La députée Muriel Marland-Militello (UMP) estime que la manifestation des Anonymous organisée le 28 janvier dernier était illégale, et souhaite que soient appliquées les amendes prévues contre les individus qui dissimulent leur visage en public.

Le 28 janvier dernier, les Anonymous avaient appelé à manifester dans 36 villes de France pour exprimer leur opposition à la fermeture de MegaUpload, et plus largement aux lois qui freinent la liberté d’expression sur Internet, en particulier l’accord ACTA en cours de ratification. « ACTA, SOPA et PIPA, MegaUpload, les atteintes à nos libertés se multiplient au profit des majors et de leurs actionnaires alors que le cinéma, la vente de musique numérique, de films sur différents supports ne se sont jamais aussi bien portés« , expliquait la vidéo de mobilisation :

L’appel a réuni quelques centaines d’internautes à Paris, avec un défilé entre Bastille et République, et seulement quelques dizaines de manifestants dans les villes de province. Evidemment, comme le veut la nature du mouvement, la plupart des manifestants portaient le fameux masque de Guy Fawkes, repris comme symbole par les Anonymous (dont certains refusent qu’il en soit fait une exploitation commerciale) :

Mais ce défilé n’a pas été du goût de Muriel Marland-Militello, l’incontournable députée UMP qui a attribué la fermeture de MegaUpload au volontarisme de Nicolas Sarkozy. L’élue des Alpes-Maritimes, qui malheureusement pour ses fans ne se représentera pas aux prochaines élections législatives, avait déposé une proposition de loi l’an dernier pour punir les internautes qui se prêtent à des attaques DDOS ou autres piratages de sites internet, en visant implicitement le mouvement des Anonymous. C’est donc avec une certaine amertume qu’elle a vu le défilé des Anonymous à Paris, et qu’elle demande désormais que ceux qui portaient le masque de Guy Fawkes soient sanctionnés d’une amende.

« Je dénonce l’illégalité du défilé samedi dernier des personnes se revendiquant de la mouvance  » Anonymous « . Cette manifestation contrevient à la loi de la loi du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public« , écrit la députée UMP sur son blog. « La République se vit à visage découvert. C’est la raison pour laquelle la représentation nationale a réaffirmé solennellement par cette loi votée en 2010, sous l’impulsion de notre Président de la République Nicolas Sarkozy, les valeurs de la République et les exigences du vivre ensemble« .

« La dissimulation du visage dans l’espace public est punie de l’amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe (d’un montant maximal de 150 €). Un stage de citoyenneté peut également être prononcé par la justice notamment pour rappeler aux personnes concernées les valeurs républicaines qui sont le socle de notre société« .

Si les Anonymous étaient sanctionnés comme le veut Muriel Marland-Militello, la France serait le seul pays au monde à partager avec les dictatures l’interdiction pour les Anonymous de manifester pacifiquement. C’est une tautologie de rappeler que le principe-même des Anonymous est de rester anonymes, donc à visage couvert. C’est d’autant plus nécessaire que la France travaille à un fichier de reconnaissance faciale, qui permettra notamment d’identifier les manifestants.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos