Publié par Julien L., le Jeudi 09 Juin 2011

Un chasseur de pirates sans scrupules se retrouve en faillite personnelle

L'ancien avocat du cabinet britannique ACS:Law, Andrew Crossley, a été déclaré en faillite personnelle. Il s'était rendu célèbre l'an dernier en menaçant les internautes suspectés de télécharger des oeuvres protégées par le droit d'auteur. Les lettres d'avertissement invitaient les internautes à payer quelques centaines de livres sterling dans le cadre d'un règlement à l'amiable, afin d'éviter un vrai procès.

C'est une situation que n'avait certainement pas dû imaginer Andrew Crossley lorsqu'il s'est lancé dans le business de la chasse aux pirates. L'avocat du cabinet britannique ACS:Law a été déclaré en faillite personnelle en mai dernier par la justice britannique, rapporte PC Pro. Andrew Crossley s'était rendu célèbre l'an dernier en s'attaquant aux internautes suspectés de piratage, afin de les forcer à payer une certaine somme pour éviter un vrai procès.

C'est l'association de consommateurs Which? qui a fait émerger cette affaire début 2010, après avoir reçu le témoignage de 150 internautes britanniques. Ces derniers ont indiqué que la firme britannique les avait accusé de télécharger illégalement des contenus protégés par le droit d'auteur. Ils ont ensuite été invités à payer plusieurs centaines de livres sterling dans le cadre d'un "règlement à l'amiable".

La stratégie de chantage menée par ACS:Law a visiblement été très rentable, puisque le cabinet d'avocats britannique aurait récolté près d'un million de livres sterling en moins d'un an d'activité. Rien d'étonnant : par peur de s'engager dans une longue et coûteuse procédure judiciaire, notamment pour assurer leur défense en justice, beaucoup ont préféré traiter avec Andrew Crossley.

Finalement, les activités d'ACS:Law ont été stoppées net. L'Autorité de régulation des avocats britanniques a déféré Andrew Crossley devant le tribunal disciplinaire, tandis que des hackers ont ciblé le site web de la firme. La dimension financière de cette activité est alors apparue au grand jour, montrant que près d'un internaute contacté sur trois paie la somme demandée.

L'attaque informatique a permis aux hackers de trouver une sauvegarde du site contenant des identifiants et des mots de passe permettant d'accéder aux données sensibles de la firme, incluant les e-mails. L'accès aux courriers a montré un certain acharnement à obtenir le paiement des internautes, même lorsque ces derniers sont peu solvables. Des facilités de paiement de quelques dizaines d'euros par mois ont été proposées, qu'importe si les infractions sont contestées ou si les preuves sont fragiles. Plus de 11 000 lettres ont été envoyées.

Andrew Crossley ne peut plus exercer à l'heure actuelle, dans la mesure où il est toujours sous le coup d'une enquête de l'Autorité de régulation des avocats britanniques. Il doit également faire face à une enquête menée par la CNIL britannique (Information Commissioner's Office, ICO), avec une amende de 800 livres sterling (environ 900 euros) pour violation de données personnelles.

L'ICO avait initialement prévu une amende de 200 000 livres (environ 224 800 euros), mais la nouvelle situation financière d'Andrew Crossley a été prise en compte.

Publié par Julien L., le 9 Juin 2011 à 12h23
 
30
Commentaires à propos de «Un chasseur de pirates sans scrupules se retrouve en faillite personnelle»
Inscrit le 09/06/2011
5 messages publiés
qui sème le vent récolte la tempête
Inscrit le 19/10/2009
6455 messages publiés
Ben tiens... SA situation personnelle est prise en compte, pas celle de ceux qu'il a extorqués...
Inscrit le 26/08/2010
139 messages publiés
Tout est bien qui finit bien.
Inscrit le 30/03/2010
1035 messages publiés
Il est en faillite personnelle ... en gros tout est au nom de sa compagne, comme n'importe quel entrepreneur français, et ca lui permet d'effacer ses dettes et ses futures amendes. Ainsi il n'a officiellement "rien". Je serai curieux de connaitre la situation financière de sa compagne, officielle ou officieuse. On parie que ses possessions sont disproportionnées par rapport à son métier, si elle en a un ?

Faut pas prendre les gens pour des idiots, j'ai jamais vu un avocat se retrouver acculé comme ca.
Inscrit le 22/09/2005
2045 messages publiés
Y a une..... justice ?
Inscrit le 22/09/2005
2045 messages publiés
croustibat, le 09/06/2011 - 12:32
Il est en faillite personnelle ... en gros tout est au nom de sa compagne, comme n'importe quel entrepreneur français, et ca lui permet d'effacer ses dettes et ses futures amendes. Ainsi il n'a officiellement "rien". Je serai curieux de connaitre la situation financière de sa compagne, officielle ou officieuse. On parie que ses possessions sont disproportionnées par rapport à son métier, si elle en a un ?

Faut pas prendre les gens pour des idiots, j'ai jamais vu un avocat se retrouver acculé comme ca.


C'est peut être différent en Angleterre. Enfin, il reste dans les emmerdes quand même.
Inscrit le 06/08/2008
501 messages publiés

Le piratage des mails, via une attaque DDOS


Ouille... ça ça pique les yeux ! Depuis quand une attaque de type DDOS permet elle d'avoir accès à quoi que ce soit !?
Inscrit le 21/03/2009
1776 messages publiés
Hoper, le 09/06/2011 - 12:42

Le piratage des mails, via une attaque DDOS

Ouille... ça ça pique les yeux ! Depuis quand une attaque de type DDOS permet elle d'avoir accès à quoi que ce soit !?

L'attaque DDOS a mis par terre les serveurs, et c'est en les remettant en route que ces serveurs se sont trouvés avec des trous dans leur protection.

Sinon, un article fait à l'époque
http://fr.readwritew...an-vise-acslaw/
[message édité par identifiant le 09/06/2011 à 12:49 ]
Inscrit le 30/03/2010
1035 messages publiés
Charo, le 09/06/2011 - 12:34

C'est peut être différent en Angleterre. Enfin, il reste dans les emmerdes quand même.


Visiblement non. La faillite personnelle, ca veut dire que tu ne peux pas honorer tes dettes et que tes biens seront saisis et vendus pour en payer le maximum. Et qu'ensuite, selon ce qui reste a payer, tu auras une saisie sur salaire si tu travailles.
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Bien fait pour saggle !
[message édité par Goldoark le 09/06/2011 à 14:05 ]
Inscrit le 16/06/2009
9860 messages publiés
Mindo (Rédacteurs Numerama) le 09/06/2011 à 12:56
@Hoper : l'article a été précisé ; le résumé de l'attaque était pour le coup... trop résumé :-).
Inscrit le 28/07/2004
1234 messages publiés
Reste plus qu'à lui enfoncer la tête dans sa propre merde.
thedoublefinger le 09/06/2011 à 13:49
Une news sur Torrentfreak détaille d'avantage la raison pour laquelle ce cher monsieur a vu son amende réduite :
http://torrentfreak....-breach-110510/
Inscrit le 07/12/2003
2993 messages publiés
Bien fait pour sa gueule !
Inscrit le 25/05/2011
558 messages publiés
En espérant que ça en calme plus d'un !
Inscrit le 07/06/2011
10 messages publiés
Bien fait pour sa gueule, alors là ont vas surement pas pleuré pour c'est charognard.
Inscrit le 30/05/2009
79 messages publiés
Et quand il s'agit de quelqu'un qui télécharge illégalement, on prend en compte sa situation financière?
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
happy end , j ai bien aimé l histoire .
Inscrit le 28/07/2009
8 messages publiés
Avez vous remarqué que l'avocat a été inquiété par la justice mais pas le cabinet. Comme le dis l'article, le cabinet a fait plus d'un million de livres de bénéfices grâce à ce chantage. L'avocat n'est pas le seul coupable, le cabinet qui l'employait et qui profitait de l'argent récupéré de cette manière est tout autant coupable, voire plus. Ils étaient au courant, n'ont rien fait et ont du le pousser à continuer donc sont complices par instigation (ont été derrière et ont organisé la man?uvre frauduleuse)!

Le cabinet devrait être sanctionné et condamné à rembourser les sommes perçues par exemple.

Et par rapport à la faillite personnelle, c'est aussi bizarre qu'un avocat soit en faillite personnelle alors que ça gagne plutôt bien sa vie normalement. Il a du mettre une partie de ces biens au nom de sa femme comme ont dit certains. Il faudrait voir pourquoi il était dans cette situation, et pas s'arrêter juste aux conséquences.
Inscrit le 09/08/2009
282 messages publiés
[L'ICO avait initialement prévu une amende de 200 000 livres (environ 224 800 euros), mais la nouvelle situation financière d'Andrew Crossley a été prise en compte.]

Une chance, les pirates n'ont pas cette chance ..........
Inscrit le 25/01/2007
2899 messages publiés
Armas, le 09/06/2011 - 15:20
[L'ICO avait initialement prévu une amende de 200 000 livres (environ 224 800 euros), mais la nouvelle situation financière d'Andrew Crossley a été prise en compte.]

Une chance, les pirates n'ont pas cette chance ..........


aux usa (où en sont les remboursement des contrefacteurs présumés à ce propos?).

en france, les peines sont censées être proportionnelles et jusqu'à maintenant, seules les andouilles naïves ou bornées ont payé "cher".
Inscrit le 12/09/2007
4075 messages publiés
On peut supposer qu'il a fabriqué son insolvabilité.
Inscrit le 25/01/2007
2899 messages publiés
tomy13, le 09/06/2011 - 17:16
On peut supposer qu'il a fabriqué son insolvabilité.


y'a des andouilles chez les avocats aussi... il a peut être été assez con pour se plomber tout seul. et vu que les requins se font pas de pitié entre eux, il a pu tout à fait se faire lâcher par son bureau (surtout après le piratage)et se faire une putain de sale réputation dans le milieu des avocats. et là, il est mort pour retrouver un job...
Inscrit le 13/04/2007
8712 messages publiés
Un chasseur de pirates sans scrupules

Ce n'est pas un pléonasme ?


Inscrit le 30/10/2008
699 messages publiés
Se déclarer en faillite personnelle pour ne pas payer la justice. Il était avocat vous dites?
Inscrit le 06/10/2009
487 messages publiés
Bizarre les majors ne l'aident pas financièrement, c'est beau la solidarité ...Au moins les pirates s'entre aident eux =)
Inscrit le 02/03/2010
1140 messages publiés
Moi j'aurais tenu compte des situations aggravées des plus pauvres des personnes qu'il a pressurées. Et sa prune de 200 000 bloutoks, il l'aurait payée, avec obligation de demander pardon à ses victimes.
Pas de quartier. Le camp adverse ne fait déjà pas de prisonniers, alors...
Inscrit le 05/05/2009
1191 messages publiés
avec une amende de 800 livres sterling (environ 900 euros) pour violation de données personnelles.

L'ICO avait initialement prévu une amende de 200 000 livres (environ 224 800 euros), mais la nouvelle situation financière d'Andrew Crossley a été prise en compte.

Et lui il prenait en compte les situations de ses victimes ??
Qu'on les saigne ces enfoirés, jusqu'à la moëlle !
Inscrit le 03/06/2011
346 messages publiés
goalposthead, le 09/06/2011 - 22:56
Moi j'aurais tenu compte des situations aggravées des plus pauvres des personnes qu'il a pressurées. Et sa prune de 200 000 bloutoks, il l'aurait payée, avec obligation de demander pardon à ses victimes.
Pas de quartier. Le camp adverse ne fait déjà pas de prisonniers, alors...

Il ne faut pas oublier qu'il n'a pas ete condamne pour ca mais pour la negligence en securite ce qui n'est pas la meme chose.

Si j'ai bien tout compris il n'a pas ete juge pour le fond de l'affaire, il n'y a que l'autorite de regulation des avocats qui se penche reellement sur cette partie.
Inscrit le 10/06/2011
1 messages publiés
bien mal acquis ne profite jamais ! bien fait !
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Juin 2011
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10