L'absence de Free Mobile pour les fêtes de fin d'année a été remarquée. Mais les opérateurs, eux, sont ravis de voir que le quatrième entrant n'a pas pu lancer ses offres pour Noël. Cela leur a permis de sauver l'année 2011, dans la mesure où une part conséquente de leur chiffre d'affaires est réalisée durant cette période.

Pour de nombreux commerçants, les fêtes de fin d’année sont une période cruciale. C’est à ce moment-là qu’une partie importante du chiffre d’affaires de l’année se réalise. C’est également un moment décisif pour les opérateurs, puisque Noël est souvent l’occasion de renouveler un forfait et / ou changer de téléphone mobile. Et cette année encore, les iPhone ont fait bonne figure.

D’après les premiers chiffres fournis par Orange aux Échos, il s’est écoulé pas moins de 150 000 iPhone 4S au cours du mois de décembre 2011, dont 25 000 lors du week-end précédent Noël. C’est un score particulièrement élevé, puisque plus de la moitié des ventes d’iPhone de l’opérateur a eu lieu au cours de cette période. Sur l’année, Orange en a écoulé 280 000 exemplaires.

Le volume des ventes d’iPhone en 2011 est toutefois en léger retrait par rapport à 2010. En effet, Orange avait vendu l’an passé pas moins de 200 000 appareils, ce qui représentait alors 77 % des téléphones vendus avec un de ses forfaits. Deux facteurs peuvent expliquer cette moins bonne performance. La première est liée à la concurrence d’Android et la seconde porte sur les choix d’Apple.

Les téléphones propulsés sous Android ont en effet connu une forte progression cette année, grâce notamment à la stratégie de Google de proposer un O.S. gratuit et de qualité à tous les constructeurs qui le souhaitent. Ainsi, les consommateurs ont la possibilité de choisir la marque et l’aspect de leur téléphone indépendamment de l’O.S., puisqu’ils savent que dans la plupart des cas ils se retrouveront avec Android.

La moins bonne performance de l’iPhone 4S s’explique aussi, sans doute, par sa grande ressemblance avec l’iPhone 4. Alors que ce dernier était objectivement assez différent de l’iPhone 3GS (l’iPhone 4 a une allure plus plate et carrée, tandis que l’iPhone 4S est pratiquement identique à l’iPhone 4). Cette absence d’innovation au niveau du look a sans doute été un facteur de déception chez certains clients.

Une chose est sûre, Orange, SFR et Bouygues Télécom ont sans doute été ravis – et soulagés – de constater que Free n’était pas prêt pour Noël 2011. Il est clair que si le quatrième entrant avait pu se lancer suffisamment en avance, de nombreux clients mobiles auraient profité des fêtes de fin d’année pour migrer. Les scores enregistrés par les trois opérateurs auraient été bien différents.

C’est d’ailleurs ce qu’a confié Orange aux Échos, puisque cela leur a permis de « sauver 2011« . Rappelons que les opérateurs font en effet jusqu’à un tiers de leur chiffre d’affaires au cours de cette période. Reste que cette situation ne se reproduira plus dans ces proprotions l’an prochain, puisque Free doit arriver au cours du mois de janvier 2012.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés