Puisque la RATP défend ses droits de propriété intellectuelle sur le dessin officiel du plan du métro, et refuse qu'il soit utilisé dans des applications réalisées par des tiers, le développeur de CheckMyMetro annonce le lancement prochain de CheckMyMap, un concours de réalisation de cartes alternatives.

Mise à jour – Trois mois après l’apparition de l’initiative CheckMyMetro, le fondateur du projet a annoncé officiellement ce jeudi l’ouverture du concours. « J’ai le plaisir de vous annoncer que nous lançons officiellement le concours Checkmymap » a-t-il expliqué à Zataz, qui rapporte l’information.

La page d’accueil présente trois rubriques (l’accueil pour s’inscrire, le but du concours et les créations proposées par les participants). « Nous lançons ainsi ce concours pour faire avancer le débat de l’Open Data (ouverture des données publiques) en France » a-t-il ajouté.

Sujet du 05 juillet – Le mois dernier, nous rapportions la demande faite par la RATP auprès d’Apple de retirer de son App Store une application dédiée aux utilisateurs du métro parisien. En plus de ses fonctions de réseau social, CheckMyMetro permettait notamment aux usagers de consulter le plan des lignes de transport et les horaires du métro. En réaction, Apple a eu l’initiative heureuse de demander d’abord au développeur de tenter de régler l’affaire à l’amiable, ce qui a aboutit à… la suppression des deux fonctionnalités dont la RATP souhaite conserver son monopole. CheckMyMetro est toujours disponible sur l’App Store, mais amputé.

La régie des transports parisiens rappelle en effet à l’éditeur de l’application qu’elle détient les droits d’auteur sur le dessin de la ligne de métro, et que les horaires sont compilés dans une base de données qui est elle-même protégée par le code de la propriété intellectuelle. Ce qui lui permet de revendiquer l’exclusivité sur l’App Store pour ces deux fonctionnalités, essentielles au développement de ses propres activités numériques.

Mais en réaction, le fondateur de CheckMyMetro Benjamin Suchar a lancé avec l’agence Creads un concours baptisé CheckMyMap, qui vise à redessiner la carte de métro via un dessin qui ne soit plus celui protégé par la RATP. « Les candidats auront deux mois pour proposer leur carte du métro et peuvent dès à présent se préinscrire sur le site. A l’issue de ce concours, un Jury composé de personnalités du monde artistique, politique et entrepreneurial se réunira pour désigner un vainqueur« , explique-t-il. L’art de rebondir.

Attention toutefois, le concours n’étant pas encore officiellement lancé, aucun règlement n’est encore en ligne. Il sera essentiel de le lire pour vérifier que les cartes soumises seront bien placées sous une licence libre (comme celle déjà présente sur Wikipédia), pour éviter les mêmes dérives que celle de la RATP, qui a oublié que son métier n’était pas de protéger des dessins et des horaires, mais de transporter des citadins d’un point à l’autre de la ville.

Le ministre Eric Besson a d’ailleurs confié à Etalab, qui travaille sur le futur portail Open Data de l’Etat, le soin d’étudier la question de l’ouverture des données des établissements publics à caractère industriel et commercial, tels que la RATP, qui ne sont pas soumis aux lois sur l’accès aux documents publics.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés