Orange redresse la tête dans la téléphonie mobile. Après un début d'année difficile suite à l'arrivée de Free Mobile, l'opérateur historique a fortement freiné l'érosion de sa clientèle et a même regagné des abonnés au cours du deuxième trimestre. Si la situation n'est pas encore idéale, les turbulences semblent derrière l'opérateur.

Orange navigue à nouveau dans des eaux calmes. L'opérateur historique a publié ses derniers résultats consolidés pour le premier semestre. Si la situation n'est évidemment pas aussi rose qu'Orange le souhaiterait, la tempête démarrée en début d'année dans le secteur des télécommunications avec l'arrivée de Free Mobile semble désormais passée.

Une fuite de clients divisée par 4

Plusieurs données chiffrées viennent confirmer le redressement du groupe dans le mobile, après plusieurs mois de dégringolade du fait de l'arrivée d'un quatrième opérateur de téléphonie mobile. Si Orange a encore perdu 155 000 clients au deuxième trimestre, la fuite des clients vers la concurrence est pratiquement quatre fois moins importante qu'au premier trimestre (615 000).

"Dans un contexte macro-économique difficile, je tiens à souligner la solidité de nos résultats semestriels et particulièrement la bonne résistance des activités mobiles en France, en nette amélioration par rapport au premier trimestre, avec un retour à une croissance de notre parc de clients forfaits au mois de juin", a commenté Stéphane Richard au cours de la conférence de presse.

Les forfaits mobiles attirent à nouveau

Orange juge que la réduction drastique de l'érosion de sa clientèle est à mettre au crédit de ses forfaits, et en particulier à son offre à bas coût Sosh (367 000 clients à la fin juin), son offre quadruple-play Open (2,1 millions d'abonnés) et ses nouveaux forfaits Origami, qui lui ont permis de gagner 86 000 nouveaux clients au cours du deuxième trimestre (nets des résiliations), après en avoir perdu 387 000 le trimestre précédent.

Cette dynamique est toutefois propre au secteur des forfaits. Le domaine des cartes prépayés en revanche poursuit sa chute. Le nombre des offres prépayées à la fin juin s’établit à 7,1 millions, soit une diminution de 6,1 % sur un an. Au final, Orange note que la part de marché d'Orange dans le mobile se stabilise à 38,1 %, contre 38,3 % en mars.

Et le contrat d'itinérance avec Free Mobile alors ? Orange n'en parle pratiquement pas. Tout juste l'opérateur historique indique-t-il que "le contrat d’itinérance national signé avec le nouvel entrant compense partiellement la baisse du chiffre d’affaires sur le marché mobile grand public". Celui-ci a reculé de 2 % sur la période, précise le groupe.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés