Pour prouver que le Peer-to-Peer n’est pas un outil dédié au piratage mais au partage culturel dans son ensemble, l’éditeur du logiciel open-source FrostWire se lance dans la promotion d’artistes. Désormais, la version anglophone du logiciel met chaque jour (ou presque) en avant un nouveau contenu légal et gratuit à télécharger, présenté sur l’écran principal dès le lancement de Frostwire. Il suffit ensuite d’un clic pour démarrer le téléchargement du contenu par BitTorrent.

Actuellement, c’est l’album Superficial Superstar de la rockeuse Audra Hardt qui est proposé, sous licence Creative Commons, par l’intermédiaire du site Frostclick. Et la promotion fonctionne. L’album Oh My de Sean Fournier, qui a été promu le premier sur Frostwire, a été téléchargé plus de 29.000 fois dans les quatre premiers jours. Même après sa disparition de la page d’accueil du logiciel, l’album était toujours beaucoup plus téléchargé qu’auparavant. « Mes téléchargements ont monté en flèche depuis que FrostWire (m’a mis en avant) donc je veux remercier tout le monde et vous dire que j’apprécie votre soutien, c’est génial !« , s’est félicité l’artiste sur son blog.

Ca n’est pas la première fois que les éditeurs de solutions P2P aident à promouvoir ainsi des artistes indépendants. On se souvient par exemple de The Pirate Bay qui avait soutenu le groupe suédois Lamont, ou de Mininova qui a fait la promotion d’une série TV diffusée sur Internet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés