Microsoft a annoncé que son nouveau système d'exploitation Windows 7, destiné à laver l'échec de Windows Vista, sera commercialisé à partir du 22 octobre. Il prévient d'un programme de transition sera proposé aux clients qui achèteront entre temps un PC sous Vista, sans détailler pour le moment les conditions.

C’est donc le 22 octobre que Microsoft lancera sur le marché Windows 7. Microsoft confirme ainsi les rumeurs qui annonçaient un lancement de Windows 7 dès cette année, et non pas en 2010 comme l’avait d’abord envisagé Microsoft, avant de presser le pas.

Jamais la firme de Redmond ne s’est donnée autant les moyens d’en assurer le succès, jusqu’à offrir l’accès aux versions de test à tous les internautes qui souhaitent essayer le nouveau système d’exploitation dès aujourd’hui.

Pour Microsoft, la sortie de Windows 7 pourrait être un tournant. Windows Vista a beaucoup déçu les consommateurs, et surtout les entreprises n’ont pas vu d’intérêt à migrer vers un nouvel OS alors que Windows XP ou Windows 2000 leur suffit encore. Si Windows 7 est encore un échec, malgré ses indéniables qualités techniques (c’est Windows Vista en plus rapide, plus stable, plus ergonomique), Microsoft devra sérieusement remettre en cause sa stratégie, qui repose encore beaucoup sur les ventes de son OS.

Avec le développement des applications en ligne, les consommateurs et les entreprises ressentent de moins en moins l’intérêt de changer d’ordinateur et a fortiori, de système d’exploitation. Pis pour Microsoft, un nombre croissant d’administrations, d’entreprises et même de foyers migrent vers les solutions libres et gratuites offertes par les diverses distributions Linux. Lorsque l’on utilise essentiellement des applications sur Internet ou Intranet, avoir Firefox sous Windows ou sous Linux ne change rien. Sauf le prix.

Le prix, d’ailleurs, reste la plus grande inconnue de Windows 7. Microsoft n’a pas communiqué la tarification des différentes versions, qui devraient toutefois être légèrement moins chères que Windows Vista.

Par ailleurs, Microsoft a indiqué qu’un programme de migration gratuite serait proposé aux clients ayant acquis un PC sous Windows Vista avant le 22 octotbre, sans détailler pour le moment les conditions de l’offre.

La firme, qui est en concurrence avec Linux et bientôt Android sur le marché des ordinateurs portables, a par ailleurs indiqué qu’une version « Starter » serait proposée, spécialement adaptée aux ultraportables.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés