Publié par Guillaume Champeau, le Lundi 24 Décembre 2012

YouTube sanctionne durement Universal Music et Sony Music

Universal Music et Sony Music ont-ils triché pour gagner un maximum de vidéos vues sur YouTube, et ainsi tenter d'empocher abusivement des revenus indus ? La filiale de Google semble le penser, puisqu'elle a retiré plus de 2 milliards de vues aux grandes maisons de disques, pour sanctionner l'usage de robots et autres outils interdits par ses conditions générales d'utilisation. 

Joyeux Noël aux majors de l'industrie musicale ! Selon des données de Socialblade, rapportées dans un article de DailyDot, YouTube a procédé la semaine dernière à un grand ménage de printemps dans les compteurs de nombre de vues des vidéos qu'il héberge, et Universal Music Group et Sony Music figurent comme les grands perdants. Ensemble, les chaînes des deux maisons de disques ont perdu environ 2 milliards de vues de leurs vidéos, Google ayant apparemment estimé que les chiffres très séducteurs avaient été gonflés artificiellement en utilisant des techniques proscrites par YouTube. 

Universal Music Group est ainsi passé d'un total cumulé de près de 7 milliards de vidéos vues à 5,9 milliards, en une seule journée. Il perd l'équivalent d'un Gangnam Style. Sony Music, de son côté, a chuté de 850 millions de vidéos vues, et affiche désormais 120 millions au compteur. Selon les estimations de SocialBlade, Universal Music et Sony Music aurait chacun perdu entre 500 000 et 5,5 millions d'euros de revenus potentiels générés par les publicités affichées sur les vidéos.

Si l'on en juge par le contenu désormais quasiment vide des chaînes officielles des deux maisons de disques, la raison matérielle d'un tel recul au compteur paraît encore plus radicale qu'une rectification manuelle : YouTube semble avoir supprimé toutes les vidéos pour lesquelles il avait détecté un taux important de vues frauduleuses. La semaine dernière, YouTube avait prévenu qu'il le ferait, en envoyant un préavis à de nombreux uploaders.

Ainsi ce matin, la chaîne Universal Music Group ne compte plus que 5 vidéos, et celle de Sony Music, seulement trois vidéos (dont aucune chanson). Plus étrange, lorsque l'on ajoute le total des vues de chaque vidéo, on obtient seulement environ 30 000 vues, mais le compteur affiche toujours 120 millions :

Beaucoup d'autres chaînes ont été impactées par les rectifications de YouTube, dont celles de Britney Spears, Michael Jackson, Beyonce, RCA Records, Shakira, ou Hollywood Records. 

Interrogé par Daiy Dot, Universal Music a minimisé l'impact de la mesure, en affirmant que sa chaîne YouTube était largement en sommeil et qu'il avait déménagé ses vidéos vers son propre service Vevo.

Publié par Guillaume Champeau, le 24 Décembre 2012 à 12h39
 
38
Commentaires à propos de «YouTube sanctionne durement Universal Music et Sony Music»
Inscrit le 15/12/2008
200 messages publiés
Ca rentre pas ....

"Beaucoup d'autres chaînes ont été impactées"

Le substantif Impact, désignant le choc d’un projectile contre un corps, ou la trace, le trou qu’il laisse, ne peut s’employer figurément que pour évoquer un effet d’une grande violence. On ne saurait en faire un simple équivalent de « conséquence », « résultat » ou « influence ».
C’est à tort qu’on a, en s’inspirant de l’anglais, créé la forme verbale Impacter pour dire « avoir des conséquences, des effets, de l’influence sur quelque chose ».

http://www.academie-...ise.fr/impacter

Fais un effort Guillaume stp
Inscrit le 13/08/2002
23928 messages publiés
Comme déjà dit plusieurs fois au sujet de même verbe, que je continuerai d'utiliser, la langue vivante n'est pas le grec ou le latin. C'est une langue vivante ; pas simplement en ce qu'on continue de la parler, mais en ce qu'elle subit encore des évolutions, notamment des autres langues, comme ce fut le cas dans toute l'histoire du Français.
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
T'as bien raison, s'il fallait attendre les vieux chnocks de l'académie pour faire évoluer la langue, nous parlerions encore le vieux françois
Inscrit le 24/12/2012
2 messages publiés
Et s'il n'y avait pas de vieux schnocks de l'académie, ou de vieux grincheux ordinaires pour fixer un peu la langue, on ne comprendrait plus un texte écrit il y a 40 ou 50 ans.

Quand il s'agit d'utiliser un mot qui apporte une nuance jusqu'alors inconnue à la langue, oui, mais quand il s'agit d'utiliser un néologisme pour se faciliter la traduction des termes étrangers, c'est nuisible.
Inscrit le 28/03/2012
676 messages publiés
Les anglais ont ce probléme par exemple.
Il leur faut un interpréte formé pour lire des textes du 18é.
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
Oh, je sais bien que les vieux schnocks ont leur utilité, mais la langue appartient en premier lieu à ceux qui l'utilisent, et pas seulement aux académiciens.
Pour le reste, nuisible en quoi? C'est toute l'histoire des langues de se mélanger et de s'influencer les unes les autres. Tous les anglais se fixent des "rendez-vous" sans s'horrifier de l'origine française de l'expression. Il me semble que le principal est de bien se comprendre, le reste est juste* secondaire.

(*) oui, je sais, c'est de la provoc
[message édité par pakotill le 25/12/2012 à 18:06 ]
Inscrit le 18/09/2012
121 messages publiés
Une nuance jusqu'alors inconnue ?

Essayez donc de lire la phrase en remplaçant "l'impacte" par "l'effet" ou "les conséquences".

Je conçois que la maitrise de la langue se perde sous l’influence grandissante de l'anglais. Mais de là a ignorer certains mot commun comme "conséquences", dont le sens colle parfaitement au texte, pour le remplacer par un autre proche de l'anglicisme et dont le sens n'est pas exact dans ce texte, c'est un peut dommage.
Du moins on s’attend à mieux de la part d'un journaliste.

Personnellement, je ne serais pas étonné que l'emploi de ce mot mal-adapté soit la conséquence de la mauvaise traduction d'un texte en anglais dans lequel le terme "impact" aurait été utilisé. Les traductions automatique de type Google, Babylon ou Eazel font souvent ce genre d'erreurs.
Que cette petite erreur soit de Guillaume ou de sa source n'est pas la question. Je pense que HPL relevais ici le sentiment d'affadissement général de la langue que l'on peut observer dans la presse depuis qu'elle est passée au format électronique.

Parfois les auteurs de ces articles pauvre en vocabulaires se justifient en disant qu'il faut bien s'adapter aux lecteurs.
Je trouve cela dommage que les seuls qui pourraient encore défendre une langue riche préfèrent la facilté prétextant l'inculture des lecteurs.
Avec des arguments pareil, il est certain que la langue sera toujours tirée vers le bas. C'est dommage.
C'est comme justifier des mots comme "méchanterie" et autres barbarismes alors que "méchanceté" lui est un vrai mot.

NB : et oui je fais des fautes (je m'en excuse), et non ce n'est pas "donner des leçons" que d’écrire ceci.
Je tente juste d'apporter un autre angle à la remarque de HPL qui n'est pas forcément négative.
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
"Impacter" au sens entendu par Guillaume provient probablement de l'anglais, mais ce n'est pas pour autant que le terme est d'un mauvais usage, notamment si on le considère en lien avec une figure de style (que je ne risquerai pas à nommer afin de ne pas heurter les puristes) : impacter au sens de subir un choc qui laisse une empreinte.

Quoiqu'en dise l'académie, tel que je l'entend, ce n'est pas pour rien si le verbe "impacter" a été emprunté de l'anglais pour être utilisé dans un certain contexte, toujours négatif comme vous l'avez sûrement remarqué : on "n'impacte" jamais positivement, ce n'est pas un terme neutre comme "conséquence" ou "effet". Et c'est également plus fort que d'avoir été simplement "touché" : il y a eu un choc, quelque chose d'assez brutal et/ou inattendu. Quel autre mot désigne donc cela?

Tout ça pour dire qu'avec un peu de souplesse, on trouve assez facilement un sens propre à ce mot dans son usage courant, qui suffit je pense à expliquer l'intérêt de l'emprunt.

Pour ce qui est des autres arguments, j'ai surtout l'impression qu'il s'agit d'une peur de voir la langue française grignotée progressivement par l'influence anglo-saxonne. Rassurez-vous, vu le niveau déplorable des français en général dans la langue de Shakespeare, le remplacement n'est pas prêt d'arriver
Inscrit le 28/12/2012
1 messages publiés
Le problème est que ce mot "impacter" a été mis à la mode par les politiques et les journalistes dans le but de donner du poids à leur discours ou écris, et qu'il s'est répandu dans le langage de millions de personnes dont la plupart ne parle pas correctement le Français!
Je ne parle pas d'étrangers à la France mais bien d'une population Française qui s'exprime dans un langage bizarre, mixe de langues étrangères, du code SMS et d'effets de modes, ou pour se faire remarquer.
Qu'ils ne s'inquiètent pas on les a remarqués, puisque lorsqu'on leur parle en Français ils ne comprennent généralement pas très correctement ce qu'on leur dit et se livrent à des interprétations hasardeuses et parfois dangereuses faisant naître des litiges stupides.
Le niveau des Français pour la langue de Shakespeare est plus que moyen? Normal, il n'est déjà pas bon dans leur propre langue....
Inscrit le 24/12/2012
2 messages publiés
Et s'il n'y avait pas de vieux schnocks de l'académie, ou de vieux grincheux ordinaires pour fixer un peu la langue, on ne comprendrait plus un texte écrit il y a 40 ou 50 ans.

Quand il s'agit d'utiliser un mot qui apporte une nuance jusqu'alors inconnue à la langue, oui, mais quand il s'agit d'utiliser un néologisme pour se faciliter la traduction des termes étrangers, c'est nuisible.
Inscrit le 03/10/2011
5172 messages publiés
Inscrit le 19/10/2010
150 messages publiés
Je pense qu'à ce niveau de susceptibilité, il est urgent de fermer le navigateur. Si par accident, tu tombes sur un skyblog, ça peut être médicalement dangereux.
Inscrit le 02/04/2010
986 messages publiés
Le substantif Impact, (...), ne peut s’employer figurément que pour évoquer un effet d’une grande violence.

Si tu y tiens, on peut aussi defendre que supprimer 2 milliards de vue sur 2 chaines, c'est assez violent, meme si ce n'est pas de la violence physique (oui, la metaphore est une figure de style utilisee dans le francais "epure" que tu sembles souhaiter.). Pour Sony, ca a fait plus de 80% de pertes.

Ensuite, je rejoins Guillaume: le francais est une langue vivante, ce qui signifie des changements sur la duree. Et les changements n'ont pas a etre valides par une academie centralisee, trop occupee a nous franciser des termes comme "spam", pour avoir leur place dans le langage courant.
Inscrit le 30/06/2009
173 messages publiés
Ton commentaire n'est pas non plus exempt d'erreurs de français...
[message édité par denisfo le 25/12/2012 à 19:16 ]
Inscrit le 24/12/2012
1 messages publiés
Merci pour le partage!
Inscrit le 24/02/2009
2217 messages publiés
Vu le fric et la réputation en jeu, je m'attends à des protestations et des procès. Sauf si Gg peut indubitablement prouver ses dires et justifier son action.

Universal peut aussi commencer une gréve de la faim devant les locaux Google Fr.
Inscrit le 14/04/2011
166 messages publiés
Les bots et autres trucs pour faire monter en flèche le pognon, c'est ultra simple à démontrer.

Google est une régie publicitaire qui protège la crédibilité de ses campagnes publicitaires, les seuls qui gagnent énormément de pognons avec des petits sites pourris ce sont les tricheurs. Korben l'avait fort bien expliqué dans l'un de ses billets. Il avait indiqué ne pas dégager plus qu'un smic (et encore, je comprends qu'il s'agissait de brut, un libéral doit prévoir sa retraite, son chomage etc).
Inscrit le 14/04/2011
166 messages publiés
Et là bizarrement, personne n'invite ces deux sociétés à faire grève de la faim devant le siège de google...

Il faut dire que c'est moins vendeur. Moins larmoyant et patho.
Inscrit le 08/09/2009
871 messages publiés
Tu compares deux cas de figure qui n'ont rien à voir.
Dans le premier cas, il s'agit d'un individu pour qui la justice a tranché en envoyant une injonction de payer à Google, injonction que Google ignore.
Dans le second cas, il s'agit de 2 multinationales, et la justice n'a pas encore mis son nez dedans.
Le seul point commun, c'est la supposée violation des politiques publicitaires de Google, qui semble ne pas avoir eu lieu pour le 1er cas.
Inscrit le 14/04/2011
166 messages publiés
Injonction à payer ou de faire que tout le monde peut ignorer. Il est -toujours- légal de faire opposition à une ordonnance d'injonction à payer puisqu'il ne s'agit que d'une ORDONNANCE.

Qu'un juge accorde généralement, quand on est mesure de fournir une mise en demeure, un contrat, une preuve de créance.

On peut toujours demander lorsqu'on est la partie adverse un procès qui respecte le principe du contradictoire et donc faire valoir des arguments qui invalident cette ordonnance. C'est par exemple le cas, quand vous êtes en conflit avec une assurance, un prestataire et que vous recevez des factures que vous estimez indues.

Et Google pourra immédiatement faire valoir, qu'en droit EU, lorsqu'il s'agit d'un litige commercial, c'est le tribunal du domicile du défendeur qui est compétent. (sans parler des clauses du contrat).
Inscrit le 14/04/2011
166 messages publiés
Quand je parle de litige de commercial, je vise ici le statut des deux sociétés.
Inscrit le 08/09/2009
871 messages publiés
Tu peux continuer de chercher diversion tant que tu veux, l'attaque contenue dans ton commentaire initial n'en aura pas plus de sens. Si tu cherches un actif supporter de ces 2 sociétés, va donc faire un tour sur le blog de Rogard ...
Inscrit le 14/04/2011
166 messages publiés
"Le seul point commun, c'est la supposée violation des politiques publicitaires de Google, qui semble ne pas avoir eu lieu pour le 1er cas."

Vous n'en savez -strictement- rien.
Inscrit le 23/09/2008
1629 messages publiés
Et encore Google a été sympa.

N'importe qui d'autre se serait vu fermer son compte définitivement pour moins que ça.
Inscrit le 07/11/2006
3191 messages publiés
Interrogé par Daiy Dot, Universal Music a minimisé l'impact de la mesure, en affirmant que sa chaîne YouTube était largement en sommeil et qu'il avait déménagé ses vidéos vers son propre service Vevo.


Donc , il ne démente pas avoir utilisé des robots...;
Inscrit le 13/08/2010
6274 messages publiés
Ah la la... ces putains de majors.

Elles n'en n'ont jamais assez. Elles sont insatiables. Et tous les procédés sont bons pour elles, y compris sur internet.
Tiens, au fait, ce n'est pas ce qu'elles reprochent aux "pirates", précisément ?
Curieusement, quand ça les arrange, elles savent comment fonctionne internet, hein !

Inscrit le 24/12/2011
2168 messages publiés
La morale na de toutes facons jamais ete du cote des majors.
Inscrit le 15/04/2010
829 messages publiés
Voila aussi comment l'écriture évolue ... bravo !
Je vais te faire plaisir et réécrire ton commentaire :

La morale n'a, de toute façon, jamais été du côté des majors (quelques fautes corrigées ... ).

Joyeux Noël.
Inscrit le 08/09/2009
871 messages publiés
Et oui, l'écriture évolue de la même manière que l'éducation évolue. Si ton orthographe est bonne, cela ne tient-il qu'à toi ?
Inscrit le 20/09/2009
5728 messages publiés
J'aime les artistes... mais pas les majors.
http://www.jaimelesartistes.info/
Inscrit le 17/12/2012
5 messages publiés
Euh.. bon pour les noob de youtube les 120 804 843 vues en haut sont surtout en rapport avec les visites sur la chaine, XD
Inscrit le 25/12/2012
3 messages publiés
Tous les moyens sont bons pour eux même tricher !
Inscrit le 25/12/2012
3 messages publiés
Tous les moyens sont bons pour eux même tricher !
Inscrit le 26/12/2012
1 messages publiés
J'ai fait une vidéo sur ce genre de pratique. N'hésitez pas à la partager,c'est vraiment chiant ce genre de pratique :/
https://www.__youtub...h?v=b_24VdQVH8A
Inscrit le 26/12/2012
2 messages publiés
Il serait peut être judicieux d'expliquer la mécanique et la logique supposée de l'achat de views. Un peu plus que "Universal Music et Sony Music ont-ils triché pour gagner un maximum de vidéos vues sur YouTube, et ainsi tenter d'empocher abusivement des revenus indus ?" qui visiblement guide beaucoup de lecteurs à des conclusions hasardeuses.
Inscrit le 08/09/2009
871 messages publiés
Qui te parle d'achat ? C'est toi qui est hasardeux.
Inscrit le 26/12/2012
2 messages publiés
Ils ont donc programmés leurs propres bots puis les ont fait tourner 6 mois ?
Inscrit le 10/06/2005
6343 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 26/12/2012 à 15:58
Interrogé par Daiy Dot, Universal Music a minimisé l'impact de la mesure, en affirmant était largement en sommeil et qu'il avait déménagé ses vidéos vers son propre service Vevo.

Il en manque un bout.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Décembre 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6