Déjà présent dans sept pays européens, Spotify devrait arriver en Belgique au cours de l'été. C'est ce qu'affirme un ministre belge sur Twitter, qui s'appuie sur une information issue d'un important label de musique.

À défaut de partir à la conquête du marché nord-américain, Spotify continue de tisser sa toile en Europe. Déjà présent dans plusieurs pays du Vieux Continent (Espagne, Finlande, France, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède), le service d’écoute de musique en ligne devrait ouvrir ses portes cet été aux internautes belges, à croire les propos du ministre belge Vincent Van Quickenborne.

Le ministre a en effet indiqué sur Twitter tenir cette information d’un important label de musique. Les négociations entre le service suédois et les ayants droit belges sont en cours, a-t-il ajouté, et devraient normalement aboutir à la signature d’un accord entre les deux parties. La Belgique deviendrait alors le huitième pays à profiter de Spotify et de sa grande qualité audio.

Spotify propose à l’heure actuelle quatre types d’abonnement. Les deux premiers ne coûtent rien à l’internaute, mais sont financés par de la publicité sonore et visuelle. Aucune fonctionnalité particulière n’est présente dans ces deux offres, et seul Spotify Free propose l’écoute illimitée de musique. De son côté, Spotify Open limite le temps d’écoute à 20 heures par mois.

Les deux offres suivantes sont payantes La première, Spotify Unlimited, coûte 4,99 euros par mois. Elle permet à l’utilisateur d’accéder à l’écoute illimitée sans aucun contenu publicitaire. L’abonnement au-dessus, Spotify Premium, propose en plus des fonctionnalités avancées (mode hors ligne, support des smartphones, qualité sonore, contenus exclusifs…). Elle est facturée 9,99 euros par mois.

Le catalogue de Spotify s’est considérablement enrichi au cours des derniers mois. Fin septembre 2010, le service d’écoute avait atteint le cap des 10 millions de titres disponibles. Du côté des utilisateurs, le succès est également au rendez-vous puisque plus de 10 millions d’internautes écoutent régulièrement de la musique avec Spotify. Néanmoins, le nombre d’abonnés payants reste encore trop bas pour satisfaire complètement les majors.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés