Editeur du célèbre navigateur open-source Firefox, la Fondation Mozilla souhaite inciter les éditeurs de sites Internet et de services en ligne à rendre plus lisibles leurs politiques de protection de la vie privée, par un système d'icônes simples à comprendre par les internautes.

Avec le développement des réseaux sociaux et de la publicité ciblée, les données privées des internautes ont pris une valeur considérable ces dernières années, et font peser un risque sur la protection de la vie privée des individus. Mais comment savoir lorsque l’on utilise un service en ligne ce que son éditeur entend faire des données qu’il collecte ? Pour le moment, il faut avoir le courage de lire consciencieusement les différentes « politiques de vie privée » (privacy policies) que les sites se doivent de présenter, et qui détaillent les données collectées et l’utilisation qui en est faite. Mais outre le temps qu’une telle lecture prend, le langage utilisé est souvent volontairement trompeur, ou difficile à comprendre. Ce qui fait que rares sont les internautes à lire les politiques de vie privée avant d’utiliser un service.

Pour y remédier, la fondation Mozilla propose aux éditeurs de sites Internet d’utiliser une iconographie simple à comprendre pour l’utilisateur, qui matérialise les principaux engagements du site Internet. Inspirées des icônes Creative Commons qui permettent d’identifier d’un coup d’oeil ce que l’utilisateur peut ou ne peut pas faire avec le contenu affiché, les « Privacy Icons » doivent montrer aux internautes ce que l’éditeur peut ou ne pas faire avec les données personnelles qu’il collecte.

L’ancien directeur artistique de Mozilla, Aza Raskin, a publié sur son blog une première version alpha de ces icônes, avec leurs explications détaillées. « Même si les icônes ne touchent pas à tous les sujets, nous pensons vraiment qu’elles font avancer le débat sur la protection de la vie privée de manière significative« , écrit-il. Nous les avons traduites, et les présentons sur le graphique ci-dessous.

Pour les imposer, la fondation Mozilla mise sur deux forces complémentaires. Tout d’abord, elle pense que les sites moins exposés médiatiquement qui souhaitent se différencier des leaders par un meilleur respect de la vie privée auront à coeur d’exposer les icônes, pour montrer leurs vertus. « Si les Privacy Icons sont largement adoptées (et je pense que Mozilla est dans une position unique pour aider à faire que ça se produise), alors (…) l’absence de Privacy Icons deviendra un signal d’alarme« , estime Raskin. Ensuite, il est déjà envisagé de donner à Firefox la possibilité de détecter l’absence des icônes lorsque l’internaute remplit un formulaire d’inscription sur un service en ligne, et d’alerter l’utilisateur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés