Les premiers pas du Fnacbook sont hésitants. Commercialisée depuis l'automne dernier, la liseuse électronique peine à séduire les clients de la Fnac. Malgré un pic en décembre, les ventes du Fnacbook restent anecdotiques. Seuls 14 000 appareils ont été écoulés depuis son arrivée sur le marché.

Mise à jour – La Fnac va-t-elle adopter une nouvelle stratégie dans le livre électronique ? Interrogée par l’AFP, une porte-parole de l’enseigne de distribution de biens culturels et technologiques a déclaré que le groupe allait faire une annonce dans les prochains jours.

La chaîne de magasins explique que cette annonce portera sur une « nouvelle solution de lecture numérique » qui ne sera pas une nouvelle version du Fnacbook mais une initiative « en totale rupture » avec la liseuse électronique.

Sujet du 05 mai – C’est évidemment une déception pour la Fnac. Dévoilé en octobre dernier, le Fnacbook devait être le fer de lance du distributeur dans le secteur du livre électronique. Les ventes n’ont malheureusement pas suivi, malgré un léger pic enregistré lors de la période de Noël. Selon les informations collectées par E-Bouquin, le Fnacbook s’est écoulé à seulement 14 000 exemplaires depuis la mi-novembre.

L’appareil propose pourtant des caractéristiques honorables. Doté d’un écran tactile monochrome de 6 pouces, le Fnacbook supporte plusieurs formats multimédias et intègre une connectivité WiFi et un accès 3G. Une mémoire interne de 2 Go peut être étendue grâce à une carte mémoire microSD de 16 Go au maximum. De base, le Fnacbook peut accueillir 2 000 ouvrages numérisés.

L’échec du Fnacbook devrait conduire la Fnac à revoir sa copie pour la prochaine version de sa liseuse électronique. La directrice du livre à la Fnac, Marie-Pierre Sangouard, n’a pas écarté la possibilité d’intégrer la plate-forme mobile Android pour le Fnacbook 2. Cela étendrait les possibilités d’usage de cet appareil, au lieu de la cantonner au livre électronique.

Si la Fnac n’a peut-être pas assez promu le Fnacbook dans ses boutiques, l’enseigne se consolera en repensant aux chiffres fournis par l’institut GfK pour l’année 2010. L’étude a montré que seuls 13 % des Français ont déjà téléchargé un livre électronique sur Internet. L’usage du livre électronique est encore minoritaire en France, mais les tendances sont favorables pour les prochaines années.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés