Le gouvernement a lancé en partenariat avec l'association e-Enfance un numéro vert et un site web à destination des parents. Objectif ? Les aider à mieux appréhender Internet et les outils modernes (téléphones, tablettes...) pour encadrer avec plus d'efficacité leurs enfants et les éduquer pour qu'ils aient un comportement sûr et responsable sur la toile.

Pour qu’un enfant ait une utilisation sûre et responsable de l’Internet, l’une des meilleures façons est d’avoir des parents capables de lui expliquer comment éviter certains pièges en ligne et suffisamment pédagogues pour poser certaines limites. Or, il arrive bien souvent que les enfants d’aujourd’hui, surnommés les « natifs du numérique« , se montrent plus dégourdis que leurs parents, qui sont parfois dépassés par le déferlement technologique.

Face à des parents désemparés, le gouvernement a annoncé mercredi le lancement d’un numéro national gratuit (0800 200 000, disponible de 9h à 19h en semaine) et d’un site web (Info Famille Net Ecoute) pour les assister. « Mieux informer les parents des dangers liés à Internet et aux jeux vidéo, c’est leur permettre d’exercer pleinement leur mission éducative, il y a là un véritable enjeu de protection de l’enfance » a expliqué Claude Greff, secrétaire d’État chargée de la Famille.

Anciens et nouveaux dangers

À côté des risques traditionnels, comme l’exposition d’un enfant à des images violentes ou pornographiques, à des mauvaises rencontres et au harcèlement en ligne, le service veut également aider les parents face à des problèmes nouveaux, certes moins graves pour la sécurité de l’enfant, mais qui peuvent rapidement affecter les finances d’une famille. C’est le cas de la vente en ligne ciblant les mineurs.

« Depuis deux-trois ans, les sommes en jeu ont augmenté et atteignent parfois des centaines d’euros. Parfois sans le savoir, ils contractent un abonnement mensuel à un service. En cas de litige, en général les opérateurs téléphoniques et les éditeurs de jeux vidéo se renvoient la balle, pour finalement invoquer la responsabilité des parents » a expliqué à l’AFP Cyril Brosset, journaliste à l’UFC-Que Choisir.

Les techniques pour inciter les enfants à verser de l’argent, le leur ou celui de leur parent, sont sournoises car elles cherchent bien souvent à masquer le coût réel. Jamais un numéro de carte bancaire n’est demandé. Les enfants sont plutôt invités à envoyer des SMS ou à appeler des numéros surtaxés, pour s’offrir une sonnerie ou pour débloquer des performances et astuces d’un jeu vidéo.

Des fiches et des questions / réponses

Le site propose plusieurs fiches pratiques permettant aux parents de reprendre l’initiative face à des enfants très à l’aise avec l’outil informatique. Plusieurs questions / réponses sont également disponibles, afin de trouver les parades adéquates en fonction de l’outil en question (Internet, jeux vidéo, téléphone mobile…), du problème ou du comportement du jeune.

Il faut tout de même noter que si nombre de parents sont encore du mauvais côté de la fracture générationnelle en matière de technologie et de numérique, une part croissante s’intéresse aux activités en ligne de leur progéniture. Avec une attention redoublée. C’est ce qui est ressorti d’une enquête conduite aux Etats-Unis à la fin de l’année 2010.

Et de votre côté, comment éduquez-vous vos enfants à Internet, aux téléphones mobiles et aux ordinateurs ? Certains sujets sont-ils plus faciles à aborder que d’autres ? Vos enfants acceptent-ils vos recommandations ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés