Le japonais Rakuten rachète le fabricant de liseuses Kobo, qui équipe notamment la Fnac. Le géant de la vente en ligne continue ainsi d'étendre son empire et dispose d'un sérieux rival contre le Kindle d'Amazon.

Le géant japonais Rakuten continue d’étendre son empire. Après avoir racheté le français Price Minister, l’américain Buy.com et l’anglais Play.com, le géant de la vente en ligne rachète les liseuses de la marque Kobo, l’un des concurrents du Kindle d’Amazon.

Le Japonais acquiert ainsi les trois modèles du fabricant canadien. Le Kobo Wifi, équipé d’un écran 6 pouces à techologie E Ink et d’une connexion à la boutique de livres numériques de la marque qui propose plus de 5 millions de titres, le Kobo Touch, similaire au premier mais disposant en plus d’un écran tactile, et le Kobo Vox.

Ce dernier est le modèle qui se rapproche le plus du Kindle Fire d’Amazon, dont le succès se confirme tous les jours. Vendue également à 199 dollars (environ 150 euros), cette liseuse met l’accent sur la « lecture sociale » et permet de partager sa progression dans ses lectures avec ses amis via un système appelé Kobo Pulse. Les lecteurs les plus friands de chiffres auront même accès à un tableau de statistiques très précises sur leurs habitudes de lecture.

En France, la Fnac vend le « Kobo by Fnac » depuis quelques jours, basé sur le Kobo Touch. Elle espère ainsi faire oublier l’échec de son Fnacbook qui n’a pas réussi à s’imposer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés