Wikileaks a publié une vidéo dans laquelle elle critique MasterCard, en parodiant l'une de ses publicités. À cette occasion, Julian Assange, actuellement en résidence surveillée, s'est prêté au jeu.

Julian Assange a beau être assigné à résidence et être contraint de porter un bracelet électronique, il n’a pas pour autant perdu sa liberté d’expression. Le porte-parole de Wikileaks a ainsi participé à un clip destiné à inciter les internautes à poursuivre leurs dons afin que le site web survive et puisse continuer à publier des documents sensibles que des lanceurs d’alerte, comme Bradley Manning, lui envoient.

Face aux tentatives d’assécher les finances du site, Julian Assange et l’équipe animant Wikileaks ont décidé de tourner en dérision l’une des publicités les plus célèbres de MasterCard. Énumérant la longue liste des dépenses qui s’imposent au site web et à son porte-parole, la vidéo se termine en relativisant le montant de ces sommes par rapport aux changements qu’a entrainé Wikileaks.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés