Face au système excessivement fermé de l'iPad, Acer estime que les constructeurs doivent miser sur l'ouverture pour concurrencer efficacement la tablette tactile d'Apple.

Plateforme de téléchargement centralisée, absence de ports standards, impossibilité de partager des contenus, impossibilité de changer la batterie sans renvoyer l’appareil au constructeur, impossibilité de lancer plusieurs applications en même temps… l’iPad est peut-être le concentré de DRM et de fermeture de trop pour Apple, qui a poussé le concept de l’iPhone très loin en le transposant sans souplesse sur l’iPad, là où beaucoup espéraient plutôt une tablette sous Mac OS. Difficile pour le moment d’estimer le succès commercial de l’iPod touch géant, mais on doute qu’il approche celui du téléphone mobile.

Pour Acer, l’un des plus gros constructeurs de netbooks forcément intéressé par le développement des tablettes tactiles, Apple vise simplement un « marché de niche » qu’il dominera sans difficulté. La solution serait donc de passer par des systèmes ouverts, qui ont fait le succès des PC par rapport aux MAC.

« Historiquement, les plateformes fermées sont généralement limitées en termes d’échelle (de volume de ventes, ndlr) et sont confinées à des marchés de niche« , estime ainsi Scott Lin, le président d’Acer Taiwan, dont les propos sont rapportés par PC Inpact. « Apple a développé son business en créant sa propre niche, ce qui signifie que si Apple peut avoir du succès avec des périphériques tels que l’iPad, les autres acteurs ne seront probablement pas en mesure de reproduire ce résultat tout simplement en copiant« .

source : Techcrunch

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés