Yahoo, le plus gros portail internet au monde, ouvre un nouveau service de musique sur abonnement. Outre son prix d'ouverture très compétitif, le service se distingue par la convergence avec la messagerie instantanée maison.

En 2001, Yahoo faisait appel à Terry Semel pour développer son modèle d’affaire. L’ancien responsable de Warner Bros. est arrivé à la tête de la startup avec l’idée d’appliquer au portail internet les recettes stratégiques et commerciales qui ont fait le succès du studio américain. En quatre ans Semel a transformé le portail généraliste Yahoo en un véritable service à chaînes thématiques, et en a fait le numéro un de la publicité au monde.

Fort de ses liens avec l’industrie du divertissement, Yahoo a créé avec Launch le site musical le plus visité, et la société serait en train de travailler sur un moteur de recherche entièrement dédié à la musique. Avec Yahoo Music Unlimited, Semel souhaite monétiser son audience en lançant un service de musique sur abonnement en concurrence directe avec les offres existantes de Napster et de Real Networks.

Lancé aujourd’hui en version Beta, le service propose un accès illimité à plus de 1 million de titres que l’on peut transférer sur un baladeur estampillé « PlaysForSure » et échanger par Yahoo Messenger. C’est donc sans surprise la technologie Janus de Microsoft qui a été choisie, avec une dizaine de baladeurs compatibles. « Malheureusement, les iPods ne sont pas encore compatibles avec le service abonnement de Yahoo ! Music Unlimited« , prévient le portail. Pour les autres, les morceaux restent écoutables sur le baladeur ou l’ordinateur jusqu’à interruption de l’abonnement, dont le prix est pour le moment fixé à 4,99 dollars par mois pour un abonnement à l’année ou 6,99 dollars pour un abonnement mensuel. De leur côté, Napster et Real proposent le même service pour 15 dollars. Un coup dur pour ces cobayes, et particulièrement pour Napster qui a basé toute sa promotion et son avenir sur l’avantage offert par son service « To-Go ».

Le public choisira-t-il ?

Le public fera le calcul. Pour le prix de sept chansons par mois sur iTunes, les abonnés de Yahoo ont un accès immédiat illimité à tout le catalogue de la plateforme, mais limité à la durée de l’abonnement. Apple de son côté ne possède pas la technologie permettant de proposer un service similaire sur son Music Store, mais les clients d’iTunes gardent à vie la jouissance des morceaux qu’ils achètent à l’unité.

D’un côté nous avons donc le prix de l’abondance, et de l’autre le prix de la persistance.

Des deux côtés à la fois : le Peer-to-Peer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés