Alors que News Corp cherche à revendre MySpace, l'agence de presse Reuters a évoqué une société chinoise comme éventuel futur acquéreur du réseau social américain. L'entreprise Tencent cherche en effet à développer ses activités à l'international. L'achat d'un site communautaire comme MySpace serait une opportunité en or, même si le service est en perte de vitesse depuis plusieurs années.

Après avoir longtemps dominé le web social aux États-Unis, MySpace va-t-il être prochainement racheté par une société chinoise ? Selon l’agence de presse Reuters, l’entreprise Tencent figure dans la liste des acquéreurs potentiels intéressés par le réseau social américain. En effet, Tencent souhaite s’étendre à l’international en prenant le contrôle de services étrangers.

Concepteur du portail web QQ, Tencent propose également un logiciel de messagerie instantanée très populaire en Chine. Selon les données fournies par la société, plus de 636 millions de comptes actifs ont été ouverts. À titre de comparaison, le nombre de profils ouvert sur Facebook est estimé à 600 millions.

La décision de se débarrasser de MySpace a été prise en début d’année. Acheté en 2005 par News Corp pour 580 millions de dollars, MySpace s’est vite transformé en poids mort. Le site communautaire n’a pas réussi à faire jeu égal avec Facebook. Résultat, les utilisateurs ont progressivement migré vers le nouveau réseau social, entraînant une chute des recettes publicitaires.

Pour ne pas sombrer, MySpace avait réorienté en catastrophe sa stratégie en mettant l’accent sur le divertissement et les contenus. Sans succès. L’audience de MySpace n’a pas véritablement redressé la pente face à un Facebook toujours plus conquérant. Reste désormais à savoir si le futur acquéreur de MySpace saura le rentabiliser. Car il ne suffira pas de mettre la main sur MySpace pour en faire un service attractif.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés