A l’occasion d’une réédition de l’album Exile on Main Street des Rolling Stones, la BBC a interrogé l’immortel Mick Jagger sur l’impact que peut avoir Internet et les nouvelles technologies sur la musique. Visiblement peu enclin à dire le fond de sa pensée sur le piratage (« un sujet très complexe et assez fatiguant« ), le chanteur a tout de même laissé entendre que la possibilité de télécharger tous les albums gratuitement avait nécessairement un effet négatif sur la rémunération des artistes. Mais il y voit une fatalité de la condition d’artiste.

« Les gens n’ont gagné de l’argent sur les disques que pendant une toute, toute petite période. Lorsque les Rolling Stones ont démarré, nous ne gagnions pas d’argent des ventes de nos disques parce que les maisons de disques ne voulaient pas vous payer ! Ils ne payaient personne !« , raconte-t-il.

« Puis, il y a une une petite période entre 1970 et et 1997, où les gens étaient effectivement payés, et ils étaient payés très généreusement, et tout le monde gagnait de l’argent. Mais cette période est révolue« . La parenthèse s’est refermée. « Si vous regardez l’histoire de la musique des années 1900 à aujourd’hui, il y a une période de 25 ans où les artistes se sont bien portés, mais le reste du temps ça n’était pas le cas« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés