Le marchand en ligne Cdiscount, filiale du groupe Casino, prépare depuis de nombreux mois la sortie de son service de vidéo à la demande (VOD) gratuite, qui était prévue pour le mois de septembre. C’est finalement demain mercredi 3 décembre que Cdiscount lancera enfin son service financé exclusivement par la publicité, avec une partie du catalogue UGC et de quelques autres distributeurs.

Il devrait s’agir de films sortis depuis au moins un an au cinéma, qui n’ont pas de notoriété suffisante pour faire du tort aux bouquets payants comme ceux de Canal+ ou Orange. Rien de révolutionnaire en perspective, si ce n’est le modèle économique qui transpose sur l’écran de l’ordinateur celui des chaînes de télévision en clair.

Pour avoir le droit de regarder un film, l’internaute devra en effet regarder au préalable un spot de 30 secondes avant le visionnage, et supporter l’incrustation d’un logo de l’annonceur en haut à gauche ou à droite de l’écran durant le film. Mais pour avoir le droit de diffuser gratuitement ces films, Cdiscount a dû sortir son carnet de chèque pour payer de confortables avances aux studios, à l’image des accords négociés par les maisons de disques avec les sites de streaming.

Le site marchand compte près de 5 millions de visiteurs par mois, et mise sur 400.000 visionnages par semaine. Il devrait proposer 4 nouveautés par mois pour fidéliser les internautes.

Très en retard en France, où les professionnels continuent de s’affronter sur la chronologie des médias, la VOD gratuite est déjà chose courante aux Etats-Unis, notamment sous l’impulsion de Hulu, qui connaît un grand succès.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés