Publié par Guillaume Champeau, le Mercredi 09 Mai 2012

Vote par Internet : la démocratie dans les mains d'un seul informaticien

Le gouvernement a fait paraître cette semaine au Journal Officiel l'arrêté qui autorise la constitution d'un système informatique pour organiser le vote électronique aux élections législatives de juin 2012. Alors qu'un million d'électeurs installés à l'étranger pourront employer ce système pour voter, le seul contrôle prévu est l'expertise d'un seul et unique expert dont l'indépendance n'est pas la mieux assurée.

Lors de la prochaine législature, 11 députés représenteront les Français de l'étranger à l'Assemblée nationale. Pour organiser leur élection en juin 2012, le gouvernement a publié l'an dernier un décret qui autorise pour la première fois le recours au vote électronique par correspondance pour les élections législatives. Les Français expatriés qui le souhaitent pourront voter de chez eux, en utilisant leur ordinateur connecté à Internet, grâce à des identifiants qui leur seront envoyés par courrier postal, e-mai et/ou SMS.

Les élections législatives approchant, le gouvernement a fait paraître mardi au Journal Officiel un arrêté du 27 avril 2012, qui encadre le vote électronique des Français de l'étranger. Le texte affirme que "le dispositif garantit que l'identité de l'électeur ne peut pas être mise en relation avec l'expression de son vote, à tout moment du processus de vote, y compris après le dépouillement".

Mais comme nous le rappelions dans notre grande enquête sur le vote électronique aux élections présidentielles, un vote électronique (et qui plus est à distance) est par nature opaque et invérifiable par les électeurs, ce qui trahit toute la transparence qu'exige la démocratie. C'est pourquoi l'arrêté gouvernemental prévoit un contre-pouvoir. Très, très minime.

Un seul expert "indépendant" pour 1 million d'électeurs expatriés

Dans les bureaux de vote traditionnels, le contrôleur est l'électeur lui-même, qui peut s'il le souhaite rester du matin au soir pour vérifier que le contenu de l'urne transparente n'est jamais altéré, que l'identité des votants est bien vérifiée, que le nombre des bulletins correspond au nombre des signatures sur les listes d'émargements, etc., etc. Même si rien n'est infaillible, toute l'organisation du vote est pensée pour limiter au maximum les soupçons de fraude, et sa faisabilité.

Or pour le vote électronique des Français de l'étranger, qui sont environ 1 million, la seule mesure prévue est une "expertise indépendante destinée à vérifier le respect du secret du vote, de la sincérité du scrutin et de l'accessibilité au suffrage". L'arrêté précise que cette expertise est conduite par "un informaticien". Pas deux, pas trois, pas d'expertise ouverte à tout citoyen qui voudrait contrôler la méthodologie... un seul.

Le texte suit à la lettre les recommandations de la CNIL pour préciser les conditions d'indépendance de l'expert qui sera désigné. Une véritable mauvaise blague. Il est dit en effet que l'expertise est "conduite par un informaticien spécialisé dans la sécurité, n'ayant pas d'intérêt financier dans la société qui a créé le dispositif de vote à expertiser, possédant une expérience dans l'analyse des systèmes de vote et ayant participé à l'atelier organisé par la Commission nationale de l'informatique et des libertés dédié aux experts de vote électronique".

Or, ce n'est pas parce que l'on a pas d'intérêt financier dans la société qui crée ce dispositif de vote précis pour ce scrutin précis, que l'on a pas par ailleurs des intérêts à ménager avec l'industrie du vote dans son ensemble, ou que l'on ne cherche pas à ne pas insulter l'avenir. La CNIL n'a pas recommandé que l'expert ait interdiction totale d'avoir des liens avec les industriels concernés au moins pendant plusieurs années après le scrutin. Par ailleurs, en quoi le fait d'avoir suivi un atelier de la CNIL sur le vote électronique est-il gage d'indépendance ?

Un système hautement faillible

Dans un billet sur le vote par internet dont nous recommandons la lecture, Hardkor, le "collectif des désobéissants" et le mouvement Telecomix ont pointé du doigt l'organisation du scrutin électronique pour les législatives 2012. Ils remarquent notamment que les électeurs devront utiliser un système créé par la société espagnole Scytl, hébergé en Espagne, dont le fonctionnement relève du "secret industriel". Mais même à supposer qu'il soit parfaitement sain, le système n'est pas exempt de vulnérabilités en amont. L'ordinateur du votant peut en effet être vérolé sans qu'il s'en rende compte, une page mimant celle des élections peut lui être affichée à son insu, ou le trafic de l'électeur vers les serveurs de collecte du scrutin peut être intercepté ou modifié.

A cet égard, alors que la CNIL avait recommandé d'interdire le vote électronique si le protocole HTTPS n'était pas disponible (pour cause de blocage dans le pays de l'expatrié par exemple), l'arrêté se contente de demander que l'électeur soit alors informé du fait que "le secret et l'intégrité de leur vote ne pourront être garantis".

Dans sa recommandation, la CNIL précisait aussi qu'une "note d'information disponible sur le site de l'élection détaillera comment l'électeur peut détecter ou se prémunir des risques de fraude". Comme si c'était toujours possible, et accessible au plus grand nombre...

Publié par Guillaume Champeau, le 9 Mai 2012 à 15h32
 
62
Commentaires à propos de «Vote par Internet : la démocratie dans les mains d'un seul informaticien»
Inscrit le 16/08/2010
1280 messages publiés
avant on bourrait les urnes avec juste des bulletins dans les chaussettes...
.
maintenant il faut en plus apprendre à pirater un ordinateur.
.
tout fout le camp, si on ne peut même plus tricher aux élections sans être un vrai pro, où va-t-on ?
.
ça va nous foutre des hommes politiques à pôle-emploi tout ça !
Inscrit le 14/12/2009
433 messages publiés
Il y aura bien un politicien qui va se payer les services d'un hacker ?
Inscrit le 18/03/2008
813 messages publiés
Les systèmes informatiques de vote sont effectivement complexes à mettre en place.

Pourquoi pas un système façon bitcoin? ou il n'y a pas vraiment d'autorité directrice?

C'est surtout cela le problème, devoir dépendre d'une seule personne qui détient les clefs.
Inscrit le 03/10/2011
6646 messages publiés
Et comme, on l'a déjà dit, le vote par internet est anticonstitutionnel
Article 3 de la constitution
Il est toujours universel, égal et secret.

- Il n'y a pas égalité entre tous les électeurs, seuls les expats peuvent voter par internet.
- Il n'y a pas de garanti du secret, une personne peut voter en présence de personnes qui voit son vote.
- D'autre part, il n'y a pas de garanti que c'est bien la personne qui dispose de ces codes qui vote, ni qu'elle ne le fait pas sous contrainte.
Inscrit le 05/10/2009
28 messages publiés
Vote électronique inconstitutionnel : +++
Inscrit le 31/03/2009
627 messages publiés
Une QPC sur cet arreté? Non parce que ce n'est pas pour rien que ce sont des citoyens qui procèdent au dépouillement et au contage des voies et pas des militaires des flics !

Il y a une raison à cela c'est le contrôle du peuple sur les élections. Ce principe devrait être quelque chose d'incrit dans la constitution !
Inscrit le 31/03/2009
627 messages publiés
Centaurien, le 09/05/2012 - 15:52
Et comme, on l'a déjà dit, le vote par internet est anticonstitutionnel
Article 3 de la constitution
Il est toujours universel, égal et secret.

- Il n'y a pas égalité entre tous les électeurs, seuls les expats peuvent voter par internet.
- Il n'y a pas de garanti du secret, une personne peut voter en présence de personnes qui voit son vote.
- D'autre part, il n'y a pas de garanti que c'est bien la personne qui dispose de ces codes qui vote, ni qu'elle ne le fait pas sous contrainte.



Je me disait aussi. Question que font les élus ils attendent quoi pour faire défoncer ce texte lamentable par le CC ?
Inscrit le 23/10/2009
313 messages publiés
l'arrêté se contente de demander que l'électeur soit alors informé du fait que "le secret et l'intégrité de leur vote ne pourront être garantis".

pardon?
quoi?

attendez j'ai mal compris là: la CNIL demande d'informer l'électeur que son vote peut être altéré?

Imaginez un panneau à l'entrée des bureaux de vote indiquant:
"A l'attention des citoyens: le secret de l'isoloir ne peut être garanti. De plus, il est possible que les bulletins soient manipulés et modifiés avant la délibération. Ce message est validé par la commission électorale"
Avec ça je suis en pleine confiance, je vote les yeux fermés!


ahurissant. oO
Inscrit le 09/05/2012
1 messages publiés
Pourquoi ne pas plutôt proposer un bulletin d'inscription à tous les informaticiens / toutes les agences, et en tirer sept au sort pour réduire le risque de collusion sans se lancer dans des critères absurdes et kafkaïens ?
Inscrit le 13/05/2010
65 messages publiés
ulhgard, le 09/05/2012 - 15:54
Une QPC sur cet arreté? Non parce que ce n'est pas pour rien que ce sont des citoyens qui procèdent au dépouillement et au contage des voies et pas des militaires des flics !


+1
Inscrit le 19/04/2012
3 messages publiés
Pourquoi ne pas plutôt proposer un bulletin d'inscription à tous les informaticiens / toutes les agences, et en tirer sept au sort pour réduire le risque de collusion sans se lancer dans des critères absurdes et kafkaïens ?

OK,
Et tant qu'on parle de tirage au sort, pourquoi pas étendre à l'élection elle même ? http://owni.fr/2011/...tirage-au-sort/ (voir aussi les liens vers le site d'E. Chouard)
Inscrit le 03/06/2010
82 messages publiés
Les systèmes informatiques de vote sont effectivement complexes à mettre en place.

Pourquoi pas un système façon bitcoin? ou il n'y a pas vraiment d'autorité directrice?

C'est surtout cela le problème, devoir dépendre d'une seule personne qui détient les clefs.

C'est complexes et surtout c'est inutile !! Le système de vote actuel garantit la transparence et le contrôle par le peuple des élections. Il n'y a vraiment aucune raison de vouloir numériser ce système.
Franchement, à part donner de l'argent à des entreprises qui oseront affirmer que leur système est sûr, je ne vois pas pourquoi on devrait passer au numérique pour les élections...
Inscrit le 24/08/2010
53 messages publiés
Pour agir pour le rétablissement d'élections transparentes pour tous les français :
www.ordinateurs-de-vote.org/Vote-electronique-agissons.html
Inscrit le 17/02/2010
1205 messages publiés
EDIT: C'est vraiment d'la merde l'edition du texte depuis un temps.
[message édité par H4rlocK le 09/05/2012 à 17:48 ]
Inscrit le 17/02/2010
1205 messages publiés
Arg, loupé, essaye encore une fois....
[message édité par H4rlocK le 09/05/2012 à 17:50 ]
Inscrit le 17/02/2010
1205 messages publiés
C'est à croire que personne ne clique sur les hyperliens !

Plusieurs points ont retenus mon attention:

Si votre système d'exploitation n'est pas dans la liste suivante :

Microsoft Windows XP et Windows 7
Linux Ubuntu
Mac OS X 10.6 (Snow Leopard) ou supérieur

Nous vous conseillons d'utiliser un autre ordinateur pour voter.


Ha!

B-6. Comment installer Java sur mon ordinateur sous Linux ?

Pour installer Java sous Linux, rendez-vous à cette adresse : http://java.com/fr/d...nux_manual.jsp.
Vous trouverez plus d'informations sur l'installation à cette adresse : http://java.com/fr/d...ux_install.xml.
Notez que sous Linux, vous devez utiliser la version officielle de Java telle que fournie par Oracle. OpenJDK n'est pas supporté.


Ha!


Attention : les utilisateurs de Firefox devront avoir installé la version la plus récente de Java car le navigateur bloquera les versions antérieures.

B-9. Puis-je voter avec la version 1.7 ?

Java 1.7 est la nouvelle version de Java proposée par Oracle mais elle est encore en phase de test et ce n'est pas encore la version officielle proposée par le fabricant.

Il est conseillé d'utiliser la version 1.6.


Euu...


B-11. J'utilise Firefox et un message m'informe que la version de Java que j'utilise est bloquée pour ma sécurité.

Depuis avril 2012, Firefox a développé une politique de sécurité visant à bloquer tout plug-in dont la version n'est pas la plus récente. Cette politique affecte le plug-in de Java nécessaire pour procéder au vote électronique sécurisé (Voir https://addons.mozil...x/blocked/p80). Aussi, nous vous invitons à utiliser un autre navigateur ou à actualiser votre version de Java.



Ha!


B-14. Est-ce que je peux voter en utilisant OpenJDK sous Linux ?

Le système de vote a été validé avec la version officielle de Java telle que fournie par Oracle. Pour voter par internet, vous devez donc installer la version de Java fournie par Oracle.


Non merci.


C'est beau la démocratie Française dans les mains de multinationales Américaines.
[message édité par H4rlocK le 09/05/2012 à 17:51 ]
Inscrit le 18/04/2012
4 messages publiés
Etonnant de voir autant de critiques contre le vote électronique sur un site techno... C'est avant tout un formidable outil démocratique qui a boosté la participation des français de l'étrangers aux dernières élections présidentielle. Certes, il faut être prudent et améliorer sans cesse la fiabilité et sécurité du dispositif. Mais bon quelle avancée quand même !
Inscrit le 10/11/2008
3996 messages publiés
"dont le fonctionnement relève du "secret industriel".

Atteinte a la sincérité du scrutin point barre!
Inscrit le 17/02/2010
1205 messages publiés
raphaelmermontagne, le 09/05/2012 - 17:57
Etonnant de voir autant de critiques contre le vote électronique sur un site techno... C'est avant tout un formidable outil démocratique qui a boosté la participation des français de l'étrangers aux dernières élections présidentielle. Certes, il faut être prudent et améliorer sans cesse la fiabilité et sécurité du dispositif. Mais bon quelle avancée quand même !


1) Critique: Qui donne un jugement, une appréciation.
2) Démocratique: Qui respecte les principes de la démocratie
3) Démocratie: Régime politique dans lequel le peuple exerce la souveraineté

Tu trouves démocratique l'utilisation d'un outil appartenant à une société privée comme Oracle ?
Inscrit le 13/08/2002
24735 messages publiés
raphaelmermontagne, le 09/05/2012 - 17:57
Etonnant de voir autant de critiques contre le vote électronique sur un site techno...


Notre leitmotiv est "réfléchir le numérique". Ca implique de dire quand les choses sont bien, et de prévenir quand les choses nous paraissent mauvaises.

Nous n'avons pas d'opposition au vote électronique pour lui-même. Simplement sa mise en oeuvre est d'une opacité telle qu'il devrait être considéré comme inadmissible. Appliqué au vote traditionnel, ça revient à dire : "mettre votre bulletin dans cette urne opaque, ne vérifiez pas si personne a changé votre bulletin depuis votre départ, ne comptez pas les votes en public, mais faites confiance".
Inscrit le 18/04/2012
4 messages publiés
"Nous n'avons pas d'opposition au vote électronique pour lui-même."
Un rappel du fait que vous soutenez le principe de vote par internet aurait alors été judicieux.
Edit de mon post précédent : après recherche, les législatives seront la première fois qu'un tel mode de scrutin sera appliqué en France, donc cela n'a pas encore boosté la participation mais ne manquera surement pas de le faire.
Pour moi, même imparfait, je trouve que cela très bien qu'un tel dispositif existe.
On notera que la rapidité de sa mise en oeuvre tient probablement du fait que les expatriés étant plutôt "de droite", la majorité actuelle avait un intérêt à accélerer la cadence.
Inscrit le 24/08/2010
53 messages publiés
raphaelmermontagne, le 09/05/2012 - 17:57
Etonnant de voir autant de critiques contre le vote électronique sur un site techno... C'est avant tout un formidable outil démocratique qui a boosté la participation des français de l'étrangers aux dernières élections présidentielle. Certes, il faut être prudent et améliorer sans cesse la fiabilité et sécurité du dispositif. Mais bon quelle avancée quand même !

C'est du grand n'importe quoi !
Le vote par internet n'était évidemment pas autorisé pour l'élection présidentielle
Inscrit le 24/08/2011
87 messages publiés
raphaelmermontagne, le 09/05/2012 - 17:57
Etonnant de voir autant de critiques contre le vote électronique sur un site techno... C'est avant tout un formidable outil démocratique qui a boosté la participation des français de l'étrangers aux dernières élections présidentielle. Certes, il faut être prudent et améliorer sans cesse la fiabilité et sécurité du dispositif. Mais bon quelle avancée quand même !


Quand un avion a des problèmes techniques , c'est le commandant de bord qui est le plus qualifié pour prendre la responsabilité de décoller ! Ben là c'est pareil : Informaticien/électronicien depuis 25 ans , j'ai trop vu comment c'était facile de s'introduire dans ces systèmes et c'est pas Mme Michu ou la mémé du Cantal qui va s'en apercevoir ! Trop attaché à la démocratie pour ne pas dénoncer ces vendeurs d'électrométres face à des hommes politiques trop crédules (ou avec d'autres motivations) !
Inscrit le 13/08/2002
24735 messages publiés
raphaelmermontagne, le 09/05/2012 - 18:23
"Nous n'avons pas d'opposition au vote électronique pour lui-même."
Un rappel du fait que vous soutenez le principe de vote par internet aurait alors été judicieux.


Nous ne le soutenons pas.
Inscrit le 29/04/2010
393 messages publiés
raphaelmermontagne, le 09/05/2012 - 17:57
Etonnant de voir autant de critiques contre le vote électronique sur un site techno... C'est avant tout un formidable outil démocratique qui a boosté la participation des français de l'étrangers aux dernières élections présidentielle. Certes, il faut être prudent et améliorer sans cesse la fiabilité et sécurité du dispositif. Mais bon quelle avancée quand même !


C'est dingue d'imaginer que sur un site technophile, les rédacteurs et les lecteurs ne sont qu'une masse abrutie par la pub et incapable du moindre sens critique dès lors qu'il s'agit de technologie
La ou tu vois une avancée, je vois une remise en question des principes élémentaires d'une élection démocratique.
La ou tu vois une avancée, je vois juste un rapprochement des système de vote officiel et approuvé par la communauté (comme l'est le vote par urne etc.) a une système digne des TV réalités (vote 1 pour que Untel reste à l'Elysée).

Ce système en l'état n'est pas fiable. N'est pas démocratique. Est une incitation à la triche. Et est très loin de remplir les conditions a minima d'une élection digne de ce nom.

Bisous.
Inscrit le 17/01/2006
3610 messages publiés
ulhgard, le 09/05/2012 - 15:55
Centaurien, le 09/05/2012 - 15:52
Et comme, on l'a déjà dit, le vote par internet est anticonstitutionnel
Article 3 de la constitution
Il est toujours universel, égal et secret.

- Il n'y a pas égalité entre tous les électeurs, seuls les expats peuvent voter par internet.
- Il n'y a pas de garanti du secret, une personne peut voter en présence de personnes qui voit son vote.
- D'autre part, il n'y a pas de garanti que c'est bien la personne qui dispose de ces codes qui vote, ni qu'elle ne le fait pas sous contrainte.



Je me disait aussi. Question que font les élus ils attendent quoi pour faire défoncer ce texte lamentable par le CC ?



Si je ne dis pas de bêtise, c'est un décret, pas une loi ==> pas de contrôle possible par le Conseil Constitutionnel, qui n'est pas compétent. Il faudrait attaquer, je pense, devant le Conseil d'État.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Bien qu'opposé au vote par Internet en France où la densité des bureaux de vote permet à chacun de s'exprimer dans de bonnes conditions, il faut quand même se poser la question du vote par Internet pour les français de l'étranger.

Quand tu habites dans une petite ville de Suède ou d'Australie à 500 km du consulat français, la solution de vote par Internet est la meilleure possibilité d'égalité devant le fait que chaque citoyen puisse effectuer son devoir civique dans les meilleures conditions possibles.

On peut également prévoir un vote par correspondance (avec envoi sous double enveloppe), mais c'est quand même un mécanisme beaucoup peu plus lourd à mettre en oeuvre et qui ne garantit pas davantage que l'électeur a pu voter dans des conditions idéales de confidentialité et sans aucune pression. Ni d'ailleurs qu'il n'y a pas de traficotage à la réception du courrier.


L'ordinateur du votant peut en effet être vérolé sans qu'il s'en rende compte, une page mimant celle des élections peut lui être affichée à son insu, ou le trafic de l'électeur vers les serveurs de collecte du scrutin peut être intercepté ou modifié.

Que proposes-tu ?
Inscrit le 23/08/2010
22 messages publiés
Une défiance justifiée et étayée :
Le débat sur le vote électronique tourne souvent à l'échange de convictions, difficiles à étayer car il faut bien reconnaitre que, secret industriel oblige, rien n'est transparent (audits, programmes etc...). Les voix officielles nous diront que tout s'est bien passé, comme d'habitude.
Je voudrais faire un parallèle avec une autre élection par Internet, qui s'est déroulée à Paris dans le cadre des dernières élections prud'homales. Le ministère et les prestataires annonçaient que tout s'était bien passé, ceux qui douteraient ne seraient que des paranos hostiles à tout progrès technologique.
Et pourtant, qui a su que les choses se sont tellement mal passées que la CNIL a sanctionné le ministère du travail ? Pas grand monde, la presse ne s'en est pas fait écho pour une bonne raison .... la CNIL a décidé de ne pas rendre publique sa délibération qui intéressait pourtant l'ensemble des citoyens.
Vous pourrez lire cette délibération à l'adresse suivante, chacun se fera son opinion, en particulier sur la nature des dysfonctionnements. Pour ma part cela ne peut que renforcer mon souhait d'élections transparentes et vérifiables par chaque citoyen, c'est à dire le vote papier, appuyé sur un fait objectif :
http://www.ordinateu...accablante.html
Inscrit le 20/06/2009
2253 messages publiés
deadalnix (Animateur/Modérateur Actualités) le 09/05/2012 à 19:58
Etonnant de voir autant de critiques contre le vote électronique sur un site techno... C'est avant tout un formidable outil démocratique qui a boosté la participation des français de l'étrangers aux dernières élections présidentielle. Certes, il faut être prudent et améliorer sans cesse la fiabilité et sécurité du dispositif. Mais bon quelle avancée quand même !


Non mais faut mettre en marche le cerveau la. Ce n'est aps parce que c'est technologique que c'est bien.

En l'occurrence, en l'état des connaissance en mathématiques, en cryptographie en en algorithmie, il est IMPOSSIBLE de fournir une telle techno de façon fiable.

Ton commentaire a à peu près autant de sens que "On va travailler dur, et comme ça, dans le future, la gravité va diminuer !". Bien sur, la crypto et l'algo, c'est un domaine moins connu que la gravité.

Guillaume > S'il n'est pas opaque, le vote électronique ne peut pas garantir l'anonymat. C'est aussi simple que cela.

Il n'y a pas de solution connue au problème du vote, pas même la moindre piste expérimentale même pas une vague idée de la direction dans laquelle creuser. Tous les systèmes en place sont de vastes plaisanteries, n'importe quel personne compétente te le confirmera.
Inscrit le 16/06/2009
355 messages publiés
le "vote" électronique ne serait valable que dans le cas d'un système avec feedback et roulement continu, qui empêche à un hacker isolé de prendre en otage un tour de vote : p.ex. dans le cas du "liquid feedback" expérimenté par les partis pirates...
en effet, on est alors capable de réagir et de réapprovisionner le débat, plutôt que de "donner sa voix" une fois pour toute ...
La politique actuelle est déjà un vol organisé de la démocratie, son informatisation de cette manière n'est qu'une manière de faire des dépenses sur le dos du contrôle citoyen (en "économise" les assesseurs "bénévoles" mais on paye la maintenance).
voir aussi le site belge http://poureva.be qui argumente contre le vote électronique en vigueur en Belgique depuis de trop nombreuses années...
Inscrit le 17/01/2006
3610 messages publiés
zig, le 09/05/2012 - 19:50
Bien qu'opposé au vote par Internet en France où la densité des bureaux de vote permet à chacun de s'exprimer dans de bonnes conditions, il faut quand même se poser la question du vote par Internet pour les français de l'étranger.

Quand tu habites dans une petite ville de Suède ou d'Australie à 500 km du consulat français, la solution de vote par Internet est la meilleure possibilité d'égalité devant le fait que chaque citoyen puisse effectuer son devoir civique dans les meilleures conditions possibles.

On peut également prévoir un vote par correspondance (avec envoi sous double enveloppe), mais c'est quand même un mécanisme beaucoup peu plus lourd à mettre en oeuvre et qui ne garantit pas davantage que l'électeur a pu voter dans des conditions idéales de confidentialité et sans aucune pression. Ni d'ailleurs qu'il n'y a pas de traficotage à la réception du courrier.


Si je ne dis pas de bêtise, le vote par correspondance existe déjà pour les français de l'étranger. Sinon, il y a les procurations. Sinon, se bouger le derche et aller au Consulat ou dans une antenne consulaire : c'est tous les 5 ans quoi, pas trois fois par mois.
Après, si on arrive à mettre en place un vote par internet respectant les règles de la démocratie, pourquoi pas. Mais c'est pas non-plus un truc indispensable. À tout le moins, on aurait pu attendre d'avoir mûri le truc avant de se lancer.
Inscrit le 26/02/2008
799 messages publiés
raphaelmermontagne, le 09/05/2012 - 18:23
"Nous n'avons pas d'opposition au vote électronique pour lui-même."
Un rappel du fait que vous soutenez le principe de vote par internet aurait alors été judicieux.


C'est qui celui là ? Un nouveau guignol pote d'enter ?
Inscrit le 18/04/2012
4 messages publiés
Wow, c'est la réunion des geeks aigris ici ?
Pas étonnant que la Silicon Valley soit aux USA et que la plupart des start-ups européennes soient à Berlin ou Londres quand on voit la négativité et l'intolérance (même les attaques personnelles!!) de certaines commentateurs...
Un site pour "réfléchir le numérique", les français adorent commenter tout et n'importe quoi. C'est tellement mieux de critiquer que de construire, que de créer...
Longue vie aux vieux cons!
Inscrit le 14/03/2012
7 messages publiés
Pas vraiment inquiétant. Je ne donne pas longue vie à cet arrêté en raison de sa probable inconstitutionnalité comme cela l'a été souligné à plusieurs reprises. D'autant plus qu'il n'est pas nécessaire de former une QPC ici, un simple recours pour excès de pouvoir devant le Conseil d'État suffirait... Pourquoi pas un référé même ?

Concernant le vote par internet, je pense qu'il a tous les défauts du vote par machine à voter ainsi que des défauts supplémentaires qui lui sont propres (interception plus facile des données, toutes les attaques réseaux possibles et inimaginables, secret du vote mis en péril, impossibilité de contrôler l'identité de l'électeur, etc.).

Refuser à tout prix le vote électronique ce n'est pas refuser l'innovation, c'est refuser que soit écartée une technique d'expression des suffrages ancienne et éprouvée. C'est refuser de confier le contrôle du bon déroulement des opérations électorales aux sciences de l'information ou à des algorithmes mathématiques (cryptographiques, par exemple), non pas par refus de la technologie mais tout simplement par refus de réserver le contrôle de l'essence même de la démocratie qu'est le scrutin à certaines personnes averties.
[message édité par Jurigeek le 09/05/2012 à 21:58 ]
Inscrit le 24/01/2011
23 messages publiés
Il sera je pense toujours plus facile a découvrir une triche par bulletin dans les urnes que par vote numérique, l' election volé de Bush en 2004 face Al Gore ma laissé un mauvais souvenir, je n' ai pas envie que ça se reproduise un jour en France.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Si je ne dis pas de bêtise, le vote par correspondance existe déjà pour les français de l'étranger. Sinon, il y a les procurations. Sinon, se bouger le derche et aller au Consulat ou dans une antenne consulaire : c'est tous les 5 ans quoi, pas trois fois par mois.

2 fois en avril-mai à 15 jours d'intervalle
2 fois au mois de juin à 1 semaine d'intervalle

Juste un exemple : en Russie, il y a 3 consulats de France : un à St-Petersburg, un à Moscou et un a Iekaterinburg. Un Français vivant à Volgograd devra faire 2000 km aller-retour (24 heures de bagnole) pour aller voter le dimanche 10 juin au consulat de Moscou et refaire 2000 km aller-retour le dimanche suivant. Ca te semble équitable comme conditions de votes ? Je ne te parle pas du prix de l'essence ou du billet d'avion...

Je te propose qu'en France, on ne mette des bureaux de vote qu'à Paris, Lyon et Marseille et qu'on dise à tous les autres Français : c'est tous les 5 ans, vous pouvez bien vous bouger le cul non ?


Si je ne dis pas de bêtise, le vote par correspondance existe déjà pour les français de l'étranger.

Le vote par correspondance existait partout en France. S'il a été supprimé, c'est parce que les cas de fraude ont été trop nombreux. Il a été conservé pour le vote des expat parce que c'est la solution la moins pire. Il y a quand même de nombreux pays où les relations postales ne sont pas idéales et où de nombreux français étaient empêchés de voter.

Donc, non le vote par Internet n'est pas idéal. Mais il n'y a aucune solution idéale à ce problème du vote des citoyens français éloignés d'une urne (on peut penser également aux personnes sur des plateformes pétrolières ou bossant dans des concessions minières éloignées de toute ville).
Inscrit le 09/05/2012
1 messages publiés
Dans tous les cas, je pense que le vote électronique ainsi que celui via internet doit se baser sur des technologies 100% libres (ou AU MOINS à source ouverte).

Pas question qu'une société privée, et qui plus est étrangère, gère le vote français en masquant le fonctionnement !
Inscrit le 24/08/2010
53 messages publiés
Jurigeek, le 09/05/2012 - 21:57
Pas vraiment inquiétant. Je ne donne pas longue vie à cet arrêté en raison de sa probable inconstitutionnalité comme cela l'a été souligné à plusieurs reprises. D'autant plus qu'il n'est pas nécessaire de former une QPC ici, un simple recours pour excès de pouvoir devant le Conseil d'État suffirait... Pourquoi pas un référé même ?

Tu vas le faire ?
Inscrit le 24/08/2010
53 messages publiés
zig, le 09/05/2012 - 22:46

Si je ne dis pas de bêtise, le vote par correspondance existe déjà pour les français de l'étranger.

Le vote par correspondance existait partout en France. S'il a été supprimé, c'est parce que les cas de fraude ont été trop nombreux. Il a été conservé pour le vote des expat parce que c'est la solution la moins pire. Il y a quand même de nombreux pays où les relations postales ne sont pas idéales et où de nombreux français étaient empêchés de voter.


Et il y a beaucoup de pays où le service postal fonctionne très bien...

Dans TOUS les cas, il faut envoyer quelques chose par la poste : le matériel de vote pour le vote par correspondance, les identifiants et mots de passe pour le vote par internet.

Le vote par internet ajoute des vulnérabilités, il n'en supprime pas...
Inscrit le 03/10/2011
6646 messages publiés
zig, le 09/05/2012 - 22:46
Donc, non le vote par Internet n'est pas idéal. Mais il n'y a aucune solution idéale à ce problème du vote des citoyens français éloignés d'une urne (on peut penser également aux personnes sur des plateformes pétrolières ou bossant dans des concessions minières éloignées de toute ville).

Manquerait plus que Mickael Vendetta vote depuis Los Angeles ... La France, on l'aime ou on la quitte
Inscrit le 20/09/2009
6370 messages publiés
raphaelmermontagne, le 09/05/2012 - 17:57
Etonnant de voir autant de critiques contre le vote électronique sur un site techno... C'est avant tout un formidable outil démocratique qui a boosté la participation des français de l'étrangers aux dernières élections présidentielle. Certes, il faut être prudent et améliorer sans cesse la fiabilité et sécurité du dispositif. Mais bon quelle avancée quand même !

Je ne vois pas en quoi c'est une avancée alors que le citoyen est privé de son contrôle démocratique. Ce sera une avancée le jour où ces systèmes offriront au minimum les mêmes garanties de contrôle et de confidentialité que l'urne transparente traditionnelle avec des petites enveloppes dépouillées sous les yeux de tous.
Pour le moment tout ces systèmes sont un véritable scandale. Ils confient à un petit nombre le pouvoir absolu et rendent impossible un véritable deuxième comptage ou contrôle crédible.
http://www.ilv-bibli...democratie.html
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Je ne vois pas en quoi c'est une avancée alors que le citoyen est privé de son contrôle démocratique. Ce sera une avancée le jour où ces systèmes offriront au minimum les mêmes garanties de contrôle et de confidentialité que l'urne transparente traditionnelle avec des petites enveloppes dépouillées sous les yeux de tous.

Je te rappelle que nous sommes en train de parler des électeurs français expatriés. Aujourd'hui, pour les électeurs qui habitent à 1000 km du premier bureau de vote, il n'y a aucune solution satisfaisante.
Quelle est ta proposition ?

Dans tous les cas, je pense que le vote électronique ainsi que celui via internet doit se baser sur des technologies 100% libres (ou AU MOINS à source ouverte).

Tu expliques donc que n'importe quel citoyen a la possibilité en temps réel d'accéder aux codes sources de l'application de vote électronique pendant le déroulement du vote.

Premièrement, c'est complètement illusoire. OK, on va te permettre d'accéder au code source. Mais je voudrais que tu m'expliques comment tu peux vérifier que le code source que l'on te propose de lire est bien celui utilisé dans chaque machine à voter.
Une compilation et la vérification que le code compilé correspond bien à celui en vigueur sur la machine à voter ?
Juste deux objections :
Je t'ouvre un accès ftp sur mon ordinateur et tu vas vérifier que l'exe que tu as compilé est bien celui que je te dis faire fonctionner sur ma machine à voter. Mais comment peux-tu en être sûr ? Je peux tout à fait te permettre de faire toutes les vérifs que tu veux, mais que le logiciel que tu testes n'est pas celui qui est présenté aux électeurs.

Ensuite, ouvrir un accès à n'importe qui sur une machine à voter durant le déroulement du vote est le meilleur moyen d'instaurer un doute sur la fiabilité du logiciel. Si n'importe qui peut accéder, alors n'importe qui peut trafiquer.

On en arrive à une simple conclusion : quel que soit le système adopté, n'importe quel vote informatique ne présentera jamais aucune garantie. Indique-moi n'importe quel système de protection, je te le démolis en 1mn.

Donc cela veut dire que le vote électronique n'est jamais admissible.
Mais est-ce qu'il est admissible qu'un citoyen français qui habite à 1000 km d'un bureau de vote n'a pas le droit de voter ?

Parfois, entre deux maux, il faut choisir le moindre.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
zig, le 10/05/2012 - 10:03

Donc cela veut dire que le vote électronique n'est jamais admissible.
Mais est-ce qu'il est admissible qu'un citoyen français qui habite à 1000 km d'un bureau de vote n'a pas le droit de voter ?

J'vais pas me faire des amis mais pour moi si on est émigré je ne vois pas de raison de voter pour la politique de son pays natal, autant voter aux élections concernant le pays où on habite.

Oui je sais ce n'est pas la réalité et c'est assez tranché comme opinion, mais je vois pas pourquoi un mec exilé aux USA devrait décider de la politique d'un pays qui ne le concerne plus.
Pour les expats qui ont vocation à rentrer au bout d'un moment c'est plus discutable, ça dépend s'ils sont payés en France ou non je pense.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
J'vais pas me faire des amis mais pour moi si on est émigré je ne vois pas de raison de voter pour la politique de son pays natal, autant voter aux élections concernant le pays où on habite.

Pour des raisons professionnelles, j'ai accepté le poste que mon employeur me propose à Malmö pendant 2 ans.
Pour toi, c'est une raison suffisante de ne pas avoir le droit de voter aux élections présidentielles ou législatives parce que l'urne se trouve à Stockholm ville distante de 600 km ?
Même si c'est pour 6 mois, 1 an ou 2 ans, si je m'éloigne de mon pays natal, je n'ai plus rien à dire sur sa politique ?
Inscrit le 24/08/2010
53 messages publiés
zig, le 10/05/2012 - 10:33

Pour toi, c'est une raison suffisante de ne pas avoir le droit de voter aux élections présidentielles ou législatives parce que l'urne se trouve à Stockholm ville distante de 600 km ?

Y'a pas de services postaux dans ce pays ?
zig, le 10/05/2012 - 10:33
Pour des raisons professionnelles, j'ai accepté le poste que mon employeur me propose à Malmö pendant 2 ans.
Pour toi, c'est une raison suffisante de ne pas avoir le droit de voter aux élections présidentielles ou législatives parce que l'urne se trouve à Stockholm ville distante de 600 km ?
Même si c'est pour 6 mois, 1 an ou 2 ans, si je m'éloigne de mon pays natal, je n'ai plus rien à dire sur sa politique ?

Ah, ben ça tombe bien:

La procuration peut aussi être établie pour une durée déterminée. Le mandant doit attester sur l'honneur qu'il est de façon durable dans l'impossibilité de se rendre à son bureau de vote. La durée maximum dépend du lieu de résidence du mandant.Tableau 1 relatif à la fiche F1604
Lieu de résidence
Durée maximum de la procuration
Si le mandant réside en France
1 an
Si le mandant réside à l'étranger
3 ans
Inscrit le 10/05/2012
1 messages publiés
Je pense que cette information dépasse la problématique des machines à voter. Ici, il est question de voter sur Internet, ce qui pose un problème en terme de confidentialité du vote : Qu'est ce qui prouve que le votant n'a pas un flingue sur la tempe lorsqu'il fait son choix ? Autrement dit, l'isoloir n'existe plus. Je suis vraiment étonné que ce système soit validé. Si ce système venait à être validé et fortemment utilisé pour des elections locales, celles-ci seraient annulées.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
zig, le 10/05/2012 - 10:33

Pour des raisons professionnelles, j'ai accepté le poste que mon employeur me propose à Malmö pendant 2 ans.
Pour toi, c'est une raison suffisante de ne pas avoir le droit de voter aux élections présidentielles ou législatives parce que l'urne se trouve à Stockholm ville distante de 600 km ?
Même si c'est pour 6 mois, 1 an ou 2 ans, si je m'éloigne de mon pays natal, je n'ai plus rien à dire sur sa politique ?

Si tu es payé en France, oui vu que tu y payes des impôts c'est normal que tu puisses décider ce à quoi ils vont servir, sinon ? Pourquoi déciderais tu de la politique d'un pays dans le quel tu ne vis pas ? Donc une politique qui ne te concerne en rien ?
Alors oui on pourrait moduler : si tu rentres avant la prochaine élection tu pourrais avoir le droit de voter pour celle là, vu que tu seras impacté par cette politique.

Mais soyons sérieux : l'évadé fiscal réfugié en Suisse, aux USA... qui n'a aucune intention de retrouver vivre en France un jour, pourquoi déciderait il de la politique de celle-ci ?
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
1. Interdiction des machines à voter
2. Interdiction du vote par internet
3. Pour les français résidents à l'étranger prévoir un système de procuration simple à réaliser et qui permet au mandataire de voter dans les urnes en France

ET 4. Considérer la Cnil comme une parodie de Commission et de contre pouvoir, faire de même pour les nombreuses officines à la con et onéreuses.

République, tu es devenue débile, il faut te soigner!
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Y'a pas de services postaux dans ce pays ?


Les services postaux ne présentent aucune garantie que ton vote arrive à temps, surtout dans des pays d'Afrique, d'Amérique du Sud ou d'Asie. Surtout quand il y a deux tours à une semaine d'intervalle (cas des législatives)

La procuration peut aussi être établie pour une durée déterminée.


Tu trouves que le système de vote à distance n'est pas sûr et tu trouves satisfaisant le fait de dire "je demande à Mr Machin de voter à ma place" ? S'il y a bien un système qui ne donne STRICTEMENT aucune garantie sur le vote, c'est bien la procuration.


Qu'est ce qui prouve que le votant n'a pas un flingue sur la tempe lorsqu'il fait son choix ?


Encore une fois, je le répète, il n'y a aucun système satisfaisant pour nos compatriotes qui vivent à l'étranger.
Encore une fois, il n'y a aucun système satisfaisant pour les français vivant à l'étranger.
Pour ceux vivant dans les capitales et les grandes agglomérations, aucun souci : un bureau de vote peut être mis en place au consulat.
Mais pour les autres ?
Soit on leur demande de faire plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de kilomètres pour voter et à ce moment-là, on leur impose des contraintes inacceptables qui font que même si ils en ont envie, ils ne pourront pas voter (je donnais l'exemple d'un français vivant en Russie et qui doit faire jusqu'à 24h de route aller-retour pour aller voter).
Soit on leur demande de voter par procuration : c'est-à-dire qu'ils disent : c'est untel qui va voter à ma place. Ce qui est le système qui présente le moins de garantie.
Soit on met en place un système de vote à distance : soit par courrier, soit par Internet. Et que ce soit par courrier ou par des moyens électroniques, il n'y a aucune garantie que le votant n'a pas un flingue sur la temps.

Il y a des moments où il faut choisir la solution la moins pire. Ou du moins proposer au votant un panel de solution (déplacement, vote par courrier, vote électronique, procuration) et lui demander de choisir ce qui lui semble la moins pire des solutions.

i tu es payé en France, oui vu que tu y payes des impôts c'est normal que tu puisses décider ce à quoi ils vont servir, sinon ? Pourquoi déciderais tu de la politique d'un pays dans le quel tu ne vis pas ? Donc une politique qui ne te concerne en rien ?


Reviens dans le débat. On ne parle pas ni du vote des immigrés, ni du vote des évadés fiscaux.
On parle du vote de personnes qui vivent à l'étranger pour des raisons professionnelles ou familiales.
Par exemple, le technicien en forage pétrolier qui bosse chez Total et qui est parti pendant 5 ans au fin fond de la Côte d'Ivoire. Ou le prof de physique qui pris un poste pendant 2 ans au Lycée de l'Alliance Française de Lima.

Pour les français résidents à l'étranger prévoir un système de procuration simple à réaliser et qui permet au mandataire de voter dans les urnes en France


Heureusement que tu parles de débile.
Donc pour toi, voter par un moyen électronique est débile car cela ne présente aucun moyen de vérification du fait que ton vote a bien été pris en compte.
Par contre, dire à ton père, ta soeur ou ton voisin de voter à ta place t'assure que ton souhait de vote sera effectif.
On rêve...
[message édité par zig et puce le 10/05/2012 à 13:31 ]
Inscrit le 24/08/2010
53 messages publiés
zig, le 10/05/2012 - 13:30
Y'a pas de services postaux dans ce pays ?


Les services postaux ne présentent aucune garantie que ton vote arrive à temps, surtout dans des pays d'Afrique, d'Amérique du Sud ou d'Asie. Surtout quand il y a deux tours à une semaine d'intervalle (cas des législatives)


Donc, le problème de la déficience des services postaux ne se pose pas pour la grande majorité des expatriés (Belgique, Suisse, Monaco, Norvège, Espagne, Canada, etc.). Remarquons que, dans les zones où les services postaux ne fonctionnent pas bien, beaucoup d'expatriés vivent à proximité de la capitale.

Renseignez-vous : le vote par correspondance est bien autorisé pour les français de l'étranger car le calendrier est aménagé : il y a deux semaines entre les deux tours pour eux.


Tu trouves que le système de vote à distance n'est pas sûr et tu trouves satisfaisant le fait de dire "je demande à Mr Machin de voter à ma place" ? S'il y a bien un système qui ne donne STRICTEMENT aucune garantie sur le vote, c'est bien la procuration.


Je suis d'accord avec vous.
Mais, si vous y réfléchissez bien, le vote électronique est une procuration que vous donnez à un système conçu, réalisé et piloté par des gens que vous ne connaissez ni d'Eve ni d'Adam, et qui reçoivent les votes de milliers de personnes comme vous (alors qu'un électeur humain de peut recevoir qu'une procuration, ce qui limite son éventuel pouvoir de nuisance).
En résumé, la procuration c'est pas terrible, mais le vote par internet c'est pire.

Bien cordialement.
Inscrit le 17/11/2006
215 messages publiés
tass_, le 10/05/2012 - 12:06

Si tu es payé en France, oui vu que tu y payes des impôts c'est normal que tu puisses décider ce à quoi ils vont servir, sinon ? Pourquoi déciderais tu de la politique d'un pays dans le quel tu ne vis pas ? Donc une politique qui ne te concerne en rien ?
Alors oui on pourrait moduler : si tu rentres avant la prochaine élection tu pourrais avoir le droit de voter pour celle là, vu que tu seras impacté par cette politique.

Mais soyons sérieux : l'évadé fiscal réfugié en Suisse, aux USA... qui n'a aucune intention de retrouver vivre en France un jour, pourquoi déciderait il de la politique de celle-ci ?


Peut être simplement parce que tu es citoyens de ce pays.... tu veux peut être rétablir le vote censitaire ou alors plural ou encore capacitaire...

Sinon en quoi le fait de vivre dans un autre pays fait que tu n'es pas concerner par ce qui se passe dans ton pays d'origine, tu n'es pas non plus un réfugié. Et des décisions prise dans ton pays peuvent avoir un impact important sur ta capacité a vivre la ou tu te trouves.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
zig, le 10/05/2012 - 13:30


Reviens dans le débat. On ne parle pas ni du vote des immigrés, ni du vote des évadés fiscaux.
On parle du vote de personnes qui vivent à l'étranger pour des raisons professionnelles ou familiales.
Par exemple, le technicien en forage pétrolier qui bosse chez Total et qui est parti pendant 5 ans au fin fond de la Côte d'Ivoire. Ou le prof de physique qui pris un poste pendant 2 ans au Lycée de l'Alliance Française de Lima.

Clairement le mec qui part 5 ans à partir de maintenant ne sera pas affecté par la politique de ce quinquennat. Pourquoi devrait il en décider ? Pour celui qui ne part que 2 ans j'ai dit qu'il avait plus de raisons de voter vu qu'il risque d'être impacté par la politique du pays à son retour.


The, le 10/05/2012 - 15:14

Peut être simplement parce que tu es citoyens de ce pays.... tu veux peut être rétablir le vote censitaire ou alors plural ou encore capacitaire...

Non je veux que les gens puissent voter pour ce qui les concernent eux. C'est à dire qu'un français vivant à l'étranger, étant payé à l'étranger, payant des impôts à l'étranger ne participe à la vie de son pays, pourquoi pourrait il influer dans sa politique ? A contrario un étranger qui vit en France, travaille et paye des impôts en France a toute légitimité pour influer sur la politique de la France.
Ce n'est que de la logique simple.

The, le 10/05/2012 - 15:14

Sinon en quoi le fait de vivre dans un autre pays fait que tu n'es pas concerner par ce qui se passe dans ton pays d'origine, tu n'es pas non plus un réfugié. Et des décisions prise dans ton pays peuvent avoir un impact important sur ta capacité a vivre la ou tu te trouves.

Tu peux me dire en quoi les décisions prises par un gouvernement français (hors politique extérieure) impactent un français vivant à l'étranger et bossant pour une société étrangère ? Je te répond : aucunement.
Inscrit le 24/08/2011
87 messages publiés
raphaelmermontagne, le 09/05/2012 - 21:41
Wow, c'est la réunion des geeks aigris ici ?
Pas étonnant que la Silicon Valley soit aux USA et que la plupart des start-ups européennes soient à Berlin ou Londres quand on voit la négativité et l'intolérance (même les attaques personnelles!!) de certaines commentateurs...
Un site pour "réfléchir le numérique", les français adorent commenter tout et n'importe quoi. C'est tellement mieux de critiquer que de construire, que de créer...
Longue vie aux vieux cons!



Même à Silicon Valley LAND , ça leur arrive de réfléchir :

http://yro.slashdot....t-its-own-votes

Comme quoi, les vieux cons, yen a aussi chez les Etazuniens !
Inscrit le 10/05/2012
1 messages publiés
Si je ne dis pas de bêtise, c'est un décret, pas une loi ==> pas de contrôle possible par le Conseil Constitutionnel, qui n'est pas compétent. Il faudrait attaquer, je pense, devant le Conseil d'État.


C'est un arrêté interministériel (signé entre autres par Juppé et Guéant), qui est parfaitement attaquable devant n'importe quel tribunal administratif - je ne sais pas lesquels sont territorialement compétent pour les français de l'étranger. Pour les français résidents en France, cela doit également être possible sous réserve de démontrer l'intérêt à agir - il s'agit tout de même d'influer sur la représentation nationale à hauteur de 11 députés.

Les chances de voir cet arrêté frappé d'illégalité ne sont pas nulles, mais il faut tomber sur le bon juge. Au pire, il sera toujours possible d'introduire une QPC en menaçant de traîner Guénat et Juppé au pénal (art. L.113 C Elect voir ci-après). Mais le CC est plus une instance politique que juridique. En matière électoral, il n'a pas hésité en 2007 à réécrire la loi, en arrêtant que la disposition légale prévoyant 1 isoloir pour 300 inscrits ne s'appliquait pas aux bureaux de vote dotés d'une machine à voter - ce qui fait qu'en cas de forte affluence, comme aux présidentielles, c'est belles files d'attente et gros bordel.


Art. L.113 C Elect : "Quiconque, soit dans une commission administrative ou municipale, soit dans un bureau de vote ou dans les bureaux des mairies, des préfectures ou sous-préfectures, avant, pendant ou après un scrutin, aura, par inobservation volontaire de la loi ou des arrêtés préfectoraux, ou par tous autres actes frauduleux, violé ou tenté de violer le secret du vote, porté atteinte ou tenté de porter atteinte à sa sincérité, empêché ou tenté d'empêcher les opérations du scrutin, ou qui en aura changé ou tenté de changer le résultat, sera puni d'une amende de 15 000 euros et d'un emprisonnement d'un an ou de l'une de ces deux peines seulement.

Si le coupable est fonctionnaire de l'ordre administratif ou judiciaire, agent ou préposé du gouvernement ou d'une administration publique, ou chargé d'un ministère de service public ou président d'un bureau de vote, la peine sera portée au double."
Inscrit le 01/06/2010
58 messages publiés
Wow. la France a réussi à faire mieux que Genève! Au moins Genève demande d'avoir 2 personnes, 3 maximum pour que le système puisse être compromis
Plus d'infos ici: https://blog.tengu.c...bytag/eVoteFail

La démocratie est en danger, avec ce genre de systèmes, quoi qu'en pensent les technocrates. La démocratie, par définition, est soumise au contrôle des citoyens. On fait comment, dans ce cas-ci?

Fail magistral, mais c'est pas le premier, et loin, très loin d'être le dernier en la matière.
Inscrit le 17/11/2006
215 messages publiés
tass_, le 10/05/2012 - 15:36


The, le 10/05/2012 - 15:14

Peut être simplement parce que tu es citoyens de ce pays.... tu veux peut être rétablir le vote censitaire ou alors plural ou encore capacitaire...


Non je veux que les gens puissent voter pour ce qui les concernent eux. C'est à dire qu'un français vivant à l'étranger, étant payé à l'étranger, payant des impôts à l'étranger ne participe à la vie de son pays, pourquoi pourrait il influer dans sa politique ? A contrario un étranger qui vit en France, travaille et paye des impôts en France a toute légitimité pour influer sur la politique de la France.
Ce n'est que de la logique simple.

The, le 10/05/2012 - 15:14

Sinon en quoi le fait de vivre dans un autre pays fait que tu n'es pas concerner par ce qui se passe dans ton pays d'origine, tu n'es pas non plus un réfugié. Et des décisions prise dans ton pays peuvent avoir un impact important sur ta capacité a vivre la ou tu te trouves.


Tu peux me dire en quoi les décisions prises par un gouvernement français (hors politique extérieure) impactent un français vivant à l'étranger et bossant pour une société étrangère ? Je te répond : aucunement.

Mais oui, tu as raison, et les français qui s'installent à l'étranger tu devrais aussi les déchoir de leur nationalité, puisqu'il ne payent pas d'impôts en France et que selon toi ils ne sont plus du tout concernés par la France.
Après je te propose de ne pas t'arrêter en si bon chemin, il faudrait aussi fermer tous les écoles française à l'étranger, non mais c'est vrai pour tous ces gens qui ne payent pas leur impôts en France. Et puis après il y a pire, les frontaliers qui eux vivent en France mais travaillent et payent leurs impôts à l'étranger.
On croit rêver, tu as du vivre souvent hors de France pour penser une chose pareil. Si tu es français, tu as le droit de voter pour les élections nationales françaises, quel est le rapport avec un liens avec ton lieu d'habitation ou le lieu ou tu payes tes impôts ?
Tu veux un exemple sur l'impact que peut avoir une décision intérieur à l'étranger, prends l'exemple de l'histoire de la loi sur la négation du génocide arméniens. Il n'y a aucun impact pour les français de Turquie ?
Inscrit le 09/07/2008
1100 messages publiés
WickedFaith, le 10/05/2012 - 10:53
La procuration peut aussi être établie pour une durée déterminée. Le mandant doit attester sur l'honneur qu'il est de façon durable dans l'impossibilité de se rendre à son bureau de vote. La durée maximum dépend du lieu de résidence du mandant.Tableau 1 relatif à la fiche F1604
Lieu de résidence
Durée maximum de la procuration
Si le mandant réside en France
1 an
Si le mandant réside à l'étranger
3 ans


Lorsque j'ai été voté au premier tour y'avait deux personnes dans la file derrière qui discutaient.
À priori monsieur, accompagné de sa nièce/petite fille/j'sais pas quoi avait une procuration de sa femme. À la question "Tu vas voter pour bayrou comme elle veut mami ?" monsieur a expliqué que même pas en rêve.

J'suis pas dans la tête de ce monsieur, j'ai pas spécialement cherché à écouter sa conversation mais je serai pas étonné qu'il en ait juste rien eu à foutre des intentions de vote de la personne dont il avait la procuration.


Alors autant je ne suis pas fan du vote par internet (ou du vote électronique en général) autant faire passer la procuration pour un système fiable c'est une grosse connerie.



tass_, le 10/05/2012 - 15:36
Clairement le mec qui part 5 ans à partir de maintenant ne sera pas affecté par la politique de ce quinquennat. Pourquoi devrait il en décider ? Pour celui qui ne part que 2 ans j'ai dit qu'il avait plus de raisons de voter vu qu'il risque d'être impacté par la politique du pays à son retour.

T'as commencé à t'intéresser à la politique quand ?
C'est pas vraiment important après tout. Je tiens à saluer ton expertise, grace à toi je viens d'apprendre que les décisions prises par un gouvernements sont toutes annulées à la fin du quinquénnat.
Du coup on aurait pas du repasser au 35h dès 2007 ? Et mardi on en revient à la retraite à 60 ans ?
[message édité par Elric le 11/05/2012 à 08:08 ]
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
The, le 10/05/2012 - 21:32

Mais oui, tu as raison, et les français qui s'installent à l'étranger tu devrais aussi les déchoir de leur nationalité, puisqu'il ne payent pas d'impôts en France et que selon toi ils ne sont plus du tout concernés par la France.

Où ai je dis cela ? J'ai juste posé des axes de réflexion, faut arrêter.
The, le 10/05/2012 - 21:32

Après je te propose de ne pas t'arrêter en si bon chemin, il faudrait aussi fermer tous les écoles française à l'étranger, non mais c'est vrai pour tous ces gens qui ne payent pas leur impôts en France.

Bip erreur, dans les écoles françaises il y a souvent 90% d'élèves de la nationalité du pays, et les budgets ne sont pas donné par la France (mon lycée à Valencia était financé par une association d'expats).
The, le 10/05/2012 - 21:32

Et puis après il y a pire, les frontaliers qui eux vivent en France mais travaillent et payent leurs impôts à l'étranger.

Ils y vivent non ? Donc ils sont concernés, mon propos sur les impôts étaient réservés aux gens ne vivant pas sur le territoire.
The, le 10/05/2012 - 21:32

On croit rêver, tu as du vivre souvent hors de France pour penser une chose pareil.

8 ans en Espagne.
The, le 10/05/2012 - 21:32

Si tu es français, tu as le droit de voter pour les élections nationales françaises, quel est le rapport avec un liens avec ton lieu d'habitation ou le lieu ou tu payes tes impôts ?

Parce que tu votes pour quelque chose qui ne t'impacte pas. Est ce juste ? Ce n'est qu'une réflexion.
The, le 10/05/2012 - 21:32

Tu veux un exemple sur l'impact que peut avoir une décision intérieur à l'étranger, prends l'exemple de l'histoire de la loi sur la négation du génocide arméniens. Il n'y a aucun impact pour les français de Turquie ?

Je sais pas, j'ai rien entendu en tout cas. Et toi ? T'as des infos sur des lynchages de français en Turquie ?
Elric, le 11/05/2012 - 08:02
J'suis pas dans la tête de ce monsieur, j'ai pas spécialement cherché à écouter sa conversation mais je serai pas étonné qu'il en ait juste rien eu à foutre des intentions de vote de la personne dont il avait la procuration.


Alors autant je ne suis pas fan du vote par internet (ou du vote électronique en général) autant faire passer la procuration pour un système fiable c'est une grosse connerie.

Pour juger la fiabilité, il faut comprendre de quoi on parle...
La dérogation, c'est donner la permission à quelqu'un de voter à ta place, pas de voter comme tu l'entends. C'est donc fiable.


Si tu veux en plus choisir pour qui tu vote, c'est un autre système qu'il faut employer...
Mais c'est absurde de dire que ce n'est pas fiable alors que ça fait précisément ce pour quoi c'est conçu !
Inscrit le 14/05/2012
1 messages publiés
Un article qui vient apporter de nombreux compléments : http://www.bastamag....rticle2386.html

Législatives : de graves menaces de fraudes planent sur le vote par Internet

Pour la première fois en France, le vote par Internet sera expérimenté lors des prochaines législatives. Un million d'électeurs français " de l'étranger " sont concernés. Plusieurs failles de sécurité ont déjà été pointées. L'intégrité et la confidentialité du vote ne sont pas garanties, comme l'attestent les informaticiens interrogés par Basta !. Surtout, l'ensemble du processus électoral est laissé entre les mains d'entreprises privées qui cultivent opacité et conflits d'intérêts. Le vote par Internet, ou comment déposséder le citoyen de son droit démocratique. Enquête.
Inscrit le 29/05/2012
1 messages publiés
Impossible de voter pour les legislatives Fr par internet.
d abord le systeme ne fonctionne pas avec la derniere version de Java, ensuite le MAE m envoie un lien pour telecharger la version adequate de Java. Apres 3 essais, il s avere que ce lien ne fonctionne pas. j`appelle pleine d espoir la HOTLINE, le type admet que le lien ne fonctionne pas et qu `ils s en sont rendus compte hier soir (la veille de la date limite). il promet de m envoyer un nouveau lien, dans les 5mn. j`attends depuis une demi heure, rien n arrive. je rappelle la hotline en France et la plus personne ne repond... BRAVO le MAE ! superbe idee de voter par internet mais tres francais de tout foirer au dernier moment.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Mai 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10