Google en annonceur ? Voilà qui n'est pas banal. Mais puisque l'Europe et Microsoft se sont enfin entendus sur une meilleure concurrence dans le secteur des navigateurs sur Internet, Google a profité du prochain ballot screen pour lancer une offensive publicitaire d'envergure à travers toute l'Europe.

Il fut un temps où le trio gagnant des navigateurs était Internet Explorer, Mozilla Firefox et Safari. Désormais, c’est Google Chrome (4,63 % de parts de marché) qui est en troisième position, supplantant le logiciel d’Apple (4,46 %) sur le podium des navigateurs les plus utilisés. Fort de cet exploit, Google a décidé de passer à la vitesse supérieure en lançant une campagne européenne dédiée à son application.

Pourquoi uniquement l’Europe ? Car le récent accord entre Microsoft, accusé d’abus de position dominante en proposant par défaut (d’aucuns diront de force) Internet Explorer, et la Commission européenne va permettre de mettre en avant les principaux navigateurs utilisés en Europe, à savoir IE, Firefox, Chrome, Safari et Opera (en réalité, la liste comportera douze noms, mais les cinq plus gros seront particulièrement mis en avant). Et puisque les utilisateurs devront bientôt choisir leur navigateur à travers un écran de choix (le fameux ballot screen), Google a jugé bon de lancer un vaste matraquage publicitaire pour gagner de nouvelles parts de marché.

Ainsi, depuis le 5 janvier dernier, pas moins de huit pays sont ciblés par le géant de Mountain View. En France, les publicités peuvent être vues dans le métro parisien, sur certains sites à forte audience (Le Monde, Over-Blog, Pages Jaunes), mais également dans quelques journaux papiers comme 20 Minutes ou Metro UK. Tristan Nitot, le président de l’association Mozilla Europe, a d’ailleurs rassemblé sur son blog des photographies – dont celle ci-dessus – de l’offensive publicitaire de Google.

Et dans les commentaires, de nombreux contributeurs ont relevé énormément d’autres campagnes similaires, dans différents médias. Nous serions curieux de savoir quel budget Google a mis sur la table pour lancer une telle campagne ! Mais au final, est-ce que cela sera d’une quelconque efficacité ? À voir. Tristan Nitot note surtout qu' »on ignore tout de l’efficacité de cet écran de choix, et c’est pour ça que Mozilla ne le considère pas comme une avancée importante. En effet, la plupart des gens ignorent ce qu’est un navigateur« .

(Illustration sous licence CC BY-NC-SA)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés