Alibaba a de grandes ambitions dans la téléphonie mobile. Avec son système d'exploitation Aliyun OS, il compte bien rivaliser avec Android et iOS en Chine...et pourquoi pas dans le reste du monde.

La compétition des systèmes d'exploitation dans le secteur des smartphones n'est pas seulement commerciale. Elle a également une dimension politique pour des pays comme la Russie et la Chine. Pour des raisons géopolitiques, ces deux grandes puissances n'apprécient guère de voir deux solutions américaines (iOS et Android) dominer le marché des O.S. mobiles.

Lors de l'IFA à Berlin, la Russie a ainsi révélé qu'elle avait développé un système d'exploitation alternatif très proche d'Android mais chiffré et dépouillé de toute communication avec les serveurs de Google. Conçu par l'Institut Central de Recherche Scientifique, dépendant de Moscou, le logiciel pourra ainsi être utilisé sur des tablettes tactiles d'ici fin 2012.

La Chine n'est pas non plus inactive sur ce terrain. La société spécialisée dans le commerce électronique Alibaba se montre particulièrement entreprenante. Elle a ainsi lancé en juin 2011 un O.S. mobile basé sur Linux, Aliyun O.S., destiné aux smartphones. Et l'entreprise a bien l'intention de battre Android et iOS, en tout cas sur le marché chinois des téléphones intelligents.

D'après Tech In Asia, Alibaba investit chaque année 158 millions de dollars (environ 123,5 millions d'euros) pour soutenir le développement d'Aliyun O.S. et dispose d'un département recherche et développement fort de 1200 personnes. Un million de mobiles équipés d'Aliyun O.S. ont été vendus jusqu'à présent. Un nombre certes impressionnant sur le papier, mais qu'il faut relativiser au regard de la taille du marché chinois.

Mais le seul marché chinois n'est qu'un objectif parmi d'autres. Selon le Wall Street Journal, Aliyun O.S. pourrait également avoir une carrière à l'international et plus particulièrement en Amérique du Nord et en Europe.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés