Dans un billet de blog, Google a annoncé avoir étendu son service Street View à de nouveaux territoires. Cette fois, c'est au tour des paysages du Brésil, de l'Irlande et même de l'Antarctique d'être disponibles sur le service de navigation virtuelle. Mais si les visages des Brésiliens et des Irlandais seront floutés, qu'en est-il des manchots ?

Les Hommes ne sont pas les seuls à être concernés par la polémique autour de Street View. Alors que Google sort péniblement d’une controverse internationale engendrée par la collecte secrète des réseaux Wi-Fi privés et leurs adresses MAC, le géant de Mountain View a publié un article sur son blog LatLong annonçant l’extension du service à de nouveaux territoires, dont l’Antarctique !

« Nous sommes heureux d’annoncer que vous pouvez désormais explorer les images de Street View sur l’ensemble des sept continents, avec l’ajout aujourd’hui (le 30 septembre, ndlr) du Brésil, de l’Irlande et de l’Antarctique » a écrit Brian McClendon, vice-président de l’ingénierie de Google Earth et Maps.

Non sans humour, Google explique que ces ajouts « aideront les personnes d’Irlande, du Brésil et même les manchots d’Antarctique » à naviguer virtuellement dans des endroits connus ou non. Sur le blog, la firme a d’ailleurs publié quelques clichés de ces nouvelles contrées, en particulier dans les terres gelées de l’Antarctique.

Cependant, la présence des manchots sur certaines images nous incite à nous demander ce que fait Google pour respecter leur vie privée. Car en effet, le visage des manchots n’est absolument pas flouté ! Serait-ce une infraction à la vie privée d’un nouveau genre ? Mais une chose est sûre, Google a peu de chances d’être accusé par les manchots d’avoir collecté illégalement des données Wi-Fi !

( L’image en grande taille )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés