Publié par Julien L., le Mardi 22 Février 2011

Pour lutter contre l'absentéisme scolaire, la Californie géolocalise les élèves

Dans le cadre d'un programme expérimental, des lycées californiens s'essaient à la lutte contre l'absentéisme scolaire en géolocalisant les élèves en difficulté. Les élèves doivent se signaler à plusieurs reprises dans la journée. Le programme serait assez efficace, avec des taux d'assiduité à la hausse. Mais au prix d'un léger rétrécissement des libertés individuelles.

Comment lutter efficacement contre l'absentéisme scolaire ? Si en France, l'idée en vogue de la majorité présidentielle est la suspension des allocations familiales au bout d'un certain nombre d'heures manquées consécutives et non justifiées, une autre piste est actuellement explorée aux États-Unis : la géolocalisation des élèves pour les forcer à retourner en cours.

En Californie, la ligue des lycées de la ville d'Anaheim (Anaheim Union High School District) a lancé un programme expérimental de six semaines dont l'objectif est de combattre l'école buissonnière. Pour cela, le comté d'Orange utilise la technologie du GPS pour géolocaliser les élèves peu enthousiastes à aller en classe. Au total, 75 jeunes sont concernés par ce programme.

Pas moins de cinq contrôles sont effectués au cours de la journée : lorsque l'élève part de chez lui, lorsqu'il arrive au lycée, lors du déjeuner à midi, à la fin de journée et une dernière fois à 20 heures. À chaque fois, l'élève suivi doit se signaler à travers le petit appareil nomade, qui peut également recevoir des appels téléphoniques. Un coach appelle d'ailleurs les jeunes au moins trois fois dans la semaine pour maintenir un suivi.

Pour l'heure, le programme est volontaire du fait de son caractère expérimental. Selon d'autres expérimentations menées à San Antonio et à Baltimore, le procédé semble avoir un impact positif sur l'assiduité des élèves. La presse locale indique que la fréquentation est remontée de 77 % à 95 % au cours des six semaines de surveillance.

Au-delà de cette période, il a néanmoins été constaté une légère baisse de l'assiduité pour certains jeunes. Chaque appareil coûte entre 300 et 400 dollars. Au total, le programme coûte 18 000 dollars mais le comté d'Orange profite d'un financement de l'État de Californie.

Si le programme a manifestement un impact sur ces jeunes, il en a également un sur les libertés individuelles. La surveillance presque constante du corps éducatif grâce au GPS pose question. En effet, il est forcément regrettable d'en arriver à utiliser un émetteur GPS pour tracer les déplacements des jeunes, jusqu'à des heures assez tardives.

Et surtout, ce programme donne le sentiment d'une défaite du corps éducatif qui ne parvient pas lui-même à les remettre dans le droit chemin.

Publié par Julien L., le 22 Février 2011 à 17h08
 
25
Commentaires à propos de «Pour lutter contre l'absentéisme scolaire, la Californie géolocalise les élèves»
Inscrit le 25/11/2009
1079 messages publiés
" Pour cela, le comté d'Orange utilise la technologie du GPS pour géolocaliser les élèves peu enthousiastes à aller en classe. Au total, 75 jeunes sont concernés par ce programme."

Orange , c'est un signe
Inscrit le 01/06/2010
54 messages publiés
Quand on accepte ca volontairement ,je suppose que les élèves partent déjà sur des bases d'arrêter de sécher les cours.Donc ca prouve pas grand chose...
Quand on sèche ,osef si on est au bowling ,chez sois ou au macdo du coin.
Inscrit le 21/07/2010
679 messages publiés
Maintenant il suffit d'employer la méthode Hadopi:

On te suspecte de télécharger, on te colle un mouchard pour te disculper.
on te suspecte de sécher les cours, on te colle un mouchard pour te disculper.

C'est la même chose.

Si mon lycée me collait un mouchard de ce genre, et quelque chose me dit que ça arrivera bientôt en France, je sais déjà ce que je "leur" répondrai.
Inscrit le 13/04/2010
14 messages publiés
Moi j'aime bien la dernière remarque !
"Et surtout, ce programme donne le sentiment d'une défaite du corps éducatif qui ne parvient pas lui-même à les remettre dans le droit chemin."
Oui, et les parents alors ?
On fait des gosses et c'est à la société de s'en occuper ? C'est un choix de société intéressant, mais que ce soit en France ou aux Etats Unis, la réduction des moyens va plutot dans le sens inverse !
Inscrit le 11/10/2007
815 messages publiés
J'ai une meilleur idée : le collier antifugue comme pour les chiens.
Il faut établir un périmètre et quand l'élève (ou l'employée ou autre ...) sort de ce périmètre : Bam une décharge électrique.
C'est inquiétant comme notre société se rapproche de + en + des romans d'anticipation comme 1984, le meilleur des monde ...
Inscrit le 02/09/2010
34 messages publiés
bebertii, le 22/02/2011 - 17:27
Moi j'aime bien la dernière remarque !
"Et surtout, ce programme donne le sentiment d'une défaite du corps éducatif qui ne parvient pas lui-même à les remettre dans le droit chemin."
Oui, et les parents alors ?
On fait des gosses et c'est à la société de s'en occuper ? C'est un choix de société intéressant, mais que ce soit en France ou aux Etats Unis, la réduction des moyens va plutot dans le sens inverse !

Les parents, ils travaillent plus pour gagner moins. Plus le temps de s'occuper des gosses.
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
ça va obliger
dontbugme, le 22/02/2011 - 17:44
J'ai une meilleur idée : le collier antifugue comme pour les chiens.
Il faut établir un périmètre et quand l'élève (ou l'employée ou autre ...) sort de ce périmètre : Bam une décharge électrique.
C'est inquiétant comme notre société se rapproche de + en + des romans d'anticipation comme 1984, le meilleur des monde ...


tu me rappelles un film où les prisoniers portaient un colier explosif qui se déclenchai si ton binome etait à plus de 300metres , et ton binome tu le connaissais bien sur pas ,
à etudier ,s en inspirer , remplacer l explosif par l encre anti vol des billets , une decharge electrique , y vont trouver je m inquiete pas ,

im font de plus en plus pitié
Inscrit le 08/09/2009
871 messages publiés
Excellent. Je propose d'injecter une puce RFID sous la peau de tous les citoyens américains (c'est déjà le cas dans certaines boîtes) ainsi qu'un émetteur GPS miniaturisé.
Comme ça, ça permettra d'anticiper les crimes, d'arrêter plus facilement les criminels, etc.

Ceci dit, les possesseurs de téléphones portables ont déjà tous un GPS dans leur poche quotidiennement (pas besoin de GPS en fait, le repérage pas triangularisation marche très bien) ... Reste plus qu'à demander à Apple ou Google les données de géolocalisations
Inscrit le 17/02/2011
11 messages publiés
On peut directement appliquer la peine de mort, au bout de deux exemples tout le monde sera dans le droit chemin....
Comment reflechir à l'envers et essayer de corriger le dernier problème de la chaine.
[message édité par hoho! le 22/02/2011 à 18:22 ]
Inscrit le 28/06/2006
2715 messages publiés
"Et surtout, ce programme donne le sentiment d'une défaite du corps éducatif qui ne parvient pas lui-même à les remettre dans le droit chemin."


Où serait la liberté individuelle s'il n'y avait pas d'autre choix possible que de suivre la règle sociale ?

Que des jeunes ne rentrent pas dans le moule c'est bien la preuve de leur liberté d'action. Faut-il regretter cet état de fait, même si cela va à l'encontre de leur intérêt personnel ?
[message édité par Croux le 22/02/2011 à 18:29 ]
Inscrit le 17/03/2008
2616 messages publiés
P.Olisbo, le 22/02/2011 - 18:04
Excellent. Je propose d'injecter une puce RFID sous la peau de tous les citoyens américains (c'est déjà le cas dans certaines boîtes) ainsi qu'un émetteur GPS miniaturisé.
Comme ça, ça permettra d'anticiper les crimes, d'arrêter plus facilement les criminels, etc.

Ceci dit, les possesseurs de téléphones portables ont déjà tous un GPS dans leur poche quotidiennement (pas besoin de GPS en fait, le repérage pas triangularisation marche très bien) ... Reste plus qu'à demander à Apple ou Google les données de géolocalisations


Rahh la la que de non-sens...
Déjà , a moins de te faire greffer un satellite sous le gras du bide, tu n'a pas d'émetteur GPS... Sur terre, on a que des récepteurs (Ou des brouilleurs, relativement facile à faire aussi).
Donc tu dois parler d'un *émetteur GSM*, téléphone mobile quoi.

Bah dans ce cas-là, perso, si j'étais un élève un peu inventif, 1) je masque (avec du papier d'alu par exemple) l'émetteur , et 2) , j'en utilise un (un smartphone par exemple) qui enverra des coordonnées fictives. Sous android, ca dois pas être bien dur a faire une appli qui fait ca.

Je pense que la géolocalisation consentie & sous contrôle de la personne est une application très intéressante. Tant qu'elle ne deviens pas obligatoire, ou n'est pas requise pour accéder a certains services (voir pire - services quasi-nécessaire à la vie en société)
Inscrit le 26/09/2010
95 messages publiés
L'autre jour j'étudiais un texte de la presse britannique, un peu mélancolique de l'éducation un peu hardcore qu'ils avaient il n'y a finalement pas si longtemps. ça donne l'impression d'essayer d'y revenir (le bon ou le mal se discute, n'empêche que les résultats scolaires de la GB semblaient fortement liés), mais avec des méthodes bancales et malsaines (c'est mon avis).
Perso pas convaincu. De toute façon ça reste un aveu flagrant de l'échec du système éducatif et des parents...
Inscrit le 20/02/2009
959 messages publiés
bebertii, le 22/02/2011 - 17:27
Moi j'aime bien la dernière remarque !
"Et surtout, ce programme donne le sentiment d'une défaite du corps éducatif qui ne parvient pas lui-même à les remettre dans le droit chemin."
Oui, et les parents alors ?
On fait des gosses et c'est à la société de s'en occuper ? C'est un choix de société intéressant, mais que ce soit en France ou aux Etats Unis, la réduction des moyens va plutot dans le sens inverse !


Je suis d'accord. Beaucoup de parents font des gosses pour ensuite ne pas faire leur boulot. Après, c'est aussi à l'école de voir ce qu'il y a a faire avec un élève en difficulté, et donc les parents ne font pas leur travail. Et quand à ceux qui me répondront que c'est facile de leur tomber dessus, je répondrais qu'un enfant ne demande rien à la base. Et qu'à défaut de pouvoir s'en sortir tout seul, demander de l'aide, c'est pas un déshonneur.
Inscrit le 07/03/2006
2088 messages publiés
ça ressemble bigrement à une laisse !! ce sont des enfants ou des animaux ?

bon, expérimenter cela sur des enfants "en échec", ça donne bonne conscience à ceux qui ne sont pas concernés. "Tu vois Bobby, tu as fait plus d'effort ce trimestre, tu n'as pas de laisse, comme tes amis"

et puis ça donne l'habitude des bracelets électroniques quand ces futurs délinquants sortiront de prison...

Vive le progrès !
Inscrit le 13/04/2010
14 messages publiés

tu me rappelles un film où les prisoniers portaient un colier explosif qui se déclenchai si ton binome etait à plus de 300metres , et ton binome tu le connaissais bien sur pas

Wedlock ?
Les gamins restent assez tranquilles, puisqu'ils peuvent éteindre leur bousin j'imagine, ce qui les rend indétectables...
On ne peut pas comparer la liberté d'un adulte responsable à celle d'un enfant, ne serait-ce que pour des questions de responsabilité : durant les heures de classe, il est sous la responsabilité de l'établissement, même s'il n'y est pas !
Inscrit le 17/02/2010
1205 messages publiés
Attendez, laissez moi deviner... Les Etats-Abrutis, j'ai juste ?
Inscrit le 24/02/2009
357 messages publiés
Au delà de la question de la géolocalisation liberticide, j'ai du mal à comprendre exactement l'intérêt de lutter aussi obstinément contre l'absentéisme : au moins quand les élèves perturbateurs sont hors des classes ils ne se nuisent qu'à eux, mais si on les remet en cours, alors c'est à 30 ou 40 élèves que ça nuit.
A mon sens cette politique est juste une mesure populiste de plus : naïvement on croît que grâce à ça l'éducation se verra améliorée alors qu'en fait ça s'avère contre-productif... Evidemment ça peut aussi être un cheval de Troie pour une généralisation des systèmes de géolocalisation...
Inscrit le 08/04/2008
172 messages publiés
Aldebran, le 22/02/2011 - 22:50
au moins quand les élèves perturbateurs sont hors des classes ils ne se nuisent qu'à eux, mais si on les remet en cours, alors c'est à 30 ou 40 élèves que ça nuit.


Aux US, les perturbateurs sont sanctionnés alors qu'en France on va leur trouver des excuses (officieusement, on appelle ca le racisme positif). En France, la suppression des allocations auraient dû avoir un impact psychologique mais pour ces mêmes raisons on refuse de l'appliquer. On avait la carotte ou le bâton, on a aujourd'hui le caviar ou la carotte.
Inscrit le 14/05/2007
940 messages publiés
petitsurfeur, le 23/02/2011 - 00:22

En France, la suppression des allocations auraient dû avoir un impact psychologique mais pour ces mêmes raisons on refuse de l'appliquer. On avait la carotte ou le bâton, on a aujourd'hui le caviar ou la carotte.


Et comment tu fais quand la famille n'a qu'un enfant et que donc les allocations représentent peanut ?
Inscrit le 20/02/2009
959 messages publiés
Aldebran, le 22/02/2011 - 22:50
Au delà de la question de la géolocalisation liberticide, j'ai du mal à comprendre exactement l'intérêt de lutter aussi obstinément contre l'absentéisme : au moins quand les élèves perturbateurs sont hors des classes ils ne se nuisent qu'à eux, mais si on les remet en cours, alors c'est à 30 ou 40 élèves que ça nuit.
A mon sens cette politique est juste une mesure populiste de plus : naïvement on croît que grâce à ça l'éducation se verra améliorée alors qu'en fait ça s'avère contre-productif... Evidemment ça peut aussi être un cheval de Troie pour une généralisation des systèmes de géolocalisation...


Tout dépend de ce que tu entends par perturbateur. Tu peux être indiscipliné (j'ai pas dit fauteur de trouble) et valoir le coup que des gens se donnent la peine d'essayer de te faire prendre un meilleur chemin.

Sinon, bah, je ne considère pas l'idée comme bonne. Un peu comme les allocs supprimés. On essais pas de voir ce que l'on peut faire pour changer les choses, on punis ou on flicque. Avec les allocs, j'ai l'impression d'entendre parler d'un simple contrat entre deux partis. Sauf que l'on parle d'un être humain à la base. Si tout ce que l'on trouve à faire pour le remettre dans le bon chemin, c'est de sanctionner la famille, c'est pas top je trouve. Au final, c'est pas ça qui va l'aider, LUI.
Inscrit le 02/09/2010
30 messages publiés
Moi j'aime bien la dernière remarque !
"Et surtout, ce programme donne le sentiment d'une défaite du corps éducatif qui ne parvient pas lui-même à les remettre dans le droit chemin."
Oui, et les parents alors ?
On fait des gosses et c'est à la société de s'en occuper ? C'est un choix de société intéressant, mais que ce soit en France ou aux Etats Unis, la réduction des moyens va plutôt dans le sens inverse !


L'échec scolaire est plus souvent du au système scolaire et professeurs qui pour la plupart ne savent pas capter leur audience et intéresser les élèves.

De plus l'absentéisme est un choix, la majeure partie des élèves qui sèchent le font à partir du lycée peut être fin de collège, à cet age on est conscient de ce qu'on fait, si on décide de ne pas travailler c'est un choix personnel, on en payera peut être les pots cassés plus tard ...
Quant aux parents ils ont une vie aussi, la plus part font de leur mieux pour éduquer leur gamin, maintenant quand un gosse à décidé d'être con, bon courage pour être meilleur que lui !
Inscrit le 18/08/2009
242 messages publiés
Mais au prix d'un léger rétrécissement des libertés individuelles

Vous vous mettez aussi à la novlangue chez Numerama?
Inscrit le 23/02/2011
4 messages publiés
Marrant. En fait ils pouraient aussi géolocaliser les Game Boy vintage de l'article sur les vieilles technos: http://www.numerama....html#com1309153
Inscrit le 20/02/2009
959 messages publiés
tMS1, le 23/02/2011 - 09:45
Moi j'aime bien la dernière remarque !
"Et surtout, ce programme donne le sentiment d'une défaite du corps éducatif qui ne parvient pas lui-même à les remettre dans le droit chemin."
Oui, et les parents alors ?
On fait des gosses et c'est à la société de s'en occuper ? C'est un choix de société intéressant, mais que ce soit en France ou aux Etats Unis, la réduction des moyens va plutôt dans le sens inverse !


L'échec scolaire est plus souvent du au système scolaire et professeurs qui pour la plupart ne savent pas capter leur audience et intéresser les élèves.

De plus l'absentéisme est un choix, la majeure partie des élèves qui sèchent le font à partir du lycée peut être fin de collège, à cet age on est conscient de ce qu'on fait, si on décide de ne pas travailler c'est un choix personnel, on en payera peut être les pots cassés plus tard ...
Quant aux parents ils ont une vie aussi, la plus part font de leur mieux pour éduquer leur gamin, maintenant quand un gosse à décidé d'être con, bon courage pour être meilleur que lui !


L'échec scolaire est je pense, surtout un problème général. C'est trop simple de désigner un responsable. Même si m'est avis que la plupart du temps, les problèmes familiaux doivent représenter la plus grande part. Comment vouloir qu'un gosse ai la volonté de bosser à l'école s'il vit un calvaire chez lui? Ah, on pourrait lui dire concrètement, et s'il le faut lui monter, ce qui l'attend peut-être plus-tard, au lieu de seulement lui dire qu'il s'en mordra les doigts.

C'est un choix, ce qui me parait être une chose évidente, mais il serait intéressant de savoir ce qui a conduit à ce choix. Bien-sûr, loin de moi l'idée de dire que ça concerne tout le monde. Certains ne veulent simplement pas bosser à l'école, et là, c'est leur responsabilité.

Pour finir, je déteste ce dédouanement des parents. Certains sont juste des irresponsables et ou des incompétents, tout juste capables d'une réaction énergique, mais qui ne sera pas suivis d'actes. Et comment sais-tu que la plus-part font de leur mieux? En dehors que la phrase fait jolie? Beaucoup démissionnent dès le départ, et sans chercher de solutions. Un peu comme d'autres renoncent à surveiller à quoi jouent leurs enfants, sous prétexte qu'ils n'y comprennent rien. Et quand tu leurs dis, qu'ils pourraient tout bêtement regarder l'écran quand leur enfant joue, bizarrement ils se sentent un peu bête.
Inscrit le 24/11/2007
764 messages publiés
Si l'appareil est fixé à la cheville, ça peut être efficace mais s'il ne l'est pas, rien de plus facile que de le confier à un pote. Je leur conseillerai aussi de pouvoir envoyer une décharge électrique au cas où le géolocaliseur constaterait l'absence aux cours et de le placer entre les deux jambes sous le slip par discrétion.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Février 2011
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13