Mark Zuckerberg et les dirigeants de Google sont plus soucieux de la vie privée qu'on ne le croit. En tout cas, en ce qui concerne la leur. C'est en tout cas ce qu'a constaté The Inquirer aujourd'hui au niveau des profils Google+ de quelques personnalités du net.

C’est une curieuse découverte faite par le site The Inquirer. Alors qu’il était très populaire sur Google+, avec plus de 134 300 abonnés à son profil, Mark Zuckerberg semble avoir mis un terme à son expérience de la plate-forme sociale. Le fondateur de Facebook a en effet non seulement disparu du classement mis en place par Social Statistics, où il était arrivé premier, mais il a également perdu tous ses contacts.

Le graphique du profil de Mark Zuckerberg, affiché sur Social Statistics, montre ainsi une chute brutale entre hier et aujourd’hui. Un phénomène qui se retrouve chez d’autres personnalités du net. C’est le cas des fondateurs de Google, Larry Page et Sergueï Brin, respectivement suivis par 73 300 et 56 000 abonnés. La semaine dernière, ils étaient classés 2ème et 4ème dans la liste établie par Social Statistics.

Même chose pour deux autres employés de Google : Marissa Mayer et Vic Gundotra. Tous ont manifestement changé les réglages de leur profil ces dernières heures. Afin de renforcer leur vie privée sur Internet ? Difficile à dire. Mais The Inquirer note qu’il est « intéressant que Mark Zuckerberg, lui qui est si heureux de recueillir et partager les données de tous les membres sur Facebook », se montre tout à coup si précautionneux« .

Rappelons que Google et Facebook ont souvent été pointés du doigt dans leur façon de protéger la vie privée des internautes. À plusieurs reprises, la Commission nationale de l’informatique et des libertés est intervenue sur ce sujet. Elle a également publié un guide expliquant comment effacer ses traces en ligne ou invité les internautes à utiliser certains services, comme la géolocalisation sur Facebook, avec prudence.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés