L'éducation nationale disposera en septembre prochain d'un portail dédié à l'Internet responsable. Cet espace sera articulé autour de trois axes, dont l'un concernera l'éducation aux droits et devoirs liés aux usages des technologies de l'information et de la communication. Dans ce cadre, les élèves seront sensibilisés aux lois Hadopi et DADVSI.

Les élèves seront bientôt mieux formés à l’univers numérique grâce à un portail « Internet responsable ». C’est ce qu’a annoncé le ministère de l’éducation nationale dans une réponse adressée au député UMP Pierre Morel-A-L’Huissier. Le parlementaire de la majorité présidentielle s’interrogeait sur les risques liés aux réseaux sociaux, espaces « très attractifs mais qui s’avèrent parfois dangereux au regard des informations divulguées« .

En partenariat avec le Centre national de la documentation pédagogique (CNDP), Luc Chatel « lancera un portail ‘Internet Responsable’ organisé selon trois grands axes thématiques : usage de l’Internet dans le cadre pédagogique et protection des mineurs ; éducation à la protection des données personnelles et de la vie privée ; éducation aux droits et devoirs liés aux usages des technologies de l’information et de la communication« .

La création d’un portail visant à enseigner les droits et les devoirs dans le monde numérique est une idée ancienne au sein du gouvernement. L’an dernier, le ministère avait déjà plaidé pour la création d’un portail destiné aux jeunes portant sur « l’éducation aux droits et devoirs liés aux usages des TIC« , et en particulier sur « le respect des droits des créateurs » à travers les lois DADVSI et Hadopi.

« Donner toutes les cartes au futur citoyen pour s’intégrer dans la société du numérique et de l’information est une mission essentielle de l’éducation : la multiplication des échanges et des sources d’information implique une éducation à l’usage responsable de l’Internet et des technologies de l’information et de la communication » expliquait alors le dossier de presse.

À en croire le ministère de l’éducation nationale, la portail devrait être disponible à la rentrée prochaine. En effet, le brevet informatique et Internet (B2i) doit accorder dès septembre « plus d’importance à l’apprentissage de l’usage responsable de l’Internet« . On se souvient d’ailleurs que le rapporteur des lois DADVSI et Hadopi au Sénat, Michel Thiollière, avait proposé un amendement visant à contrôler la connaissance de la Hadopi.

L’arrivée dans quelques mois de ce portail devrait répondre aux attentes de la députée UMP Muriel Marland-Militello. Celle-ci avait demandé le ministère de l’éducation nationale de sensibiliser les élèves à l’action de la Hadopi. Cet enseignement fait « partie intégrante de la dimension pédagogique et citoyenne des lois Hadopi« , en contribuant « à l’avènement de l »Internet civilisé que les citoyens appellent de leurs vœux« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés