cela permet de déjouer leur séduction sur des êtres plus fragiles ou en recherche de repères.


Encore une fois c'est facile de rester de marbre quand ce n'est pas toi qui est visé.
Mais le problème présent est un problème de respect de la dignité. Un droit aussi important que celui de la liberte d'expression.
Chacun à le droit de faire respecter sa dignité. Tu ne peux pas le leur reprocher.

Ce n'est pas une opinion, c'est une diffamation, voire une injure publique. Et qui n'a aucune base tant qu'un tribunal ne l'a pas établi. Donc là oui, il faut une limite.
Je n'ai pas dit le contraire, juste que fixer la limite est délicat. Et ne doit jamais se faire en fonction d'opinions préjugées comme "meilleures" ce qui est un peu la dérive contre-productive actuelle.


Là est le soucis !
Censurer des messages litigieux est parfaitement légal et logique (respect de la dignité d'autrui entre autre).
Ca ne résoudra aucun problème par contre.
Le meilleur moyen serait de traiter ce type de message par l'indifférence et le mépris, mais les gens avançant ce genre de propos sont généralement ceux qui sont le moins toucher. La critique constructive est une méthode lente. Pendant que tu essaye de prouver à quelqu'un que son discours est mauvais, il continuera à déblatérer ses propos. Et pendant ce temps d'autre personne sont visées, choquées et veulent que les choses avancent plus vite.
Inscrit le 28/08/2004
6908 messages publiés
Warp, le 09/01/2013 - 14:57

Peut-on demander à Twitter d'appliquer sur son réseau, américain et d'étendue internationale, d'appliquer la loi française?

Oui.
Pas besoin d'argumenter plus que ça. Lorsqu'une entreprise officie dans un pays, elle doit se conformer à sa législation. C'est comme ça, c'est tout.


Pas vraiment, car ce qui compte, c'est la loi du lieu où un acte est commis. Or, on parle du Net: tu le situes où?
En France? Sur des serveurs américains, chinois,...?

Comment régler un conflit alors, si un tweet viole une loi française mais que le censurer viole la loi canadienne (exemple au hasard, imaginons qu'elle autorise toute opinion)? Vu que Tweeter s'affiche dans les deux pays, on fait quoi?


Ce qui me permet de te répondre, Jed:

Le but étant de créer une sorte de police du net. La liberté d'expression est un droit inaliénable, on ne t'empêchera jamais de t'exprimer. Mais il faut assumer les conséquences après.

Tu peux aller poster des tweets diabolisant les juifs, les homosexuels, les chinois, et les lapins nains de californie. Mais dans ce cas, tu ne respecte pas leur dignité (qui est pourtant un droit aussi fondamentale que la liberté d'expression).

Est ce que l'exercice d'un droit peut en annuler un autre ? Est ce que tu trouve juste que sous prétexte de l'exercice d'un droit d'une seule personne, la dignité d'une autre (ou d'un groupe) s'en trouve bafouée ! Qui serait dans le tord ?
Celui qui a commencé ? Ou ceux qui veulent juste obtenir réparation pour ?

Sauf que justement, plusieurs droits, plusieurs légitimités se heurtent sur le net...si la loi d'un pays défend les lapins nains au point que la moindre critique leur permet de t'attaquer, mais que dans un autre pays, il y a la libre expression, qui a raison?

Plus grave, qui fixe la validité d'une loi, sa légitimité? Sachant que la valeur qui est tienne n'est pas forcément celle du voisin, qui a primauté?

Beau casse-tête en perspective.

C'est pour ça que je suis favorable à tout dire: mêmes les pires bêtises, pour que les idées s'échangent et que cela démontre l'ineptie de théories comme le racisme.
[message édité par Elisheva le 09/01/2013 à 15:22 ]
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
Sauf que justement, plusieurs droits, plusieurs légitimités se heurtent sur le net...si la loi d'un pays défend les lapins nains au point que la moindre critique leur permet de t'attaquer, mais que dans un autre pays, il y a la libre expression, qui a raison?


L'adresse IP déterminant le territoire où tu es, il détermine de quelle juridiction tu dépends.
Ca ne vaut pas grand chose avec les histoires de proxy et tout, mais je trouve que au moins c'est un système propre (il faut un minimum de transparence, ne serais ce que pour les PV) qui fonctionne mieux que l'ancien et plus efficace. C'est très Hadopiesque dans le principe, et inefficace contre l'anonymat total, mais c'est un début de piste.

Plus grave, qui fixe la validité d'une loi, sa légitimité? Sachant que la valeur qui est tienne n'est pas forcément celle du voisin, qui a primauté?

Beau casse-tête en perspective.


C'est début de réflexion.
Après, on peut imaginer l'ecriture d'un code de conduite globale sur le net qui devra etre ratifié par les états et qui servira de point de base. (la encore c'est juste un debut de réflexion et pas une proposition murement réflechie).

C'est pour ça que je suis favorable à tout dire: mêmes les pires bêtises, pour que les idées s'échangent et que cela démontre l'ineptie de théories comme le racisme.


Mais je ne veux pas empêcher les gens de s'exprimer.
Qu'ils s'expriment. Mais si on juge leurs propos litigieux, qu'ils aillent se f**re f**tre
C'est tout
Inscrit le 07/03/2006
2123 messages publiés
globalement d'accord sauf la dernière phrase : même si les théories de racisme sont démontrées comme inepties elles ne s'éteignent pas et ne s'éteindront jamais malheureusement

Vues qu'elles servent les intérêts de certains qui ont des envies de pouvoir ...

Et, avec les techniques marketing, de comm, de manipulation mentales modernes, de publicités et Internet elles peuvent encore plus rencontrer d'adhésion du plus grand nombre...

Mais c'est le risque de la liberté d'expression !
Inscrit le 18/09/2012
121 messages publiés
Ils feraient mieux d'identifier ces personnes dont les dires sont à caractère injurieux, raciste, à caractère illégal et que le parquet lance des procédures simplifiées en comparaison immédiate pour passer ces gens devant un juge.

Ainsi, la liberté d'expression serait sauve et la loi respectée.

Mais bon, c'est une solution qui coûte de l'argent à l'état.
Si c'est les sociétés privées qui censurent directement à la source, les coûts et la mauvaise réputation sont à la charge de l'entreprise.

Une chose que l'état pourrait imposer à tout support d'expression public : c'est un bouton "signaler des propos à caractère raciste" qui aboutirait à un organisme d'état directement charger de vérifier d'identifier l'auteur et de porter plainte.
On fait bien un truc similaire avec Hadopi au profit des majors, alors pourquoi on en serait incapable au service de la loi et de la paix civile.
Avec un texte et des sanctions adaptée (amendes conséquentes), l'état pourrait même gagner de l'argent au frais des racistes là où Hadopi n'est rien d'autre qu'un gouffre financier qui n'apporte rien même de manière indirecte.
[message édité par Curistel le 09/01/2013 à 15:21 ]
Inscrit le 06/04/2011
3967 messages publiés
c'est un bouton "signaler des propos à caractère raciste" qui aboutirait à un organisme d'état directement charger de vérifier d'identifier l'auteur et de porter plainte.

Pas si simple, tu vas sur Libé et si tu n 'es pas dans la ligne gauchiste de certains commentateurs du forum , tu es signalé pour pas grand chose et banni.
Inscrit le 24/12/2011
2308 messages publiés
"Propos à caractère raciste"... C'est marrant je n'avais jamais vraiment écouté chacun des mots de cette expression.
En fait, en toute logique, un propos à caractère raciste est un propos qui défend l'existence des races. Marrant comme on a banni ce concept de races pour les humains jusqu'à en faire un tabou valant exception à la liberté d'expression.
Inscrit le 29/05/2013
49 messages publiés
Bien d'accord avec toi
Inscrit le 29/04/2009
172 messages publiés
On pourrait demander à Xavier Niel de paramétrer ses freebox pour effacer les twitts inconvenants ?
Inscrit le 07/03/2006
2123 messages publiés
Elisheva, le 09/01/2013 - 13:47

Guillaume, il est question de censure dans ton titre mais il aurait été préférable de parler d'auto censure ou même de modération



Si on bloque des mots ou des idées au lieu de suivre la voie judiciaire, on peut parler de censure. Sur Internet, on appelle cela modération, mais cela revient au même, que ce soit fondé ou pas.

Et quid de l'humour?.


Soyons précis. Quand il s'agit du gouvernement, la censure est un examen des écrits avant qu'ils ne paraissent, par des agents du gouvernement dans le but d'empêcher leur parution ou de les tronquer.

Pour Twitter, je ne vois rien de semblable.

Je vois la demande d'une surveillance menée par Twitter sur les messages pour les effacer (avant ou après parution ?) et divulgation de l'identité des auteurs aux autorités. Donc c'est de l'auto censure et de la délation, non ?

Je sais que je pinaille, mais le mot "censure" est suffisamment grave et connoté qu'il ne faut pas le mettre à toutes les sauces.

Exemple de bonne vieille censure :Chine : mobilisation sans précédent de citoyens contre la censure
http://www.rue89.com/2013/01/09/chine-mobilisation-sans-precedent-de-citoyens-contre-la-censure-238423

A l’origine, un éditorial du magazine, grossièrement censuré par le chef de la Propagande de la province du Guangdong, Tuo Zhen : au lieu d’un article évoquant les espoirs de changement pour la nouvelle année et la volonté de voir la Constitution chinoise appliquée pour rendre les Chinois « réellement libres », c’est un texte, rédigé par Tuo en personne, qui a été publié. Un court article chantant les louanges du Parti communiste chinois.
[message édité par darthbob le 09/01/2013 à 15:57 ]
Inscrit le 12/04/2012
91 messages publiés
Censure, le mot peut impressionner. Elle n'est pas exclusivement réservée à un gouvernement, mais liée à une notion d’autorité.
Ce mot est donc parfaitement adapté dans l'article.

Si tu a des doutes, je te renvoie à la définition du larousse: http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/censure/14086
Inscrit le 07/03/2006
2123 messages publiés
non je n'ai pas de doutes, merci.

tu mets sur un même pied l'exemple chinois et le cas Pellerin/twitter ?
Inscrit le 26/12/2012
56 messages publiés
Ce qui (leur) pose problème ici, c'est la porté de tout mot balancé sur un réseau social.
La liberté d'expression est désormais décuplée pour atteindre une liberté de diffusion (mondiale) de tout message.

Et ce qui faisait office de "parole publique" jusqu'alors, à savoir s'exprimer dans un média, et qui était condamnable (pour diffamation, atteinte, appel à la haine, etc...), se retrouve parfois en dessous de cette nouvelle forme de diffusion.
En clair un buzz twitter peut toucher un plus grand nombre de personnes qu'un article de journal (par exemple).

Et envisager une chasse aux messages à effacer, c'est comme penser pouvoir supprimer tous les fichiers illégaux sur hosts ddl...
[message édité par Samael L Jackson le 09/01/2013 à 15:45 ]
Inscrit le 24/12/2011
2308 messages publiés
"discous nauséabond"... "la haiiine"...

A la lecture de cet article, avez-vous :
() A. Chantonné Shoooananas
() B. Revu la vidéo Mozinor / Harlem Désir
() C. Ni l'un, ni l'autre
() D. Ne se prononce pas à cause de la Loi Fabyus-Gayssot

Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
() E. Fait le parallèle capilotracté avec "La Haine" et Kasovitz qui veut se barrer de France ?
----
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
() F. Obi Wan Kenobi
Inscrit le 24/12/2011
2308 messages publiés
() G. Je klaxonne
Inscrit le 13/08/2010
8329 messages publiés
D, en klaxonnant aussi !

B : c'est une idée, tiens... je vais me la refaire..
Inscrit le 06/04/2011
3967 messages publiés
@Elisheva : bonne réflexion et bon résumé ; comme d 'hab
Et beaucoup de bon sens pour la majorité

De toutes façons , ces lois ne servent à rien si ce n ' est à ses assoces de s ' engraisser.
Le pire , c 'est que la liste des mots s ' allonge .Que fera le prochain régime ? mieux ou pire ?

Le racisme existe depuis toujours ainsi que la connerie.
S'il suffisait de creer des lois pour virer tous les défauts humains, ça se saurait.

On n ' empêchera pas les gens de se traiter ; c ' est comme ça depuis que le monde est monde , seul les mots changent

Quand on insulte quelque 'un, ' c ' est souvent sous le coup de l ' émotion et de la colère .On ne pense pas forcément au code pénal

L ' insulte est un défouloir qui peut freiner un passage à l ' acte , je pense.

Et chacun prend l 'insulte susceptible de faire le plus mal ; rien d ' étonnant , celle ci servant à cela .

Laissons les s' exprimer , le feu s ' éteindra tout seul faute de combustible car en parler alimente le feu.

Maintenant , demander leur IP, les arrêter , les juger , les condamner ; je veux bien , mais à quoi ? Vous voulez quoi ? les enfermer , leur couper la langue , les tuer ?

L ' être humain n ' est pas parfait et il faut faire avec.
Inscrit le 13/08/2010
8329 messages publiés
sympa l'image du piaf !
Inscrit le 20/09/2012
953 messages publiés
Cette tare de l'humanité de la féminité de la politicarmerderie
à force d'être nulle et conne et démago va finir par me rendre :

1. raciste anti jaunasses
2. homosexuel anti pétasses
3. anarchiste anti putains de la république.

Ah bravo la fanée!!!

Inscrit le 10/07/2008
3359 messages publiés
Najat, Fleur, Aurélie... c'en est trop, je me fais pédé. Et je me marie avec Chuck Norris.
Inscrit le 08/01/2013
3 messages publiés
Je suis sûr qu'elle est trés douée pour suivre une recette de cuisinne à la lettre voir même s'auto flageller si elle fait une erreur mais je doute réellement de ses capcités pour son poste actuel car la liberté n'a pas de prix toute les dictatures commencent par le contrôle catégorique de tous les moyens d'information et je pense que la france "liberté égalité fraternité" c'est écrit sur toute les Mairies hein! hé ben dis dont Elle dérappe en plus cest un gouvernement de gauche alors si la droite était repassée ce qui arriveras certainement si j'en crois ma boule de crystal cela aurais déjà été voté et on aurais tous les pieds dans la ...
Inscrit le 14/05/2009
489 messages publiés
Ahhh ces énarques qui croient qu'ils vont réguler la mondialisation en négociant avec une entreprise privée étrangère ou à coup de décret...
Prenons plutôt exemple sur le premier amendement de la constitution américaine :
"Le Congrès ne fera aucune loi accordant une préférence à une religion ou en interdisant le libre exercice, restreignant la liberté d'expression, la liberté de la presse ou le droit des citoyens de se réunir pacifiquement et d'adresser à l'État des pétitions pour obtenir réparation de torts subis"
Version française proposée par la Documentation française.
Inscrit le 20/09/2012
953 messages publiés
Toutes choses bien pesées je crois, je dirai que l'Ena est une des pires conneries qu'ait faite le grand Charles. PAs la seule, mais une des pires.

A supprimer au plus tôt cette fabrique de corruption généralisée et de ratiboisage d'intelligences et de diversités en France.

Quant à la fanée, après la libération, elle sera serveuse dans un viet de Belleville si elle veut, sinon elle peut toujours se casser, on s'en passera très bien de ses "talents". Ce genre de truc, ça doit être écarté de la politique, c'est trop nul et trop malsain.

Crénom, il va falloir la réinventer la démocratie, ça ne marche plus du tout à présent, plus du tout du tout.
Inscrit le 12/12/2012
11 messages publiés
Correction : Sans coup férir, pas ferrer.
Inscrit le 20/09/2009
6475 messages publiés
/dev/tty, le 09/01/2013 - 20:35
Najat, Fleur, Aurélie... c'en est trop, je me fais pédé. Et je me marie avec Chuck Norris.


Chuck Norris est déjà marié.
[message édité par MdMax le 09/01/2013 à 21:47 ]
Inscrit le 20/09/2012
953 messages publiés
Oh, le mariage, de nos jours, ce n'est plus ce que c'était. Si il s'y prend bien, /dev/tty a ses chances.

Chuck dev
ça laisse rêveur...
Inscrit le 06/04/2011
3967 messages publiés
C 'est bien ce que je disais plus haut quand on fait ce genre de loi , on peut allonger les plaintes ; en voici un autre exemple avec Nicolas Bedos :

http://www.lemonde.f...14662_3224.html
[message édité par dannyel le 10/01/2013 à 00:05 ]
Inscrit le 20/09/2012
953 messages publiés
Tiens, regarde Dannyel, très instructif sur cette assoc :
http://www.domhebdo....le=culturexcxc1

Si tu veux, les catins genre Pellerin qui instrumentalise Twitter et ses 10 tweets de détraqués ou gamins immatures, et ses potes du PS comme l'autre fiente de Désir qui multiplie les assocs inutiles et très onéreuses pour les français,
et les porcs du genre Sos Races et sa connasse en chef, ou cette association d'antillais plus tous les autres du même acabit et ce n'est pas ce qu'il manque il y en a à la pèle,

ce sont juste des sangsues.

Ils touchent des centaines de millions d'euros annuels de subventions d'argent PUBLIC qu'ils utilisent pour faire chier le monde entier et aider le PS en sous main avec des euros sonnants et trébuchants et des consignes de vote, ou des avis.

L'UMP a les connards de la Défense et Puteaux, le PS a ces connards là. Ils pourrissent ce pays ces quelques milliers de raclures.

La France est estimée comme un des pays occidentaux les plus corrompus par nombre d'Ong neutres. Ces trucs là, voir plus haut, en sont une des gangrènes.

Ollléééééééééé!
Vive la démocratie REINVENTEE par le bas et le haut, mais sans eux, contre eux même!
Inscrit le 20/09/2012
953 messages publiés

Droit, debout, fier, guerrier.

Que comme cela on s'en débarrassera de ces quelque milliers de pourris qui ont pris possession de ce pays et rackettent et trahissent son peuple.
Inscrit le 10/07/2008
3359 messages publiés
Tiens, regarde Dannyel, très instructif sur cette assoc


C'est impossible. Dès que je les vois à une tribune avec leurs cheveux gominés, leurs mines satisfaites, leurs costumes trois-pièces et leurs tailleurs Prada, leurs mots comme des petits pets, j'ai la gerbe. Si tu savais ce qu'ils ont fait à ma ville, c'est odieux. Ils contournent toute volonté populaire, s'appuient sur les uns pour étouffer les autres, tout ça pour arriver à leurs fins. Ils nous saignent à blanc pour leurs projets plumes dans le cul, pour venir ensuite parader et se décerner des "monsieur le président", "monsieur le délégué", "madame l'adjointe" avec des petits ronds de jambe pendant que tout se déglingue faute d'entretien. C'est incestueux, c'est décadent. J'en peux plus, je me Brevikise, j'ai envie de les atomiser.

Je viens de recevoir un arrêté municipal, c'est pire que le goulag. Ca me dit presque quels jours j'ai le droit de pisser, à quelle heure, à qui je dois faxer ma demande et le matricule de l'employé qui va me la tenir. Ils sont fous à lier, c'est des malades. Il faut que ça pète d'une façon ou d'une autre. Je sens que je vais riper, me mettre au chomedu, habiter une cabane dans les bois et élever des chèvres. Il n'y a plus d'espoir dans ce pays. Je conseille l'expatriation aux enfants de mes amis. Pour moi, c'est trop tard.

Il faut réduire l'État à armée, police, industrie, énergie. Jeter tout le reste par-dessus bord. Tout. Surtout les roitelets locaux parceque les Régions sont en train de prendre le relais.
Inscrit le 20/09/2012
953 messages publiés
Heu, oui, mais fais gaffe à la Brevikisation quand même
Il faut être en colère devant l'état des choses, vouloir les changer, mais les 2 cases obligées c'est passage par le peuple et passage par la justice du peuple. Le sang, la violence, la folie, c'est à éviter, n'est ce pas?

Quant au problème franco français de l'Etat, il va falloir contrecarrer en plus des petits barons suffisangts et médiocres de régions ou de la capitale, contrecarrer pas mal de "mouvances" amoureuses de l'Etat boursouflé et du dirigisme à tout crin, les vieillards quoi!

les jeunes générations nourries au net et à sa culture acentrée et basée sur initiative/ autonomie/ responsabilisation/ méritocratie par la preuve et non la désignation par le haut ou le diplôme obtenu à 25 ans/ etc etc ont un rôle crucial à jouer, je dis bien crucial.

Non?
Inscrit le 06/04/2011
3967 messages publiés
bon résumé pour celui ci et les autres.

Je m ' aperçois quand même que certains parmi les bobos qui applaudissaient des deux mains ces lois à la con, commencent à se rendre compte dans quel trou du cul ils ont mis leurs doigts et que ça commence à sentir la merde pour certains , notamment les humoristes.
Pour les rappeurs et leurs injures et autres débordements, on doit pas être sur la même planète pour les dépôts de plainte.

Fallait pas ouvrir la boîte , c 'est pas toujours du parfum qui en sort.
[message édité par dannyel le 10/01/2013 à 12:34 ]
Inscrit le 20/09/2012
953 messages publiés
C'est devenu une folie ces luttes hypocrites contre twitter et ses quelques tweets effectivement non acceptables, un système dangereusement fou au sens strict, une espèce de corps malade et metastasé.
C'est devenu une affaire de gros sous et de clientélismes en plus, instrumentalisée en deuxième couche pas des politiciens minables à des fins minables, du genre la fanée et najautkabelsème et toute la fine équipe. Et les autres des autres bords ne valent pas mieux, que ce soit clair.

J'ai déjà pointé sur Numerama vers les fameux jaunes budgétaires, qui recensent les subventions distribuées à des associations. Ca donne la jaunisse!

Et puisqu'ici il est (in)directement question d'une des associations les plus collusoirement malsaines et les plus financées de ce pays, à savoir SOS Races, voilà un lien avec tag :
http://www.observato...ag/sos-racisme/

C'est devenu irréformable ce bastringue qu'est devenu France. Les "normaux" sont écartés ou mis dans des placards, ne restent que des débiles ou des pourris aux manettes quasiment.
Certains appellent ce genre d'affirmation du "populisme". Mon cul! C'est de la lucidité, et c'est argumentable de mille façons chiffrées ou factuelles.

Les jeunes générations NON VOTANTES ET NON PARTISANES, nourries au net et à sa culture acentrée et basée sur initiative/ autonomie/ responsabilisation/ méritocratie par la preuve et non la désignation par le haut ou le diplôme obtenu à 25 ans/ etc etc ont un rôle crucial à jouer, je dis bien crucial.

Voilà
Inscrit le 09/08/2010
601 messages publiés
Voici un excellent article sur le choix des priorités de Fleur:

http://reflets.info/fleur-ca-devient-blasant-et-les-pedonazis-on-nous-a-deja-fait-le-coup/


Le changement ce n'est pas pour maintenant !
Inscrit le 20/09/2012
953 messages publiés
L'essentiel y est en effet, même si Bluetouff a fait un peu à la va vite dans celui ci
Lire les commentaires aussi, évidemment. Celui de Valentin en dit long, par exemple.
Inscrit le 05/09/2012
44 messages publiés
Sur la majorité des forum il existe des modérateurs qui suppriment les messages haineux, racistes, homophobes etc sans attendre une décision de justice.
Je ne vois pas pourquoi un réseau social comme twitter ne pourrait pas mettre en place un tel mécanisme, pourquoi cela devient une horrible censure tout à coup ?

Je trouve l'article un peu hypocrite sachant que sur Numerama les interventions peuvent être modérées, il existe même une procédure pour signaler les messages problématiques.
En reprenant vos éléments de langage, on devrait donc considérer que Numerama pratique la censure mais en plus incite à la délation avec un le bouton de signalement ?
Ce n'est évidemment pas mon point de vue, mais je ne vois pas pourquoi la même chose devient une censure pour twitter ?
Inscrit le 24/12/2011
2308 messages publiés
C'est la même chose sur tous les forums, je ne vois pas pourquoi le gérant des lieux aurait le devoir de faire la police et de devoir faire le tri entre humour et incitation à la haine
Inscrit le 20/09/2012
953 messages publiés
Surtout que l'humour, ça commence à être limité en possibilités avec tous ces chiens de garde la bave aux lèvres et la main sur leurs subventions!

En plus, il y a un flou artistique et savamment entretenu par ces gens là entre tweets et hashtags.

Désolé, mais les hashtags #UnBonJuif #UnBonMusulman #SiMonFilsEtaitGay #SiJetaisNazi, et bien non, il n'y a aucune raison censée de filtrer ou interdire ce genre de choses. Le faire d'ailleurs serait très très anti démocratique et anti républicain, je parle bien entendu de la République de Rousseau et Platon, pas du chiotte actuel oups.

Ceci surtout via des systèmes d'alerte proposés par twitter et que tous les détraqués de ces associations prendraient d'assaut comme les délateurs prenaient d'assaut les standards de la komandantur pour éradiquer tout ce qui les dérangeait, ou ne servait pas leurs intérêts bien compté$$$!

Reste le problème des tweets. Franchement, j'en ai vu assez peu pour les hashtags précédents de réellement inacceptables, qui appellent à la violence, ou extrêmement haineux, ou très discriminatoires et insultants. Si peu et d'ailleurs ayant donné lieu à des retours de bâtons sur twitter même que je trouve très louches les intentions réelles de ces associations, ou de ministres ou porte parole de bien peu de valeur à mon point de vue de citoyen.

Bref, ces gens là mettent de l"huile sur le feu plus qu'autre chose.
Il est vrai qu'ils y trouvent intérêt, cela les sert, même si ça dessert la concorde civile et la démocratie.

A ce sujet, le premier bien que si bas de ces "responsables" peut être pourrait il se demander si faire défiler en grandes pompes un premier ministre israélien à Toulouse pour honorer les victimes de ce Merah devenu fou (Merah dont les services de police savent d'ailleurs toute l’ambiguïté de son parcours apparemment!), si donc faire défiler en grandes pompes ce premier ministre là qui suite à la reconnaissance de la Palestine par l'Unesco et ensuite l'Onu a décidé une politique extrêmement agressive vis à vis de ces palestiniens, et bien si cela n'est pas largement plus guerrier et fauteur de trouble et créateur de racisme et d'antisémitisme que quelques tweets perdus de ci de là émis par des malades, mais aussi par des français qui se sentent méprisés par ce genre d'accueil ostentatoire à Toulouse.

En fait, le problème, ce n'est donc pas twitter, ni même les quelques poignées de haineux sur twitter et dont la communauté twitter se charge très bien.
Le problème, c'est la décadence d'une classe politicienne et de leurs myriades de coquins subventionnés à perte, une classe politicienne qui a perdu tout sens de la mesure, du devoir, du respect des français, et des principes fondateurs de cette République, Liberté, Egalité, Fraternité.

Vive Twitter. Que Twitter leur dise merde, cela servira la France au final.
Inscrit le 02/04/2011
113 messages publiés
La sémantique journalistique qui consiste à opérer une séparation entre le racisme et l'antisémitisme me fascinera toujours...
Inscrit le 02/03/2010
1158 messages publiés
Pellerin est une courge. Sans conseillers compétents, elle fait gaffe sur gaffe.
Inscrit le 28/08/2004
6908 messages publiés
C'est toi qui voit le monde en noir et blanc.
Selon toi il y aurait les gentilles démocratie dont il faut respecter toutes les lois et des méchantes dictatures pour lesquelles on pourrait s'en passer ?
Qui fixe qui sont les gentils ou qui sont les méchants ? Il n'y a pas de régime entre les deux avec certaines lois "bonnes" et d'autres "mauvaises" ?
Je prend l'aspect moral volontairement pour montrer que c'est un mauvais angle, car trop suggestif.
La seule manière objective est de soit se plier à toutes (donc aussi les plus extrêmes) soit à aucune.


Encore une fois, bonne analyse.

EDIT: les citations sont une catastrophe sur le nouveau forum!
[message édité par Elisheva le 11/01/2013 à 13:40 ]
Inscrit le 18/03/2008
816 messages publiés
Seul la loi du pays ou les serveur sont situés s'applique, c'est logique c'est le seul pays avec un pouvoir de levier physique sur ledit site. (quoi qu'en disent les textes de loie, j'aborde la chose de manière logique et réaliste)

Seulement voilà, y en a que ça emmerde.

Du coup on a d'un côté les états unis qui considèrent que les citoyens US qui commettent un acte criminel aux yeux de la loi américaine, en dehors des frontières de leur pays doit être jugé. Et ceux qui veulent que la loi sur le net s'applique en fonction du pays de consultation.
[message édité par dieangel le 04/06/2013 à 13:14 ]
Inscrit le 29/05/2013
49 messages publiés
C'est dingue de faire autant d'études et d'être aussi bête.
J'ai fait une petite lettre ouverte à Mme Pellerin pour ceux à qui ça intéresse...
Inscrit le 24/12/2011
2308 messages publiés
Ca s'appelle un billet de blog, pas une lettre ouverte.
Inscrit le 29/05/2013
49 messages publiés
C'est tout de même un message assez personnel
Inscrit le 30/05/2013
307 messages publiés
Inscrit le 30/05/2013
307 messages publiés
Moi, les immigrés limite clandestins qui viennent manger le pain des français jusque dans leurs sillons, je m'en méfie

/ Joooooke, Troisième degré inside
Inscrit le 02/11/2011
6 messages publiés
Point godwin atteint dans le contenu de l'article, même pas besoin d'aller dans les commentaires, bravo ! ;-)
Inscrit le 18/10/2013
2 messages publiés
C'est surtout la gauche qui est censurée dans les réseaux sociaux.
Inscrit le 18/10/2013
2 messages publiés
Les réseaux Twitter et Facebook censurent les internautes en collaboration avec la droite. Il faudrait que ces petits fascistes perdent leurs habitudes de nazis et se mettent à respecter la démocratie.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Juin 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
1 2 3 4 5 6 7